Matapédia (municipalité de paroisse)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 70,75 km2.
  • Gentilé - Matapédien, ienne.


  • Éphémérides -


1808 Arrivée de squatters loyalistes.
1830-1832 L'armée anglaise aménage le chemin Kempt entre Grand-Métis, sur le Saint-Laurent, et le confluent des rivières Ristigouche et Matapédia, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la baie des Chaleurs en longeant le lac Matapédia et la rivière Matapédia.
1842 (1 janvier) Proclamation du canton de Matapédia.
1850 Arrivée de colons irlandais.
1860 Arrivée de colons acadiens et fondation de la mission de Saint-Laurent.
1865 Arrivée de colons francophones québécois.
1888 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Laurent.
1893 (1 juin) Un premier train roule sur le Chemin de fer de la Baie-des-Chaleurs entre Matapédia et New-Carlisle.
1903 (15 mai) Érection canonique et nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Laurent ; son territoire couvre une partie des cantons de Matapédia et de Ristigouche.
1905 (4 novembre) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Laurent-de-Matapédia.
1926 Incendie de tout le village.
1940 (20 mars) Fondation de la Caisse populaire de Matapédia.
1973 La municipalité de Saint-Laurent-de-Matapédia abrège son nom en Matapédia.
1990 La population de Matapédia est de 818 habitants.
2000 La population de Matapédia est de 699 habitants.
2010 La population de Matapédia est de 690 habitants.

  • Patrie -


André Dubé.
Léopold Marquis.

  • Attraits :


Accès aux réserves fauniques de la Rivière-Matapédia, de la Rivière-Patapédia et de la Rivière-Ristigouche.
Porte d'entrée québécoise du Sentier international des Appalaches.

  • Économie -


Pêche aux saumons et cueillette des têtes de violon (fougère matteuccia struthiopteris.

  • Toponymie -


Matapédia, emprunté à la rivière de ce nom, est un dérivé de matapegiag, mot micmac composé de mata signifiant «jonction», «union», et pegiag signifiant «rivière», le tout signifiant «rivière qui fait fourche», «union de deux rivières» ou «jonction de rivières» ; selon une légende amérindienne, la rivière Matapédia se jetait autrefois directement dans la baie des Chaleurs comme la rivière Ristigouche ; cette dernière aurait pris la Matapédia pour fiancée ; un jour, la Ristigouche demanda à Klooscap, le dieu des bonnes choses, de lui donner un pain ; Klooscap frappa le rocher de sa baguette et, aussitôt, un immence bloc de pierre tomba dans la Ristigouche et en dériva le cours vers la Matapédia avec laquelle elle se maria et ne forma plus qu'un seul cours d'eau.

  • Repères géographiques -


Sur le versant nord du bassin de la baie des Chaleurs.
À environ 65 km au sud-est de Amqui.
Au confluent de la rivière Matapédia qui la traverse et de la rivière Ristigouche.
Diocèse de Rimouski.
Municipalité régionale de comté de Avignon.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)