Montréal (municipalité de ville) ; Scandales. Affaire Ian Davidson. (Service de police de la ville de Montréal-SPVM

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 1994 Dany Kane, 26 ans, un membre du gang des Hells Angels, devient un informateur de police et le sera au cours des 6 années suivantes au cours desquelles ; il donne des détails sur les complots pour meurtre, les explosions de bombes, et les transactions de drogues dans la province par le groupe des Nomads du gang des Hells Angels.


2000 Selon les apparences, Dany Kane se suicide au gaz carbonique dans son garage ; Kane travaillait avec Roberge.

2001 La Chambre des communes adopte la loi anti-gang qui fait un acte criminel le fait d'appartenir à une organisation criminelle sous peine de 14 ans de prison.

2001
(février 2001) Quatre membres du gang des Hells Angels sont condamnés à 7 ans de prison en vertu de la nouvelle loi.
(28 mars 2001) Opération Printemps 2001 ; près de 2 000 agents de police effectuent une série de descentes dans des immeubles et visant 138 personnes.
2002
Maurice «Mom» Boucher est condamné à la prison à perpétuité pour les meurtres de deux gardiens de prison.

2011
Le 11 Janvier 2011, le détective Ian Davidson, 57 ans, prend sa retraite de la division du renseignement criminel du SPVM. Avant de quitter le service, il s'empare d'une liste ultra secrète d'environ 2 000 informateurs de police et agents secrets.
Le 17 janvier 2011, sa conjointe loue une chambre à l'hôtel Châteauneuf de Laval et l'y laisse seul. Davidson s'y réfugie après avoir appris que sa tête était mise à prix et que son identité serait bientôt rendue publique.
En avril 2011, le Service de police de Montréal est informé par un avocat que quelqu'un voulait vendre une liste ultra confidentielle contenant les noms d'informateurs de police et 'un agents secrets ; à ce sujet, Ian Davidson, 57 ans, était soupçonné par ses confrères et la police obtient un mandat de perquisition et débarque au domicile de Davidson ; la police de Montréal truffe de micros la maison et l'automobile de Davidson qui planifiait sa fuite au Costa Rica où son frère avait une résidence.
En octobre 2011, Davidson avait été interpellé à l'aéroport où il allait prendre un avion pour Costa Rica, puis il avait été relâché après avoir été interrogé ; il était en possession de son ordinateur portable qui contenait du matériel informatique ultra-secret.

2012
Le 18 janvier 2012, vers 8 h 15, une femme de chambre découvre le cadavre ensanglanté de l'ex policier dans la chambre 104 de l'hôtel Châteauneuf à Laval ; il s'était tranché la gorge ; il aurait aussi essayé de faire affaire avec un gang de Kurdes turcs actif dans le trafic de drogues au centre-ville de Montréal ; L'autopsie pratiquée sur le corps de l'ex policier confirme qu'il s'est suicidé.
Le 21 janvier 2012, La Presse révèle qu'une personne a aidé Davidson à prendre contact avec un gang de Kurdes pour qu'il marchande la liste d'informateurs ; il s'agit de son fils Christian Davidson ; la Presse révèle que pendant plus de 6 ans, le fils cadet de Davidson a entretenu une liaison avec la fille d'un trafiquant de drogues proche de Maurice «Mom» Boucher.
La Presse révèle que pendant plus de 6 ans, le fils cadet de Davidson a entretenu une liaison avec la fille d'un trafiquant de drogues proche de Maurice Mom Boucher.
À la demande du Directeur des poursuites criminelles et pénales, le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, demande à la Sûreté du Québec d'enquêter sur la façon dont des journalistes de Radio-Canada ont pu obtenir des informations à l'effet que Davidson voulait vendre la liste des informateurs de police. Le ministre considère que ce coulage est un acte criminel commis par un ou des policiers ; Dutil croit que certains policiers ont coulé cette information parce qu'ils étaient frustrés du fait que Davidson n'avait pas été accusé ; le ministre refuse d'assurer les journalistes qu'il ne seront pas mis sous écoute électronique au cours de la recherche de la SQ..

2013
Le 12 janvier 2013, l'ex-policier, ami et ex-collègue de Davidson est accusé de possession illégale d'armes à autorisation restreinte ; cet ex-policier avait été vu au domicile de Davidson lorsque ce dernier était sous surveillance avant son décès.
Le 7 octobre 2013, la Sûreté du Québec-SQ arrête Benoit Roberge, 50 ans, un policier à la retraite du Service de police de Montréal-SPVM et l'accuse de gangstérisme, d'abus de confiance, d'entrave à la justice et de tentative d'entrave à la justice pour avoir été un informateur des criminels que la police s'apprêtait à arrêter ; il vendait le renseignement à René Baloune Charlebois pour la somme de 15 000 $ , Charlebois avisait les personnes visées qui, dès lors, disparaissaient de l'endroit que la police s'apprêtait à visiter.; le tout s'étant produit à Saint-Denis-de-Brompton entre le 1er janvier 2010 et le 6 octobre 2013 ; ainsi, les bandits étaient avertis la veille d'une descente de police et prenaient la fuite avant son arrivée ; deux des opérations manquées l'Opération Carcan en 2011 impliquant 3 cellules de trafic de stupéfiant ; l'Opération Loquace contre un consortium d'importateurs et de distributeurs de cocaïne ; descente chez les Hells Angels sur la Rive-Sud et l'Opération Carcan du 23 novembre 2011 ; depuis le printemps 2013, Roberge dirigeait le Service de renseignement de Revenu Québec et avait accès à des informations délicates. La conjointe de Roberge est procureure au Bureau de lutte au crime organisé, mais rien n'indique qu'elle était au courant des agissements de son mari. Roberge avait participé activement dans le'enquête et l'utilisation de Dany Kane devenu informateur de police en 1994.


2015
Le 6 octobre 2015, la police (SQ, GRC et Laval) effectue des perquisitions à Longueuil, Brossard et Beloeil ; la police de Laval aurait appris que des pilules contrefaites d'Alparazolam (communément connues sous le nom de Xanax) étaient distribuées à partir de différents bureaux de postes de Laval, Montréal et Toronto à destination des États-Unis. Simon Davidson et Christian Davidson, les deux fils de Ian Davidson sont parmi les personnes arrêtées comme participant à un réseau de vente de 2 millions de ces pilules contrefaites. La police a saisi 5 machines dont quatre peuvent produire 20 000 pilules à l'heure, des armes à feu, une veste pare-balles et 200 000 $ en argent comptant.

  • Bibliographie -


The Road to Hell ; How the Biker Gangs Are Conquering Canada - La Route des Hells (William Marsden et Julian Sher, Les Éditions de l'Homme, 2003).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)