Mistissini (municipalité de village cri)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 11 380,43 km2. (Terre 1-A : 854,33 km2 ; Terre 1-B)
  • Gentilé - Mistassin, ine.


  • Éphémérides -


1672 Le père Charles Albanel se rend à ce plan d'eau.
1785 Établissement d'un poste de traite par la North West Company-NWC.
1812 Établissement de la Hudson's Bay Company-HBC.
1945 Établissement d'une communauté crie.
1962 Création de la réserve par le gouvernement canadien.
1980 (3 juin) Fondation de la Caisse populaire Desjardins-Mistissini.
1995 La population de la réserve est de 2 452 habitants.
2000 La population de la réserve est de 2 711 habitants.
2000-2001
Découverte d'un gisement de diamants sur le territoire des Cris de Mistissini par la compagnie Stornoway Diamond Corp.
2002 (4 février) Les Cris de la réserve approuvent à 87 % l'entente réalisée avec le Gouvernement du Québec pour le développement des ressources de la région ; l'ensemble des populations cries de la baie James et de la baie de Hudson ont approuvé cette entente dans la proportion de 69,35 %.
2005 La population de la réserve est de 2 597 habitants.
2006 (7 juin) Un incendie de forêt force l'évacuation de tous les résidants de la réserve vers Chibougamau-Chapais et Oujé-Bougoumou ; les autorités croyaient que l'incendie menaçait d'empêcher la circulation sur la route 167, seule route d'accès au village. (15 juin) Nouvelle évacuation causée par une récrudescence de l'incendie qui, cette fois menace les habitations de la réserve.
2010 La population de la réserve est de 3 201 habitants.
(24 novembre) Le nouveau chef de la réserve, Ricard Shecapio, impose son veto à l'exploration souterraine en vue de déterminer la faisabilité d'exploiter une mine d'uranium sur le site Matoush dans les monts Otish ; son prédécesseur avait donné son consentement.
2011 (1er août) Signature d'une entente entre le gouvernement du Québec et la compagnie Storneway Diamond Corp. pour un projet de modernisation de la route 167 entre Chibougamau et Mistissini (100 km) et de construction de sa prolongation (243 km) entre Mistissini et le site diamantifère Renard de la Stornoway Diamond Corp. au coeur des monts Otish ; Stornoway Diamond Corp. appartenant à Investissement Québec (37 %) et Agnico Mines Ltd (9,1 %) et le reste à des investisseurs publics ; la mine de diamant contiendrait 30 millions de karats de diamant ; ce projet permettra le démarrage d'au moins 4 projets miniers en plus d'ouvrir la région aux activités récréotouristiques et à l'exploitation forestière et énergétique. Le site Renard sera alimenté en électricité à partir de la station Laforge I d'Hydro-Québec.
(23 décembre) Strateco Resources Inc. de Boucherville, propriétaire du site Matoush des monts Otish, annonce qu'elle a signé une entente de communications avec les Cris de Mistissini qui constituera la pierre angulaire d'un dialogue au cours des 4 prochaines années en vue de faciliter le développement d'une mine d'uranium dans les monts Otish ; ce dépot d'uranium est considéré comme possédant le plus haut pourcentage au monde de contenu d'uranium par tonne de matière extraite. Strateco qui a commencé à explorer Matoush en 2006, attend l'autorisation du Gouvernement fédéral pour commencer l'exploration en sous-sol.
2012 (27 mars) Les Cris de Mistissini et la Stornoway Diamond Corp. s'entendent sur les conditions d'ouverture de la mine de diamants Renard ouvrant ainsi la porte à l'exploitation au cours de 2015.
(1er avril) Un pilote d'avion envoyé survoler les environs du lac Bussy découvre un chalet incendié au bord du lac Bussy, à environ 200 km au nord de Mistissini ; le pilote peut se rendre compte que c'est là que 5 jeunes Cris (Chiiwetin Coonishish, Kevin Loon, David Jimiken, Emmett Coonishish et Charlie Gunner ; ce dernier est un policier de la réserve ; les 5 homme en voyage de chasse à l'orignal ont péri dans l'incendie. (Le Quotidien, 2 avril 2015 ; The Gazette, 4 avril 2015, page A7).


  • Services -


Base d'hydravions.
Centre communautaire et administratif.
Dispensaire.

  • Toponymie -


Mistissini, emprunté au lac Mistassini, vient des mots cris mishta, «grand» ou «gros», et assini, «rocher» ; il réfère à un gros bloc rocheux, objet de vénération chez les Amérindiens et occupe le lit à la décharge du lac.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
À environ 330 km au nord-nord-ouest du lac Saint-Jean, à l'extrémité sud-ouest du lac Mistassini.
Région touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

  • Accès : Route 167 via Route 175 ou via Route 117 et Route 113.

Carte 15.

Carte 15 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)