Louiseville (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 62,56 km2.
  • Gentilé - Louisevillois, oise.


  • Éphémérides -


1609 Passage de Samuel de Champlain qui donne à la rivière le nom de Sainte-Suzanne.
1672
(3 novembre 1672) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de part et d'autre de la rivière du Loup pour le front sur le Saint-Laurent - lac Saint-Pierre - x 2 lieues de profondeur) par l'intendant Talon à Charles Dugey Rozoy de Mannereuil ; son territoire est situé entre la seigneurie de Saint-Jean (20) et Grandpré (22) ; traversée par la Grande et la Petite rivière du Loup , elle prend le nom de Rivière-du-Loup (21).
1683
(12 mars 1683) La seigneurie est réunie au domaine royal.
(20 avril 1683) La seigneurie est concédée par le gouverneur de la Barre et l'intendant de Meulles à Jean Lechasseur.
1701
(13 juin 1701) Vente de la seigneurie par Jean Lechasseur à Michel Trottier de Beaubien, époux d'Agnès Godefroy de Linctot.
1714
Fondation d'une mission et ouverture des registres de la paroisse que les missionnaires récollets nomment Saint-Antoine-de-Padoue.
1723
(16 mars 1723) Vente de la seigneurie par Michel Trottier de Beaubien, veuf d'Agnès Godefroy de Linctot, aux ursulines de Trois-Rivières.
(18 avril 2723) La seigneurie est augmentée de 3/4 de lieue de front sur 3 lieues de profondeur par le gouverneur Beauharnois et l'intendant Dupuy en faveur des ursulines.
1754 La seigneurie est achetée par Pierre Claverie (1719-1756), complice de l'intendant Bigot.
1786 Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue.
1816 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Rivière-du-Loup-en-Haut.
1833 Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Rivière-du-Loup-en-Haut (21) et une partie de la seigneurie de Grandpré (22) ou Petit-Yamachiche.
1854
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup.
1861
(24 janvier 1861) La seigneurie appartient aux ursulines de Trois-Rivières.
1878 Constitution de la municipalité du village de Rivière-du-Loup par détachement de celle de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup.
1879
(19 mai 1879) La municipalité de Rivière-du-Loup adopte le nom de Louiseville.
1890
(30 décembre 1890) La municipalité de Louiseville devient ville.
1923 La population de la paroisse est de 3 041 âmes.
1926 Fondation de la Caisse populaire de Louiseville.
1936
(14 août 1936) Tragédie mortelle ; accident de la route et de chemin de fer ; bilan : 22 morts ; collision d'un train et d'un camion transportant 30 jeunes gens qui revenaient d'une assemblée contradictoire tenue à Saint-Justin au cours de la campagne électorale provinciale.
1943
(23 mai 1943) Fondation de la Caisse populaire de Louiseville.
1952
(10 mars 1952) Importante grève des 700 des 716 membres du Syndicat du Textile (CTCC) employés par l'Associated Textile Company de Louiseville ; la compagnie emploie des briseurs de grève, la violence éclate, les injonctions pleuvent,
(Décembre 1952) La Loi de l'émeute est proclamée ; la police provinciale intervient, des coups de feu sont tirés et des coups de bâton sont assénés par la police.
1953 (
10 février 1953) Fin de la grève des employés de l'Associated Textile ; un certain nombre de grévistes sont réembauchés par la compagnie, mais plusieurs demeurent au chômage.
1988
(31 décembre 1988) Fusion de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup avec celle de Louiseville sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Louiseville est de 8 062 habitants.
2000 La population de Louiseville est de 8 057 habitants.
2009 (7 août 2009, vers 4 h 30) Un incendie détruit l'usine Coloridé (spécialisée dans la fabrication de mèches de cheveux synthétiques) de Louiseville et entraîne la mise au chomage de 200 employés.
2010 La population de Louiseville est de 7 373 habitants.
2014
(14 avril 2014)
Cinq résidences sont encerclées par les eaux de la rivière du Loup sur les rangs Saint-Pierre est et ouest, à Louiseville.
2015
(15 avril 2015) La Cour suprême du Canada ordonne au maire de Saguenay de cesser la récitation d'une prière avant les séances du conseil municipal, mais ne se prononce pas spécifiquement sur la présence d'un crucifix et d'une statue du Sacré-Coeur dans les salles où se réunissent les membres du conseil municipal. La Cour écrit que l'État ne peut se livrer sciemment à une profession de foi ou agir dce façon à adopter ou favoriser une perspective religieuse au détriment d'une autre. Ce que fait le maire Tremblay contrevient à l'obligation de neutralité qui incombe à l'État. Selon ce qu'écrit le juge Clément Gascon, l'atteinte discriminatoire envers monsieur Simoneau est étayée par la preuve retenue par le tribunal des droits de la personne. De son côté, le juge Louis Lebel précise que l'évolution de la société canadienne a engendré une conception de la neutralité suivant laquelle l'État ne doit pas s'ingérer dans le domaine de la religion et des croyances. L'État doit demeurer neutre à cet égard. Cette neutralité exige qu'il ne favorise ni ne défavorise aucune croyance, pas plus du reste que l'incroyance. Elle requiert de l'État qu'il s'abstienne de prendre position et évite ainsi d'adhérer à une croyance particulière.
Cette décision du plus haut tribunal du pays incite le maire de Louiseville, Yvon Deshaies à mettre fin à la récitation de la prière au début des séances de son conseil municipal, mais il déclare qu'il combattra le niqab et la burka.
(10 octobre 2015) La 37e édition du Festival de la galette de sarrasin attire 60 000 personnes à Louiseville ; le Festival est présidé pour la dernière fois par Yvon Picotte.
2016
(23 mai 2016) Un incendie dans un vieil immeuble abandonné se répand dans les immeubles avoisinantscause pour un million $ de dommage dans le centre-ville de Louiseville ; une pereonne est hospitalisée pour avoir respirer de la fumée et une autr pour une jambe endommagée..




Louisevillois cités dans La Mémoire du Québec -

Henri-Séverin Béland, Michel Bellehumeur, Joseph Bourret, Édouard Caron, Germain Caron, Joseph-Napoléon dit Paul Caron, Alexis Lesieur Desaulniers, Jacques Ferron, Marcelle Ferron Hamelin, William Forbes, Louis-Philippe Gagnon, Gilles Gauthier, Louis-Honoré Gauvreau, Charles-Édouard Houde, Frédéric Houde, Robert Lafleur, Joseph-Eugène Lafontaine, Joseph-Hormisdas Legris, Émile Lesage, Rémi Paul, Louis Picotte, Yvon Picotte, Alexis Rivard, Louis-Joseph Thisdel.

  • Attraits :


Église Saint-Antoine-de-Padoue (1917) ; 50, avenue Saint-Laurent ; orgue Casavant (1929) ; décoration intérieure (entre 1950 et 1960) par le sculpteur Sebastiano Aïello ; les fresques de l'intérieur de l'église ont été réalisées par le Père Antonio Cianci et sa nièce, Olga Storaci, deux peintres italiens venus de Sicile à la demande de monsieur Aïello.
Maison Joseph-Louis-Léandre Hamelin (1898) ; style néo-reine-Anne ; construite pour le notaire Hamelin, elle fut, par la suite, la résidence du notaire Joseph-Alphonse Ferron, père de Jacques Ferron, Madeleine Ferron et Marcelle Ferron ; reconnue monument historique en 1987.
Musée agricole de Louiseville ; instruments agricoles d'autrefois.
Station piscicole.

  • Services -


Aéroport privé.
Centre hospitalier Comtois (66 lits).

  • Économie -


Fabrication de meubles (Canadel).
Fabrication de panneaux de fibres de bois acoustiques et ignifuges (Matériaux spécialisés Louiseville)

  • Toponymie -


Nommée Sainte-Suzanne par Champlain en 1609.
Louiseville rappelle le souvenir de la princesse Louise, fille de la reine Victoria et épouse de John Douglas Campbell, duc d'Argyll et marquis de Lorne, gouverneur général du Canada (1878-1883).

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À l'est-sud-est de Trois-Rivières.
Sur la rivière du Loup, près du lac Saint-Pierre*.
Diocèse de Trois-Rivières.
Municipalité régionale de comté de Maskinongé (siège social).
Région touristique de la Mauricie.

  • Accès : Route 138 x Route 348 et Route 349 ou Autoroute de la Rive-Nord (40).

Carte 7.

Carte 7 sur Google Maps


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)