Parti libéral du Canada-PLC (parti politique fédéral)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Formation politique canadienne issue de la coalition des réformistes du Bas-Canada et du Haut-Canada.


  • Éphémérides -


1848 Fondation du Parti rouge, aussi appelé Parti démocratique, par de jeunes intellectuels du Bas-Canada dont Antoine-Aimé Dorion, Jean-Baptiste-Éric Dorion et Joseph Doutre ; le parti s'oppose à l'intervention de l'Église dans les affaires de l'État et prône, entre autres, l'abolition du régime seigneurial. le rappel de l'Acte d'union et l'annexion aux USA. Fondation des Clear Grits dans le Haut-Canada qui poursuivent des objectifs semblables au Parti rouge du Bas-Canada.
1867 Les Clear Grits du Haut-Canada et les Rouges du Bas-Canada fusionnent pour jeter les bases du Parti libéral du Canada dirigé par Alexander Mackenzie.
2008
(18 avril 2008) Benoît Corbeil, 44 ans, directeur général (1997-2001) du Parti libéral du Canada, section Québec, est arrêté dans son appartement de Repentigny par la Gendarmerie royale du Canada et accusé de trafic d'influence pour avoir obtenu une importante somme d'argent de la part de Réal Ouimet (décédé peu auparavant) qui voulait acheter un terrain du Gouvernement pour agrandir sa carrière de Saint-Jean-sur-Richelieu ; il est aussi accusé de fraude et de complot pour fraude pour avoir, entre novembre 1999 et juin 2000, comploté avec Giuseppe Morselli (décédé en 2006) et Alain Renaud pour autoriser des fausses factures d'une valeur de près de 100 000 $ fraudant ainsi le Parti libéral du Canada.
2009
(3 juin 2009) Benoît Corbeil, 45 ans, ancien directeur général du Parti libéral du Canada-PLC au Québec, reconnaît sa culpabilité aux accusations de fraude (il aurait fait 6 factures fictives totalisant 117 315 $ au Parti libéral entre 1999 et 2000), complot pour fraude et de trafic d'influence (il aurait reçu 50 000 $ de Réal Ouimet, propriétaire d'une carrière à Saint-Jean-sur-Richelieu en échange d'une oreille attentive d'Ottawa pour l'achat d'un terrain fédéral que Ouimet convoitait) ; cette somme d'argent n'aurait pas été versée dans les coffres du Parti libéral ; les 50 000 $ auraient plutôt servi à l'achat d'une maison de campagne que Corbeil a revendu au prix de 329 000 $ ; même si Corbeil a comparu devant la Commission Gomery, ces accusations n'ont pas de r rapport avec le scandale des commandites. (Le Devoir, 29 juin 2017, page A4)
(4 décembre 2009) Corbeil est condamné par la juge Suzanne Coupal à 15 mois de prison et à rembourser 117 315 $ au Parti libéral en plus d'être condamné à une amende de 20 000 $ pour trafic d'influence.
(9 décembre 2009) Le journal La Presse révèle que la Gendarmerie royale du Canada, dans une déclaration sous serment obtenue par CBC/Radio-Canada, a affirmé que les 117 315 $ détournés par l'ex-directeur général du Parti libéral du Canada section Québec, Benoît Corbeil, avaient servi en grande partie à payer les voyages personnels d'Alfonso Gagliano.
(18 décembre 2009) Ayant inscrit sa sentence en appel, Benoît Corbeil est libéré sous conditions par la Cour d'appel du Québec.
2010 (septembre) La Cour d'appel du Québec annule la sentence de 15 mois de prison imposée par la juge Coupal et la transforme en une sentence de 12 mois à être purgée dans la communauté ; de plus, elle exempte Corbeil de rembourser les 117 315 $ puisqu'il les avait remis à Joe Morselli.
(23 juin 2017) Décès de Benoît Corbeil.

Voir Scandales. Affaire des commandites. Commission Gomery. (Canada) (J) (P) (ASC)

  • Chefs du parti


1867 (6 mars) - 1880 (27 avril)Mackenzie, Alexander
1880 (4 mai) - 1887 (2 juin)Blake, Edward
1887 (23 juin) - 1919 (17 février)Laurier, Wilfrid
1919 (17 février) - 1919 (7 août)Mackenzie, Daniel Duncan (intérim)
1919 (7 août) - 1948 (6 août)King, William Lyon Mackenzie
1948 (7 août) - 1958 (15 janvier)Saint-Laurent, Louis Stephen
1958 (16 janvier) - 1968 (5 avril)Pearson, Lester Bowles
1968 (6 avril) - 1984 (15 juin)Trudeau, Pierre Elliott
1984 (16 juin) - 1990 (22 juin 1990)Turner, John Napier
1990 (23 juin) - 2003 (13 novembre)Chrétien, Jean
2004 (14 novembre) - 2006 (19 mars)Martin, Paul
2006 (20 mars) - 2006 (1 décembre)Graham, William (intérim)
2006 (2 décembre) - 2008 (8 décembre)Dion, Stéphane
2008 (8 décembre) -Ignatieff, Michael




Cette formation politique dirige le Canada durant les périodes suivantes :

1873-1878 (Alexander Mackenzie)
1896-1911 (Wilfrid Laurier)
1921-1925 (William Lyon Mackenzie King)
1925 à octobre 1926 (William Lyon Mackenzie King, minoritaire)
Juin 1926 à octobre -1930 (William Lyon Mackenzie King)
1935-1948 (William Lyon MackenzieKing)
1948-1957 (Louis S. Saint-Laurent)
1963-1965 (Lester B. Pearson, minoritaire)
1965-1968 (Lester B. Pearson)
1968-1972 (Pierre Elliott Trudeau)
1972-1974 (Pierre Elliott Trudeau, minoritaire)
1974 à mai 1979 (Pierre Elliott Trudeau)
1980-1984 (Pierre Elliott Trudeau et John Napier Turner)
1993-2004 (Jean Chrétien)
2004-2006 janvier (Paul Martin)

  • Crédits -


The Big Red Machine (Stephen Clarkson, University of British Columbia Press, 2006)
When the Gods Changed - The Death of Liberal Canada (Peter C. Newman, Random House Canada, 2011)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)