Pellan (Alfred)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Artiste (peintre) né en 1906 dans le quartier Saint-Roch à Québec.

Son père était chauffeur de locomotive pour Canadien Pacifique.
Études à l'École des beaux-arts de Paris (1926-1940).
Rentre au Canada au début de la deuxième Guerre mondiale - 1939-1945.
S'établit à Sainte-Rose dans une maison de pierres construite en 1830.
Professeur à l'École des beaux-arts de Montréal-ÉBAM (1943-1953).
L'un des signataires du manifeste Prisme-d'yeux (1948) 6 mois avant le Refus global.
L'un des grands artistes du Canada, il est salué avec enthousiasme en France où il obtient le premier prix du Salon international d'art mural en 1937 ; éprouve cependant des difficultés à faire admettre au Canada ses oeuvres surréalistes et abstraites ; revient au Canada en 1940 et expose ses oeuvres au Musée des beaux-arts de Montréal-MBAM ; l'accueil est désormais enthousiaste. En 2013, le Musée national des beaux arts du Québec et le Musée de la civilisation organisent une exposition des oeuvres de Pellan qu'ils nomment Le grand atelier qui contiendra des pièces léguées par madame Madeleine Poliseno-Pellan, la veuve du peintre décédée en 2010 qui a léguée plus 1 157 oeuvres et pièces d'archives aux musées. (source : Le Devoir, 8 juin 2013, page E1)
Décès en 1988 (Octobre 1988) à Laval.

  • Oeuvres -


Grand vitrail de la Place des arts de Montréal (1963).
Sa peinture The Prairies (largeur de 10 m, 1963) orne le dessus de la porte d'embarquement 80 à l'aéroport Pierre-Elliott Trudeau à Dorval.
Une rétrospective de ses oeuvres est présentée au Musée d'art contemporain de Montréal-MACM en 1993.
Une exposition intitulée Alfred Pellan. Le grand atelier (des centaines d'oeuvres du peintre exposées du 13 juin au 15 septembre 2013 au Musée des beaux-arts du Québec) ; les oeuvres exposées proviennent du legs de 1 000 objets d'art qu'a fait en novembre 2010 Madeleine Poliseno-Pelland, la conjointe de l'artiste.
Deux de ses oeuvres (Le Canada Ouest et Le Canada Est) ont orné le hall d'entrée de l'édifice du ministère des Affaires étrangères du Canada à Ottawa ; au cours de l'été 2011, à la veille de la visite du prince William et de sa femme, les toiles de Pellan ont été remplacées par une grande reproduction d'un portrait de la reine Elizabeth II. Les toiles de Pellan qui avaient été commandée pour l'ouverture de la première mission canadienne à Rio de Janeiro, ont été remisées au Musée des beaux-arts du Québec à Québec ; en juin 2014, les toiles de Pellan ont été rapatriées à Ottawa où elles sont maintenant exposées dans le lobby du Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.

  • Distinctions -


Premier prix d'art mural de l'École des beaux-arts de Paris (1937)
Premier Canadien à offrir une rétrospective au Musée national d'art moderne de Paris (vers 1952-1955)
Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (1967).
Prix Louis-Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1972).
Prix Molson du Conseil des arts du Canada-CAC (1972).
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (1978).
Prix Paul-Émile-Borduas du Gouvernement du Québec (1984).
Officier de l'Ordre national du Québec-OONQ (1985).
Le nom de la rue Alfred-Pellan de Montréal honore sa mémoire.

  • Filmographie -


Pellan (documentaire, réalisation d'André Gladu, 1986)


  • Crédits -


Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, Méridien, 1995)
Pellan, sa vie et son oeuvre / His Life and His Art (Guy Robert, Éditions du Centre de psychologie et de pédagogie, 1963).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)