Montréal (municipalité de ville). ; Scandales. Affaire Marcellus François. (Service de police de Montréal-SPVM)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1991
(1er juillet) Une tentative de meurtre est perpétrée sur l'avenue du Parc à Montréal. La police identifie un suspect.
(3 juillet) Marcellus François, 24 ans, un homme de race noire d'origine haïtienne, est abattu d'une balle de carabine par une équipe SWAT dirigée par l'agent Michel Tremblay, qui le croit armé ; début d'une affaire qui éclabousse le Service, Marcellus François n'étant pas celui qu'on recherchait pour la tentative de meurtre perpétrée deux jours plus tôt sur l'avenue du Parc.
1992
(29 janvier) Le Service reconnaît que l'action policière dans l'affaire Marcellus François a été un échec ; le policier Serge Tremblay est muté à des tâches administratives.
(13 février) Manifestation de 2 000 policiers contre le directeur Saint-Germain.
(6 mai) Le coroner Harvey Yarosky blâme sévèrement le Service et le sergent Michel Tremblay pour la mort de Marcellus François.
(15 mai) Le gouvernement du Québec nomme le juge Albert Malouf pour procéder à l'inspection du Service de police et déterminer les causes de la mort de François.
1994
Les agents Pablo Palascio et Barbeau sont suspendus pour de courtes périodes pour inconduite relativement à cette affaire.
1997
La Communauté urbaine de Montréal-CUM et la famille de Marcellus François s'entendent pour la somme de 218 269 $ en compensation pour le décès de Marcellus François.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)