Musulmans du Québec (religion)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Lexique


Burqa : Tissu recouvrant tout le corps avec une grille à hauteur des yeux aussi appelé voile intégral.

Coran : Livre sacré des musulmans contenant la doctrine islamique.

Djihad. : Signifie défense de l'Islam.

Hidjab : Foulard couvrant les cheveux, les oreilles, le cou et la nuque (pas le visage) aussi appelé foulard, voile.

Imam. : Imam est le titre donné au successeur de Mahomet et à ceux d'Ali et désigne couramment celui qui dirige une communauté musulmane.

Islam : Islam est u mot arabe qui désigne la religion prêchée par Mahomet et fondée sur le Coran.

Niqab : Long voile qui cache le visage, ne laissant qu'une ouverture pour les yeux aussi appelé voile intégral

Ramadan : Ramadan désigne le mois lunaire pendant lequel les musulmans doivent s'astreindre à l'abstinence (nourriture, boisson, tabac, relations sexuelles) entre le lever et le coucher du soleil.

Tchador : Voile couvrant la tête et le corps, mais laissant apparaître l'ovale du visage


  • Éphémérides -


570 Naissance de Mahomet (Le Glorifié) à La Mecque dans la province du Hedjaz de l'Arabie Saoudite au sein de la tribu mecquoise des Qoraïchites. Mahomet était sujet aux crises d'épilepsie.
595 Mahomet épouse Khadidja, une riche veuve de 15 ans plus âgée que lui ; elle lui donna 6 enfants dont une sule survécut, Fatima, sa fille bien-aimée.
612 Mahomet affirme avoir reçu un appel de l'ange Gabriel et commence une carrière active comme prophète d'Allah et apôtre de l'Arabie.
622 Par sa prédication contre le paganisme, Mahomet provoque la persécution à La Mecque et doit s'enfuir à Médine où il est reconnu comme prophète de Dieu et où le nombre de ses fidèles commence à augmenter ; c'est l'Égire, qui marque le commencement de l'ère islamique.
622-632 Mahomet organise à Médine un état et une société dans lesquels la loi de l'islam se substitue aux anciennes coutumes païennes d'Arabe. L'instittion de la guerre sainte (djihad)qui fait un devoir de combattre ceux qui n'adhèrent pas à la foi nouvelle, donne à l'islam le fondement de son expansion future.
630 Il entre en triomphe à La Mecque, démolit les idoles païennes de la Kaaba, devient maître de l'Arabie et unit toutes les tribus sous un seul emblème, une seule religion.
633 Décès de Mahomet.
1965 Construction de la mosquée Masjid UI Islam du Centre islamique du Québec à Saint-Laurent(Montréal).
1991 Selon Statistique Canada, la religion musulmane compte 44 930 adhérents au Québec.
1995 La Commission des droits de la personne du Québec autorise le port du voile dans les écoles publiques du Québec.
2001 Selon Statistique Canada, la religion musulmane compte 108 625 adhérents au Québec.
2005 La Canadian Soccer Association envoie une directive indiquant une liste des équipements et des vêtements règlementaires pour les matchs officiels de soccer au Québec ; tout autre équipement ou vêtement est interdit.
2006 (Septembre) Un Montréalais d'origine algérienne incendie une école juive de la rue Ducharme à Outremont.
2007 (26 janvier) La Fédération québécoise de soccer envoie une directive décrétant que le port du voile islamique ou de tout autre article religieux n'est pas permis au cours d'un match officiel de soccer au Québec.
(25 février) Au cours d'un tournoi de soccer à Laval, un arbitre demande à Asmahan Mansour, une jeune musulmane ontarienne de 11 ans, d'enlever son hijab pour jouer dans le match ; la jeune fille refuse ; l'arbitre l'expulse du match ; les coéquipiers de la jeune musulmane, suivis de quatre autres équipes ontariennes, déclarent forfaits et abandonnent le tournoi ; la décision de l'arbitre était conforme à la directive du 26 janvier basée sur la Loi 4 des règlements internationaux qui stipule qu'un joueur ne doit pas utiliser un équipement ou porter quoi que ce soit qui peut être dangereux pour lui-même ou pour tout autre joueur (y compris toute pièce de bijouterie).
(3 mars) L'International Football Association Board maintient que c'est à l'arbitre d'un match officiel qu'il appartient de déterminer si une pièce de vêtement ou d'équipement est ou non dangereuse et sa décision est sans appel.
(13 mars) Sandos Abdelatif, 19 ans, de Dollard-des-Ormeaux, commence une période d'entraînement à la prison de Bordeaux pour devenir gardienne de prison ; parce qu'elle ne veut pas enlever son hijab, le directeur de la prison refuse qu'elle continue le cours jugeant que son voile présentait des dangers de strangulation ; les cravates portées par les gardiens de prison présenteraient le même danger si elles étaient enroulées autour du cou comme le hijab, mais elles sont maintenues au col de chemise par des pinces.
(20 mars) Une directive du directeur général des élections au Québec indique que les femmes musulmanes entièrement voilée par le niqab ou la burqa pourront voter sans se dévoiler aux élections du 26 mars suivant à la condition de prêter serment et de présenter deux pièces d'identité ou d'être accompagnée d'une personne qui confirme sous serment leur identité.
(23 mars) À la suite de nombreuses protestations de la population et de la possibilité de voir de nombreuses électrices se présenter voilées aux bureaux de scrutin, le Directeur général des élections annule sa directive du 20 mars concernant les femmes voilées ; les femmes portant niqab ou burqa devront se dévoiler pour être identifiées si elles veulent voter lors des élections provinciales.
(15 avril) Lors d'un tournoi de taekwondo tenu à Longueuil, l'arbitre demande à cinq jeunes musulmanes d'enlever leur hidjab ; elle choisissent de se retirer de la compétition plutôt que de contrevenir à leurs convictions religieuses ; le règlement stipule qu'on ne peut rien porter (foulard, bandeaux, bijoux ou tous autres accessoires) sous le casque protecteur, qui fait partie des accessoires de base des athlètes ; par solidarité les jeunes musulmans ont abandonné eux-aussi la compétition.
(8 mai) La Fédération internationale de taekwondo, qui n'est pas sanctionnée par le Comité olympique, indique que temporairement, le port du hidjab sera permis lors des tournois de ses affiliés ; la Fédération québécoise n'est pas affiliée à la Fédération internationale de taekwondo mais à la Fédération mondiale de taekwondo.
(14 mai) La Fédération mondiale de taekwondo, organisme sanctionné par le Comité olympique dont le siège social est à Séoul (Corée), maintient son règlement et l'interprétation que l'arbitre québécois en avait faite le 15 avril précédent ; elle indique également que lors du tournoi international qui se tiendra sous son égide à Beijing du 18 au 22 mai suivant en vue de la sélection pour les Jeux olympiques de 2008, le port du hidjab sera toujours prohibé.
2007
(4 février) Selon le quotidien La Presse, l'origine des musulmans du Québec est diversifiée :

Grand total109 000
Arabophones62 000
Maghrebiens28 000
Libanais10 000
Iraniens6 700
Pakistanais6 800
Indiens5 700
Afghans3 200
Bengladais2 900
Égyptiens2 100
Palestiniens2 000
Irakiens1 400




Mosquées

Al-Nustra Mosque, Ahmaddia Muslim Community Canada (9015, rue Bellerive, Montréal).

Al Ummah Islamiah (Arabes et Africains du Nord, 1245, rue Saint-Dominique, Montréal).

Assuna Annabawiyah Mosque (Sunnites, 7220, rue Hutchison, Montréal).

Canadian Islamic Centre Al-Jamieh (diverses origines, 241 Anselme-Lavigne, Dollard-des-Ormeaux); logé dans une synagogue désaffectée.

Centre communautaire musulman de Montréal (Shiites d'origine libanaise, 3300, boulevard Crémazie, Montréal).

Islamic Center of Quebec (diverses origines, 2520 Laval, Saint-Laurent (Montréal).

Islamic Center of the West Island (diverses origines, 3943, boulevard Saint-Jean, Dollard-des-Ormeaux).

Islamic Community Center of the South Shore (diverses origines, angle Grande-Allée et boulevard Milan, Brossard) ; en 2004, près de 15 000 musulmans habitent la rive sud de Montréal.

Makka Al Mukrramah (boulevard Gouin, Pierrefonds).

Markaz Al-Islam (diverses origines, 1885 Nielsen, Saint-Hubert).

Mohi Ul-Islam (Indo-paskistanais, 692, rue Jean-Talon Ouest, Montréal).

Mosquée Al-Qods (Africains du Nord, 2465, rue Bélanger, Montréal).

Muslim Community of Quebec (diverses origines, 7445, avenue Chester, quartier Notre-Dame-de-Grâce, Montréal).

2010
Le Parlement français adopte une loi dite du vivre ensemble dans laquelle il interdit le port du voile intégral (burqa et niqab) en public.
2011
La Belgique, à l'instar de la France interdit le port du voile intégral (burqa et niqab) en public.
(Janvier, au cours de la nuit) Un individu fracasse à l'aide de pierres les fenêtres de 5 synagogues et d'une école juive des quartiers Côte-Saint-Luc, Hampstead et Notre-Dame-de-Grâce à Montréal.
(Septembre) La grande mosquée de Québec est profanée pardes messages racistes inscrits sur ses murs.
(27 décembre)
Une mosquée de Pointe-aux-Trembles est victime d'un incendie débuté au rez-de-chaussée de l'immeuble du quartier industriel qu'elle partage avec la fabrique de matelas Signature ; l'incendie aurait débuté dans la fabrique de matelas.

2012
La Cour suprême du Canada appelée à décider si une femme, qui témoigne devant un tribunal qui juge son oncle et son cousin qu'elle accuse de l'avoir violée, doit enlever son niqab pendant son témoignage. Les avocats de la défense plaident qu'ils doivent voir les réactions du visage de la femme lorsqu'elle répond à leurs questions ou à celles du procureur de la couronne ; ils demandent que la plaignante témoigne à visage découvert. La Cour suprême décide des balises suivantes que le juge du procès doit considérer, soit pour permettre le témoignage avec le visage caché sous le niqab ou à visage découvert :

En droit canadien, le droit à un procès équitable inclut la possibilité de voir le visage du témoin pour mener un contrinterrogatoire efficace et juger de sa crédibilité, mais la Cour impose des conditions pour obliger une témoin de témoigner à visage couvert :

une croyance religieuse sincère de la part de la témoin doit d'abord être établie
cela ne doit pas porter atteinte d'une façon injustifiée au droit de l'accusé à un procès équitable :
il doit aussi exister un risque sérieux pour l'équité du procès
il ne doit pas y avoir de moyen de permettre aux deux droits de coexister pour éviter le conflit qui les oppose. Si aucun accommodement n'est possible, il faut soupeser les effets bénéfiques et préjudiciables qu'entraînerait le port du niqab ; une analyse doit être faite des facteurs contextuels, dont l'importance du témoignage pour la cause débattue ou les personnes présentes dans la salle d'audience.

Cette décision écrite par la juge Beverley McLachlin est partagée par 3 autres juges ; pour sa part, le juge Louis Lebel conclut à la nécessité d'une interdiction claire de porter le niqab à toutes les étapes du procès criminel. «La constitution exige une ouverture aux nouvelles différences qui apparaissent au Canada, mais aussi l'acceptation du principe qu'elle reste en contact avec les racines de notre société démocratique contemporaine ». Le juge Marshall Rothstein partage cette opinion du juge Lebel.

2013
Il y aurait 250 000 musulmans au Québec dont 200 000 à Montréal.
2014 (20 mai 2014) La police utilise le pistolet Taser pour le maîtriser Robert Daoust, 47 ans, armé d'un sabre ; Daoust, qui aurait tenté de lancer un cocktail Molotov sur le Centre communautaire islamique (angle de la rue Bélanger et de la 23e Avenue à Montréal) dans la nuit de lundi 20 mai au mardi 21 mai 2014) ; Daoust est accusé de méfaits et d'incitation à la haine commis le 8 avril, le 15 mai et le 17 mai 2014, de tentative de méfait commise le 20 mai 2014.
2014 (1er juillet 2014) La Cour européenne des droits de l'homme reconnaît le pouvoir de la France et de la Belgique d'interdire le port du voile islamique intégral (burqa et niqab) en public. Selon l'Agence France Presse-AFP, Amnesty International «y voit un profond recul pour le droit à la liberté d'expression et de religion», et Human Wrights Watch souligne que «ces interdictions portent atteinte aux droits des femmes qui choisissent de porter le voile et font en même temps peu pour protéger celles qui sont forcées de le faire».

  • Bibliographie -


Profils des principaux groupes religieux du Québec (Les Publications du Québec, 1995).
Lr prophète Muhammad - Entre le mot et l'image (Collectif sous ls direction de Olga Hazan et Jean-Jacques Lavoie, Fides, 2011)
Femmes voilées ; intégrisme démasqué (Yolande Gwedah, VLB Éditeur, 2013)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)