Nicollet de Belleborne (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Explorateur, coureur des bois et interprète (huron et algonquin) né vers 1598 probablement à Cherbourg (Normandie, France).

Commissaire de la Compagnie des Cent-Associés.
Arrive en Nouvelle-France avec Champlain en 1618 et passe deux ans à l'île aux Allumettes où il apprend la langue des Algonquins.
Délègué par Champlain chez les Nipissings à l'été 1620, il y séjourne jusqu'en 1629.
Père de la lignée Nicollet Gisis-Bahmahmaadjimiwin d'Amérique.
S'unit à Jeanne Gisis-Bahmahmaadjimiwin une Amérindienne népissingue, vers 1627-1628 ; de cette union est issue Madeleine dite Euphrosine Nicollet (mariée à Jean Leblanc).
Se rend chez les Hurons où il demeure jusqu'en 1632.
En cherchant la mer de Chine, il découvre le lac Michigan en 1634.
S'établit à Trois-Rivières en 1635 et sert d'agent de liaison entre les Amérindiens et les explorateurs.
Père de la lignée Nicollet Couillard d'Amérique.
Épouse Marguerite Couillard en 1637 à Québec ; de cette union est issue Marguerite Nicollet (mariée à Jean-Baptiste Legardeur de Repentigny).
En 1637, on lui concède en copropriété avec son beau-frère Letardif, le fief de Belleborne situé dans les Plaines d'Abraham à Québec.
Décès en 1642 prés de Sillery (noyade dans le Saint-Laurent).
En 1729, il avait 80 descendants.

  • Distinctions :


Le nom de la municipalité de Nicolet honore sa mémoire comme ceux des circonscriptions fédérales et provinciales de Nicolet et de la rue Nicolet de Montréal. Gendre de Guillaume Couillard.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)