Mourani (Maria)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Femme de sciences (criminologue, sociologue) née en 1969 à Abidjan, Côte-d'Ivoire. Études à l'Université de Montréal-UdeM (crminologie et sociologie).

Députée du Parti du bloc québécois-PBQ de Ahuntsic à la Chambre des communes-Cdesc (2006-).
Le 12 septembre 2013, Daniel Paillé, le chef du Parti du Bloc québécois l'expulse de son parti à cause de sa déclaration faite au sujet de la Charte des valeurs québécoises déposées par le Parti québécois à l'Assemblée nationale.
Madame Mourani avait exprimé son malaise devant ce projet de charte qui condamne le port de signes religieux ostensibles par les employés de l'État, des villes et des commissions scolaires qui ne s'en seront pas exemptés par décision de leurs conseils d'administration. Il ne reste donc plus que 4 députés du Parti du Bloc québécois à la Chambre des communes.
Son aveu public qu'elle ne croyait plus à la souveraineté du Québec fait sortir Bernard Landry de ses gongs lors d'une émission animée par Anne-Marie Dussault à Radio-Canada le 18 décembre 2013 ; elle publie une lettre dans laquelle elle dit vouloir «bâtir un meilleur vivre au Québec à travers le Canada ; elle y critique vertement le projet de charte des valeurs québécoises proposée par le gouvernement du Parti québécois dirigé par Pauline Marois.

  • Publications - Liste partielle


La Face cachée des gangs de rue (essai, Éditions de l'Homme, 2006).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)