Ouimet (Léo-Ernest)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Cinéaste (réalisateur, producteur, distributeur et présentateur) né en 1877 à Saint-Martin (Laval).

En 1904, il achète son premier projecteur et joint le personnel de la Kinetograph Company de New York où il s'initie à l'industrie du cinéma.
Le premier janvier 1906, il inaugure le premier cinéma du Canada à Montréal, le Ouimetoscope (angle Sainte-Catherine et Montcalm) ; un an plus tard, il fait construire la première grande salle de cinéma d'Amérique du Nord.
En 1906, il fonde la première maison de distribution de pellicules cinématographique qu'il vend à Kinetograph Company of Canada en 1908.
Le 31 août 1907, il ouvre sa seconde salle de cinéma appelée Ouimetoscope.
En 1914, il devient distributeur exclusif des films Pathé pour l'est du Canada puis, en 1915 pour l'ensemble du pays.
Tourne des films pour fournir ses salles.
Accusé d'avoir illégalement ouvert son cinéma le dimanche, c'est la Cour suprême du Canada qui lui reconnaît en 1912 le droit de présenter des films le jour du Seigneur.
Se lance dans le long-métrage en 1922, mais l'aventure le conduit à sa ruine et il termine ses jours comme gérant d'une succursale de la Commission des liqueurs de la province de Québec (Société des alcools du Québec-SAQ).
Décès en 1972 (2 mars 1972) à Montréal.

  • Filmographie - Liste partielle


Mes espérances (3 min, 1908)
La Chute du pont de Québec (1907)
L'Incendie de Trois-Rivières (1908)
L'affaire de la gare Windsor (1909)
Le Congrès eucharistique de Montréal (1910)
L'incendie du Herald (1910)
Why Get Married (Holywood, 1923)

En juin 2017, une copie d'un film (12 minutes) de Léo-Ernest Ouimet dont on avait perdu la trace refait surface dans la succession du collectionneur privé Jean Bélanger et est présenté à la Cinémathèque québécoise dans le cadre du colloque «Le cinéma dans l'oeil du collectionneur» ; ce film capture sur écran les obsèques d'État de Wilfrid Laurier à Ottawa le 22 février 1919.

  • Distinctions -


Le prix L.-E. Ouimet-Molson de l'Association québécoise des critiques de cinéma-AQCC a été créé en 1974 par la fondation Molson pour récompenser le meilleur long-métrage réalisé au Québec au cours de l'année
Le nom de la rue Ernest-Ouimet de Montréal honore sa mémoire comme celui du parc Ouimet de Montréal

  • Crédits -


Dictionnaire du cinéma québécois (Michel Coulombe et Marcel Jean, Boréal, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)