Monk (Frederick Debartzch)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1856 à Montréal.

Député du Parti conservateur du Canada-PCC de Jacques-Cartier à la Chambre des communes-Cdesc (1896-1914).
Ministre des Travaux publics (1911-1912) dans le cabinet de Robert Laird Borden ; il démissionne en 1914 pour protester contre la politique navale du gouvernement semblable à celle qu'il avait combattue en 1911 quand les libéraux de Wilfrid Laurier étaient au pouvoir et qu'ils voulaient contribuer à la marine de guerre anglaise sans appel au peuple, sans un plébiscite.
Professeur de droit constitutionnel à l'Université Laval à Montréal-ULM (1892-).
Se fait construire un manoir sur la pointe ouest de l'île Bizard ; cette pointe est appelée Pointe-Monk.
Fils de Samuel Cornwallis Monk et de Rosalie-Caroline Debartzch.
Père de Frederick Arthur Monk.
Décès en 1914 à Montréal.

Ministre démissionnaire du Parti conservateur du Canada-PCC (1914).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)