Martin (Paul)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et homme d'affaires (transport maritime) né le 28 août 1938 à Windsor, Ontario.

Études au St. Michael College et à la Faculté de droit de la University of Toronto.
Adjoint exécutif au président (1966-1969), vice-président (1969-1971), vice-président aux projets spéciaux de la compagnie Consolidated Bathurst (1971-1973).
Vice-président, planification et développement (1973-1974) de Power Corporation of Canada.
Paul Desmarais, propriétaire majoritaire de la Canada Steamship Line-CSL, le nomme président de cette compagnie en 1974. En 1981, Paul Desmarais lui vend sa part majoritaire dans la Canada Steamship Line-CSL.
En 1988, il démissionne de son poste de président de la Canada Steamship Line pour se lancer en politique fédérale.
En 2003, alors qu'il postule le poste de Chef du Parti libéral du Canada, il cède son entreprise à ses 3 fils.
Député du Parti libéral du Canada-PLC de LaSalle-Émard à la Chambre des communes-Cdesc (1988-2008).
Candidat défait par Jean Chrétien à la direction du Parti libéral du Canada en 1989.
Ministre des Finances dans le cabinet de Jean Chrétien (1993-2002).
Est expulsé du cabinet de Jean Chrétien le 2 juin 2002, une journée après qu'il eut annoncé qu'il réfléchissait à son avenir au sein du cabinet à la suite de l'annonce par Jean Chrétien qu'il allait compléter son mandat de chef du parti et de premier ministre, c'est-à-dire, jusqu'en 2004.
Chef du Parti libéral du Canada-PLC (14 novembre 2003 - 2 décembre 2006).
Premier ministre du Canada (12 décembre 2003 - 6 février 2006).
Sous son mandat, le programme des commandites établi par son prédécesseur est aboli et la Commission Gomery est mise sur pied.
Voir Canada. Scandales. Affaire des commandites.

Président de la Canada Steamship Line démissionnaire (1988).

  • Publications - Liste partielle


Hell or High Water : My Life In and Out of Politics (autobiographie, 2008).
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC 2011)

  • Bibliographie -


Paul Martin, un homme de pouvoir (John Gray, Guy Saint-Jean Éditeur, 2003),
Juggernaut: Paul Martin's Campaign for Chrétien's Crown (Susan Delacourt, McClelland and Stewart, 2003),
Le Mythe Paul Martin (Louis Plamondon, Éditions Saint-Martin, 2004),
Paul Martin, un PDG à la barre (Murray Dobin, Écosociété, 2004),
Paul Martin et compagnie (Alain Denault, VLB Éditeur, 2004),
Right Side Up : The Fall of Paul Martin and the Rise of Stephen Harper's New Conservatism (Paul Wells, McClelland and Stewart, 2006).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)