Maniwaki (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 5,6 km2.
  • Gentilé - Maniwakien, ienne.


  • Éphémérides -


1832 Ouverture d'un poste de traite par la Hudson's Bay Company-HBC.
1849 Fondation de la mission algonquine Notre-Dame-du-Désert par les oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.*.
Le Gouvernement du Canada réserve la partie ouest du canton aux Algonquins.
1850 Début du défrichage du territoire.
1851 Création officielle de la réserve et construction d'une première église pour les Amérindiens et les Blancs dédiée à l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. (15 avril) Érection canonique de la paroisse de L'Assomption-de-Maniwaki ; son territoire couvre le canton de Maniwaki et une partie des cantons de Kensington et Egan.
1854 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de River Desert.
1855 Mise en exploitation d'un moulin à scie par les oblats.
1857 Mise en exploitation d'un moulin à farine par les oblats.
1858 Destruction des moulins par les glace de la Gatineau ; relocalisation des moulins sur la rivière Joseph.
1864 Proclamation du canton d'Egan.
1869 Bénédiction de l'église de L'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie construite pour les Blancs et les Amérindiens selon des plans de l'architecte Victor Bourgeau.
1870 Arrivée des Soeurs grises d'Ottawa.
1871 Proclamation du canton de Kinsington.
1875 Le bureau de poste prend le nom de Maniwaki.
1881 (1 janvier) Constitution de la municipalité du canton de Kensington.
1902 Ouverture de l'Hôpital Saint-Joseph dirigé par les Soeurs grises de Montréal-s.g.m.*.
1904 (15 mars) Constitution de la municipalité du canton de Maniwaki.
1911 Arrivée des Soeurs du Sacré-Coeur.
1917 Construction d'une église pour les Amérindiens ; les Blancs utiliseront en exclusivité celle de 1869.
1920 (16 octobre) Proclamation du canton de Maniwaki.
1923 La population de la paroisse est constituée de 2 319 Blancs et 426 Amérindiens.
1930 La municipalité du canton devient celle du village de Maniwaki.
1935 Arrivée des Frères du Sacré-Coeur-fsc.
1949 (20 août) Fondation de la Caisse populaire de Maniwaki.
1953 Érection canonique, nomination du premier curé résidant, ouverture des registres et construction de l'église de la paroisse du Christ-Roi.
1956 Érection canonique de la paroisse St. Patrick.
Arrivée des Soeurs de la charité d'Ottawa qui prennent charge de l'école de la paroisse du Christ-Roi.
1957 (15 novembre) Le village de Maniwaki devient ville.
1961 Ouverture des registres et construction de l'église de la paroisse St. Patrick.
1972 (8 mai) Fusion des caisses populaires de Grand-Remous et de Maniwaki sous le nom de cette dernière.
1974 Érection canonique de la paroisse de L'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie.
1983 (8 avril) Fusion des caisses populaires de Bouchette et de Maniwaki sous le nom de cette dernière.
1989 (19 novembre) Fusion des caisses populaires de Messines et de Maniwaki sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Maniwaki est de 5 168 habitants.
2000 La population de Maniwaki est de 4 491 habitants.
2004 (Septembre) Cessation des opérations de la scierie de la compagnie Ced-Or.
2005 (Décembre) Le créancier de Ced-Or, la Banque Nationale du Canada, met en vente la scierie toujours inopérante de cette compagnie.
2010 La population de Maniwaki est de 3 909 habitants.
2012 (27 janvier) Incapable d'écouler ses copeaux de bois, la scierie de Produits forestiers Résolu à Maniwaki doit cesser ses activités entre le 4 février et la fin de février 2012.


Maniwakiens cités dans La Mémoire du Québec -

Georges-Adélard Auger, Gilles Carle, Roy Fournier, Barry D. Moore, Maurice-E. Roy.

  • Attraits :


Château Logue (1887) ; 8, rue Comeau ; construit au bord de la rivière Gatineau pour le marchand irlandais Charles A. Logue ; loge un hôtel et le Centre d'interprétation de l'historique de la protection de la forêt contre le feu ainsi que la bibliothèque municipale.
Église du Christ-Roi (1953).
Église L'Assomption (1869) ; orgue Casavant (1895).
Église St. Patrick (1961).
Parc du draveur et centre d'interprétation de la drave ; 156, rue Principale Sud.
Parc thématique du Pythonga ; le Pythonga est le nom d'un remorqueur qui tirait le bois sur l'eau en l'absence de courant.
Presbytère L'Assomption (1873).

  • Services -


Aéroport municipal.
Centre hospitalier de Maniwaki (94 lits).
Société de conservation de l' Outaouais ; leader mondial de la télédétection des feux de forêts par satellite, détecteur de foudre, radars et ordinateur.

  • Économie -


Bowater pâtes et papiers, 620 employés).
Scierie de la compagnie Ced-Or.

  • Toponymie -


Egan rappelle le souvenir de John Egan (1811-1857), l'un des plus importants marchands de bois de Aylmer.
Kensington rappelle un quartier résidentiel de Londres (Angleterre).
Maniwaki est un mot algique composé de mani signifiant «Marie» et aki signifiant «terre» ce qui donne «Terre de Marie» ; rappelle qu'autrefois la région était desservie par les oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.*.
Notre-Dame-du-Désert est le nom qui lui a été originellement donné parce qu'elle est situé sur une pointe formée par la rivière Désert.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À environ 210 km au nord-ouest de Montréal.
Près du confluent des rivières Désert et Gatineau.
Diocèse de Mont-Laurier.
Municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau.
Région touristique de l'Outaouais.

  • Accès : Route 105 x Route 107.

Carte 13.

Carte 13 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)