Masson-Angers (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Voir Gatineau (municipalité de ville).


  • Superficie - 65,94 km2.
  • Gentilé - Massonnois, oise.


  • Éphémérides -


1799
Proclamation du canton de Buckingham.
1807
Proclamation du canton de Templeton.
1845
Constitution de la municipalité du canton de Buckingham.
1855
Constitution de la municipalité du village de Buckingham par détachement de celle du canton de Buckingham.
1861
Constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Salette.
(6 octobre) Érection canonique de la paroisse de L'Ange-Gardien ; son territoire couvre une partie des cantons de Templeton et de Buckingham..
1864
Ouverture des registres de la paroisse de L'Ange-Gardien.
1869
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Angers.
1877
Constitution de la municipalité de L'Ange-Gardien.
1881
(1 janvier) Constitution de la municipalité de la paroisse de L'Ange-Gardien.
1887
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Masson.
1889
Ouverture des registres de la paroisse Notre-Dames-des-Neiges.
1890
Le village de Buckingham devient ville.
1897
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges et constitution de la municipalité du village de Masson.
1898
Constitution de la municipalité du canton de Buckingham-Partie-Sud-Est.
1915
(27 octobre) Constitution de la municipalité du village de Angers par détachement de la municipalité de la paroisse de L'Ange-Gardien.
1918
Constitution de la municipalité du canton de Buckingham-Partie-Sud-Ouest.
1929
Mise en exploitation d'une usine de papier.
1930
(13 août) Incendie de la moitié du village.
1966
Le village de Masson devient ville.
1975
Fusion des municipalités de Buckingham-Partie-Sud-Est, Buckingham-Partie-sur-Ouest, Notre-Dame-de-la-Salette, L'Ange-Gardien, Angers, Masson et Buckingham pour former la ville de Buckingham.
1980
Démembrement de la ville de Buckingham par détachement des territoires des municipalités de Masson, Angers, L'Ange-Gardien et Notre-Dame-de-la-Salette.
Constitution de la municipalité de la ville de Masson par la fusion des anciens territoires des municipalités de Masson et Angers.
1992
La municipalité de Masson adopte le nom de Masson-Angers à la suite d'un référendum tenu en 1991.
2000
La population de Masson-Angers est de 9 709 habitants.
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Aylmer, Buckingham, Gatineau, Hull et Masson-Angers sous le nom de Hull-Gatineau.
La Communauté urbaine de l' Outaouais*-CUO est abolie en vertu de la même loi et ses responsabilités assumées par la ville de Hull-Gatineau. Un comité de transition est chargé de prendre toutes mesures pour que les structures de la nouvelle ville soient en place et mises sous l'autorité du conseil de la nouvelle ville élu le 4 novembre 2001.

  • Toponymie :


Angers évoque le village d'Angers en France où est né l'abbé Eugène Trépanier, curé de la paroisse en 1871.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)