Paspébiac (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 94,59 km2.
  • Gentilé - Paspéya.


  • Éphémérides -


1707 (10 novembre) Concession de la seigneurie (2 lieues de front sur 3 lieues de profondeur à partir de la pointe de Paspébiac) par le gouverneur Vaudreuil et l'intendant Raudot à Pierre Haimard (1674-1724).
1723 (28 juillet) Donation d'une moitié de sa seigneurie par Pierre Haimard à Louis Gosselin, fils de sa femme, et de l'autre moitié à Simon Haimard, son frère.
1755 Arrivée de colons venus de l' Acadie, de Normandie, du pays Basque et de l'île de Jersey.
1783 Charles Robin (1743-1824), venu de l'île anglo-normande de Jersey, ouvre l'un des premiers postes de pêche sédentaire de la Gaspésie.
1791 Fondation d'un chantier maritime par Charles Robin pour la construction des bateaux dont il avait besoin pour livrer son poisson.
1796 Fondation de la paroisse Notre-Dame-de-Paspébiac.
1827 Arrivée à Paspébiac de David Le Boutillier (1811-1854) qui y fondera la compagnie Le Boutillier Brothers en 1838 pour faire le commerce de la morue séchée.
1842 Proclamation du canton de Cox.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité du canton de Cox.
1860 (28 mars) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Paspébiac ; son territoire couvre une partie des cantons de Hope et Cox.
1861 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-Paspébiac.
1877 (1 février) La municipalité du canton de Cox est divisée en deux entités qui deviennent les municipalités de Paspébiac et de New Carlisle.
1920 Proclamation du canton de Hope.
1922 (30 mai) Constitution de la municipalité de Paspébiac-Ouest par détachement de celle de Paspébiac.
1923 La population de la paroisse est de 2 272 âmes.
1973 (14 avril) Fondation de la Caisse populaire Desjardins-Paspébiac.
1990 La population de Paspébiac est de 3 070 habitants, celle de Paspébiac-Ouest, 749.
1997 (20 août) Regroupement des municipalités de Paspébiac-Ouest et de Paspébiac sous le nom de cette dernière.
1999 (1 mai) La municipalité de Paspébiac obtient le statut de ville.
2000 La population de Paspébiac est de 3 532 habitants.
2010 La population de Paspébiac est de 3 271 habitants.

  • Attraits :


Église Notre-Dame ; orgue Casavant, le seul du type électro-pneumatique au Canada placé à l'avant de la nef.
Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac ; 3e rue ; musée logé dans 8 bâtiments de pêche ayant appartenu aux entreprises jersiaises de Charles Robin et de David Le Boutillier ; évoque le patrimoine maritime gaspésien.
Pêche sur le quai (éperlan, maquereau et plie).

  • Toponymie -


Cox rappelle le souvenir de Nicholas Cox, officier anglais qui a participé à la prise du fort Beauséjour (Acadie), (1750), à l'entreprise de déportation des Acadiens (1755), au siège de Louisbourg et à la prise de Québec (1759) ; nommé lieutenant-gouverneur de la région de Gaspé, il avait sa résidence à New Carlisle.
Hope rappellerait, selon certains, le souvenir du colonel Henry Hope, lieutenant-gouverneur de la province de Québec (1786) ; selon d'autres, il remonterait au jour où un ancien soldat de l'armée de Wolfe établi à cet endroit après la conquête grava le nom de Hope-Town, sa ville natale d'Écosse, sur un gros pin qui se retrouve aujourd'hui au centre du cimetière.
Paspébiac serait, selon certain, une déformation du micmac pipsiquiac, mot micmac signifiant «batture fendue» ; selon d'autres, il serait une déformation de tchakibiak, ou tachkibiak, mot micmac signifiant «batture rompue ou fendue par l'eau».

  • Repères géographiques -

Sur la côte nord de la baie des Chaleurs.
Au sud-est de New-Richmond, à l'embouchure de la rivière Paspébiac.
Diocèse de Gaspé.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de Bonaventure.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)