McGill (Peter McCutcheon)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (finance) né en 1789 à Creebridge (Écosse).

Né du mariage de John McCutcheon et Mary McGill.
Études à la Grammar School de Creebridge (Écosse).
Il prend le nom de McGill en 1821 à la demande de son oncle, John McGill, qui en fait son unique héritier à cette condition ; John McGill avait accumulé une importante fortune comme fonctionnaire dans le Haut-Canada.
Père de la lignée McGill/Wilkins d'Amérique.
Épouse Sarah Elizabeth Wilkins à Londres (Angleterre) en 1832.
Maire de Montréal (1840-1842) nommé d'office par Lord Sydenham, il fait partie du groupe des favoris du gouverneur (family compact) qui sont l'une des causes des émeutes de 1837 et de 1838 dans le Haut-Canada et dans le Bas-Canada.
Administrateur (1819 et 1825-1860), vice-président (1830-1834), puis président (1834-1860) de la Bank of Montreal-BM.
Commissaire canadien de la British American Land Company-BALC conjointement avec George Moffatt.
Conseiller au Conseil législatif du Bas-Canada-CLBC (1832-1838).
Conseiller au Conseil exécutif du Bas-Canada-CEBC (1838-1841).
Conseiller au premier et au second Conseil spécial du Bas-Canada-CSBC (1838-1841).
Membre de la Cour spéciale des sessions de la paix (1836).
Membre (1841-1860) et président (1847-1848) du Conseil législatif du Canada-Uni-CLCU.
Décès en 1860 à Montréal.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)