Ollivier (Émile)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (romancier, essayiste) et homme de sciences (sociologue) né en 1940 à Port-au-Prince (Haïti).

Études au Lycée Toussaint-Louverture de Port-au-Prince (Haïti), à l'École normale supérieure d'Haïti et à la Sorbonne de Paris et à l'Université de Montréal-UdeM (doctorat en sociologie, 1980).
Contraint de s'exiler au Québec en 1964 après avoir manifesté son opposition au régime Duvalier d'Haïti.
Professeur au Cégep d'Amos et à l'École polyvalente de Amos (1966-1973), puis à la Faculté d'éducation de l'Université de Montréal-UdeM (1977-2000).
Décès en 2002 à Montréal.

  • Publications - Liste partielle


Paysage de l'aveugle (nouvelles, CLF Pierre Tisseyre, 1977)
Mère-Solitude (roman, Éditions Albin Michel, Paris, 1983)
La Discorde aux cent voix (roman, Éditions Albin Michel, Paris, 1986)
Passages (roman, Éditions de L'Hexagone, 1991; traduit en anglais par Leonard Sugden, 2003)
Les Urnes scellées (roman, Éditions Albin Michel, 1995)
Mille eaux (roman, Gallimard, Collection Haute enfance, 1999)
Regarde, regarde les lions (nouvelles, Éditions Albin Michel, 2001)
Repérages (essai, Éditions Leméac, collection L'Écritoire, 2001)
La Brûlerie (roman, Boréal, 2004)

  • Distinctions -


Grand Prix du Livre de Montréal (1991)
Membre de l'Académie des lettres du Québec-ALFQ (2000)

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)