Marsolet de Saint-Agnan (Nicolas

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Interprète et coureur des bois (français-algonquin et français-montagnais), commis à la traite de fourrures et maître de barque né en 1587 (acte de sépulture), 1601 ou, selon une source, en 1666 à Rouen (Seine-Maritime, Normandie, France).

Arrive en Nouvelle-France avec Samuel de Champlain en 1613.
S'établit à Québec.
Père de la lignée Marsolet/Barbier d'Amérique.
Épouse Marie Barbier à Rouen (France) en 1637 ; de cette union sont issus Marie Marsolet (mariée à Mathieu Damours de Chauffours), Louise Marsolet (mariée à Jean Lemire), Geneviève Marsolet (mariée à Michel Guyon), Madeleine Marsolet (mariée à François Guyon) et Jean Marsolet (marié à Marguerite Couture).
En 1637, on lui concède la seigneurie de Bellechasse qu'il cédera à Alexandre Berthier en 1672 ; ce dernier la renommera Berthier-en-Bas (147).
En 1644, on lui concède l'arrière-fief des Prairies de la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine (29) qu'il vendra à Gédéon de Catalogne en 1696.
En 1647, on lui concède la partie II de la seigneurie de Gentilly (98) qu'il vendra à Michel Pelletier en 1671.
Décès en 1677 (15 mai) à Québec.
En 1729, il avait 398 descendants.

  • Distinctions -


Le nom du canton de Marsolet au nord de Dolbeau dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honore sa mémoire.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)