Montréal-Nord (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 11,03 km2.
  • Gentilé - Nord-Montréalais, aise.


  • Éphémérides -


Décennie 1690
Érection du Fort de la mission de la Nouvelle-Lorette au Sault-au-Récollet, à la jonction de ce qui est aujourd'hui l'angle du boulevard Gouin et de la rue des Jésuites.
1845
(8 juin 1845) Constitution de la municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1847
(1er septembre 1847) Abolition de la municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet.
Au début des annes 1850, les soeurs du Sacré-Coeur ouvrent le collège du Sacré-Coeur sur le boulevard Gouin à Sault-au-Récollet.
1855
(1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1896
Constitution de la municipalité du village de Villeray par détachement de la municipalité de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1897
Constitution de la municipalité du village de Ahuntsic par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1898
Constitution de la municipalité du village de Saint-Joseph-de-Bordeaux par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1910
Constitution de la municipalité du village de Sault-au-Récollet par détachement de celle de la paroisse du Sault-au-Récollet.
1914
Le village du Sault-au-Récollet devient ville.
1915
(5 mars) La paroisse du Sault-au-Récollet devient ville et adopte le nom de Montréal-Nord.
1916
Annexion de la ville de Montréal-Nord par celle de Montréal.
1921
Mise en tutelle de la municipalité de Montréal-Nord.
1923
(4 février 1923) Érection canonique de la paroisse Sainte-Gertrude et ouverture des registres paroissiaux.
1926
Érection canonique de la paroisse Saint-Vital.
1937
(23 février 1937) Fondation de la Caisse populaire de Montréal-Nord.
1951
Érection canonique de la paroisse Saint-Vincent-Marie-Strambi.
1954
Fondation de l'École Marie-Clarac (cette institution était privée préscolaire, primaire et secondaire, pour filles et garçons en 2005).
(24 avril 1954) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Albert-le-Grand.
1956 Érection canonique de la paroisse Saint-Rémi. Fondation de l'Académie Louis-Pasteur (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2005).
1958 Levée de la tutelle de la municipalité.
(11 janvier 1958) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Rémi de Montréal-Nord.
1959
(28 mars 1959) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Vincent-Marie.
(6 juin 1959) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Antoine-Marie-Claret.
1960
Érection canonique des paroisses Saint-Camille et Sainte-Colette.
1964
(29 février 1964) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Colette.
1966
(24 septembre 1966) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Camille.
1969
Fondation du Centre académique Fournier (cette institution était privée primaire et secondaire, pour filles et garçons en 2005).
(Décembre 1969) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval. Constitution de la Communauté urbaine de Montréal-CUM par une loi de l'Assemblée nationale.
1984
(6 octobre 1984) Tragédie mortelle ; acte criminel ; tentative de vol d'une automobile suivie d'une fusillade ; bilan : 2 morts, le policier Pierre Beaulieu et le propriétaire de l'automobile, Giovanni Delli Colli. Un certain Colic est reconnu coupable de meurtre au premier degré et condamné à l'emprisonnement à perpétuité le 27 janvier 1985.
1990
La population de Montréal-Nord est de 90 303 habitants.
1993
Fondation de l'École secondaire Marie-Victorin (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2005).
1994
La population de Montréal-Nord est de 86 641 habitants.
(8 janvier 1944) Le capitaine Laurent Dupont du Service d'incendie de Montréal-Nord, décède d'une crise cardiaque après avoir combattu un incendie provoqué par un chaudron à fondue.
1995
(Mars 1995) Tragédie mortelle ; incendie du Château Beau-Rivage, un foyer pour personnes âgées boulevard Gouin ; bilan : 5 morts.
1996
(20 juillet 1996) Tragédie mortelle ; accident aérien ; un hydravion Cessna s'abîme dans la rivière des Prairies peu après son décollage de la marina située près de la 26· avenue ; bilan : 4 morts, un homme, ses deux enfants et son frère demeurés prisonniers de l'appareil immergé.
2000
La population de Montréal-Nord est de 82 188 habitants.
(12 février 2000) Tragédie mortelle ; explosion d'essence dans un garage ; bilan : 3 morts, des hommes qui découpaient une automobile à la torche alors que les portes du garage étaient verrouillées de l'extérieur.
(20 décembre 2000) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais*adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Le territoire de la municipalité de Montréal-Nord deviendra celui de l'arrondissement Montréal-Nord de la ville de Montréal.
2001
(4 novembre 2001) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal.
(31 décembre 2001) Toutes les villes fusionnées cessent d'exister.
2002 (1er janvier 2002) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2006
(21 janvier 2006, vers 3 h) Incendie d'un édifice à logements du 14295, boulevard Langelier, dans l'arrondissement Montréal-Nord ; bilan : le capitaine des pompiers Marcel Marleau, 47 ans, de la station 14, perd la vie lorsque les flammes l'entourent soudainement et l'isolent de ses confrères à l'intérieur du bâtiment.
2007
Au cours de l'année 2007, 14 personnes ont été tuées en lien avec la guerre entre les gangs de rue Bloods-Rouge et Crips- Bleus
2008
(9 août 2008, peu après 19 h) Une auto patrouille du Service de police de Montréal s'arrête près d'un groupe de jeunes (Jonathan Sénatus, Denis Méas, 18 ans, Jeffrey Sagor-Métellus, 20 ans, Anthony Clavasquin, Freddy Villanueva, 18 ans, Dany Villanueva) qui jouent aux dés dans le stationnement du parc Henri-Bourassa, à l'angle de la rue Pascal et du boulevard Rolland, dans l'arrondissement de Montréal-Nord ; les agents (Jean-Loup Lapointe et Stéphanie Pilotte) les interpellent et leur demandent de s'identifier ; Dany Villanueva gesticule et est agressif au point où les agents décident de le mettre en état d'arrestation ; il résiste et les policiers tentent de le maîtriser et de lui passer les menottes ; ses copains s'approchent des policiers ; au cours de l'échauffourée qui s'ensuit, l'agent Jean-Loup Lapointe sort son arme et tire 4 balles en direction des attaquants ; 3 de ceux-ci (Denis Méas, Jeffrey Sagor-Météllus et Fredy Villanueva) sont blessés gravement ; Denis Méas est atteint d'une balle à l'épaule, Jeffrey Sagor Metellus est atteint d'une balle au rein et Fredy Villanueva, le frère de Dany, décède à l'hôpital du Sacré-Coeur au cours de la soirée. Le sergent René Bellemare du SPVM est le premier policier arrivé sur les lieux après l'événement ; il trouve l'agent Stéphanie Pilotte en pleurs et l'agent Jean-Loup Lapointe en sueur qui lui dit «C'était un R.M. (règlement municipal). On s'est fait encercler. On a été au sol et ça a tiré». Voir Service de police de la ville de Montréal-SPVM. Affaire Villanueva.
2014
(22 mai 2014) Le cadavre d'un homme dans la quarantaine est trouvé sans vie dans le sous-sol d'un triplex situé au 6550, boulevard Gouin Est, par les pompiers venus éteindre un incendie. des indices laissent croire que des produits accélérants ont été utilisés ce qui indique la possibilité d'un incendie criminel.
2016
(20 janvier 2016) Le maire de l'arrondissement et ancien policier du Service de police de la ville de Montréal-SPVM pendant 30 ans, Gilles Deguire, 66 ans, démissionne de son poste de maire après avoir été accusé d'agression sexuelle et d'attouchements sur une jeune fille mineure âgée de moins de 16 ans entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015 ; de 1999 à 2009, DeGuire avait été attaché politique au cabinet de la ministre Line Beauchamps. Les actes reprochés à Deguire se seraient produits entre 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015 ; Le 23 mars 2016, Deguire étant absent de la Cour, son avocat fait reporter sa cause au mois de mai 2016 ; en octobre 2016, Deguire renonce à une enquête préliminaire et les procureurs conviennent de revenir en cour au mois de novembre 2016 pour y convenir d'une date pour le procès ; la présumée victime ne sera appelée à témoigner que lors du procès. Le 7 novembre 2016, Monsieur Deguire reconnaît sa culpabilité à l'accusation de contact sexuel sur une mineure et reconnaît les torts qu'il lui a causés.; la jeune fille ne sera pas obligée à témoigner contre lui. Il revient en cour le 1er décembre 2016 et il reconnaît sa culpabilité d'avoir touché sexuellement une jeune fille âgée de moins de 16 ans ; la peine pour un tel geste se situe entre de 3 et 6 mois de prison. Le 24 mars 2017, monsieur Deguire est condamné à 6 mois de prison. Le 24 avril 2011, au sixième de sa peine de 6 mois de prison, Monsieur Deguire, 67 ans, obtient sa libération conditionnelle et il est aussitôt remis en liberté, mais il devra subir une thérapie avec un sexiologue.z.
(31 mars 2016) Bony Jean-Pierre, 46 ans, est touché par une balle de plastique alors qu'il tente de fuir les policiers par une fenêtre d'une chambre d'un immeuble de Montréal-Nord lors d'une rafle au quartier général d'un réseau de trafiquants de marijuana membres du gang des Rouges, sur la rue Arthur-Chevrier. Ce serrai l'agent Christian Gilbert du SPVM qui aurait tiré la balle de plastique. Bony Jean-Pierre et tombé de la fenêtre et a lutté pour sa vie jusqu'au lundi 4 avril 2016.
(4 avril 2016) Décès de Bony Jean-Pierre ; celui-ci, originaire d'Haïti, avait un casier judiciaire dont le premier chapitre est daté de 1988 ; son dossier comprend intimidation, complot, entrées par effraction, harcèlement criminel, séquestration, agression armée et physique, vol qualifié, tapage dans un endroit public et possession de substances illicites.
(6 avril 2016, peu après 21 h 30) Au terme d'une vigie pour Fredy Villanueva, tué par un policier en 2008, une manifestation calme pour protester contre la brutalité policière dont aurait été victime Bony Jean-Pierre tourne au vinaigre lorsque des casseurs se joignent aux manifestants et commencent à briser les vitres des commerces, d'une succursale de la Banque de Montréal-BMO à l'angle du boulevard Henri-Bourassa et de la rue Désy et du poste de police de quartier ; les casseurs mettent le feu à des voitures stationnées sur le boulevard Henri-Bourassa. Des résidents affirment que les casseurs ne sont pas des gens du quartier.
(8 avril 2016) Le journal de Montréal rapporte que parmi la douzaine de personnes arrêtées à la suite de la manifestation du 6 avril on trouve Dany Villanueva, frère de Freddy Vilanueva tué par un policier en 2008 mais qui aurait eu 26 ans ce jour-là.
(25 juin 2016) Incapable d'identifier les fauteurs de trouble lors de la manifestation du 6 avril 2016, la police annonce qu'elle ne portera pas d'accusation.
2017
(24 mai 2017) Le policier Christian Gilbert du Service de police de la Ville de Montréal-SPVM est accusé de l'homicide involontaire de Bony Jean-Pierre le 4 avril 2016.
2017 Des fouilles archéologiquespermettent la découverte d'une riche collection d'objets témoins associés à la mission de Nouvell-Lorette datant des XVIIe et XVIIIe siècles.
(Printemps de 2017) Découverte du Fort de la Nouvelle-Lorette alors que le lieu est déjà sous avis d'intention de classement au Ministère de la Culture et des Communications.
2018
(20 juin 2018) Des fouilles permettent de découvrir une riche collection d'objets témoins associés à la mission de la Nouvelle-Lorette datant de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIII e siècle. Le Ministère de la Culture et des Communications du Québec annonce qu'aux fins de protection, il classe le site de l'ancien Fort de la mission de la Nouvelle-Lorette au Sault-au-Récollet. Ce fort avait été érigé en 1690 au bord de la rivière des Prairies à la jonction de ce qui est aujourd'hui le boulevard Gouin et la rue des jésuites.
En juin 2018, le terrain appartenant aux soeurs de la Miséricorde a été vendu au promoteur immobilier Antonio Rizzo

  • Patrie -


Ferdinand-Conon David.
Laurent-Olivier David.
David David-Fleury.
Paschal Falkner.
Jean-Marc Léger.
Emmanuel Persillier Lachapelle.
Louis-Amable Quévillon.
Ernest Racicot.
François-Théopile-Zotique Racicot.

  • Attraits :


Maison Drouin-Xénos (1741-1742) ; 5460, boulevard Gouin Est ; construite pour Pierre Annegrave par le maître maçon Pierre Abbé sur une terre de la côte Saint-Michel ; restaurée et occupée par le couple Drouin-Xénos depuis 1970 ; classée monument historique en 1970.
Église Saint-Rémi ; plans de l'architecte Roger D'Astou.

  • Toponymie -


Montréal-Nord reflète sa situation sur l'île de Montréal.

  • Repères géographiques -

Sur le nord-est de l'île de Montréal.
Jouxte la rivière des Prairies et les arrondissements de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, de Anjou, Saint-Léonard, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, et Ahuntsic-Cartierville.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)