Pierreville (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 79,54 km2.
  • Gentilé - Pierrevillien, ienne.


  • Éphémérides -


1683
(3 août 1683) Concession d'une seigneurie (1 1/2 lieue de front sur une lieue de profondeur sur la rivière Saint-François) par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles à Laurent Philippe dit Lafontaine.
1690
(21 février 1690) Au décès de Laurent Philippe, sa seigneurie passe à sa veuve, Charlotte Giguère (1/2), à sa fille Catherine Philippe, épouse de Joseph Hertel (1/4), et à sa fille Marie Philippe, veuve de Jean Legras (1/4).
1781
(2 août 1781) Une partie de la seigneurie (1/2) appartient à Suzanne Blondeau, veuve de Joseph Hertel.
1791
La seigneurie appartient conjointement à François Lemaître Duhaime et aux Abénaquis.
1797
(15 mai 1797) La partie de la seigneurie appartenant à François Lemaître Duhaime, est saisie sur ses biens, puis adjugée par le shérif de Trois-Rivières à Nicolas Montour, William Grant et David Alexander Grant.
1853
(6 octobre 1853) Érection canonique de la paroisse Saint-Thomas-de-Pierreville par détachement de celle de Saint-François-du-Lac ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Pierreville.
1854
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Thomas-de-Pierreville.
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1855
Inauguration de l'église paroissiale Saint-Thomas.
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Thomas-de-Pierreville.
1857
Construction du presbytère.
1861
(24 janvier) La seigneurie appartient à F.X. Biron et aux Abénaquis.
1886
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Elphège. Ouverture d'une école pour garçons confiée aux Clercs de Saint-Viateur.
1887
(19 mars 1887) Constitution de la municipalité du village de Pierreville par détachement de celle de la paroisse de Saint-Thomas-de-Pierreville.
Vers 1888 Mise en exploitation de la scierie Tourville sur l'île du Fort à l'embouchure de la rivière Saint-François ; l'agglomération qui se forme à proximité du moulin prend le nom de Pierreville Mills.
1891
Départ des Clercs de Saint-Viateur. Fondation d'un couvent par les Soeurs de l'Assomption.
1893
Fondation de la desserte Notre-Dame-des-Sept-Douleurs et bénédiction de l'église Notre-Dame-des Sept-Douleurs.
1894
(16 mars 1984) Érection canonique par détachement de celles de Saint-Thomas-de-Pierreville et de Saint-François-du-Lac, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs . (21 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-Pierreville.
1899
Construction d'un nouveau presbytère.
1906
Fermeture du moulin à scie de Pierreville Mills.
1908
Pierre Thibault commence à construire des camions de pompiers.
1917
Ouverture d'une école et d'un couvent par les Soeurs de l'Assomption.
1922
Annexion de la municipalité de la paroisse de Saint-Thomas-de-Pierreville par celle du village de Pierreville.
1923
La population de la paroisse Notre-Dame est de 816 âmes, celle de Saint-Thomas, 2 228.
1933
(9 octobre 1933) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-Pierreville.
1963
Départ des Soeurs de l'Assomption.
1968
Démolition du couvent de 1891.
1989
Le constructeur de camions de pompiers de marque Thibault déclare faillite. ; la marque Thibault est vendue à un concurrent par des investisseurs qui possédaient la majorité des actions de la compagnie Camions Pierre Thibault en faillite. Carl Thibault, l'arrière-petit-fils du fondateur, démarre sa propre entreprise sous le nom Camions Carl Thibault et choisit la marque de commerce CarlThibault.
1990
La population de Pierreville est de 1 146 habitants, celle de Notre-Dame-de-Pierreville, 806, et celle de Saint-Thomas-de-Pierreville, 708.
1996
(21 janvier 1996) Désastre naturel ; la rivière Saint-François déborde causant l'évacuation de 237 personnes et des dommages matériels considérables.
2000
La population de Pierreville est de 998 habitants, celle de Notre-Dame-de-Pierreville, 880, et celle de Saint-Thomas-de-Pierreville, 599.
2001
(13 juin 2001) Regroupement des municipalités de Notre-Dame-de-Pierreville, de Saint-Thomas-de-Pierreville et de Pierreville sous le nom de cette dernière.
2006
(10 mars 2006, vers 3 h 45) Incendie de deux des trois bâtiments de la porcherie Jaspordia ; environ 1 000 porcs sont tués.
2009
Vente de l'église Saint-Thomas et du terrain à la municipalité pour un dollar symbolique.
2010
La population de Pierreville est de 2 313 habitants.
2016
(Juin 2016) Démolition de l'église Saint-Thomas-de-Pierreville rendue inutilisable faute d'entretien.

  • Patrie -


Henri-Napoléon Biron.
Maurice Boisvert.
Georges Chassé.
Paul Comtois.
David Laperrière.
Georges-Alexandre Courchesne.
Paul Shooner.

  • Attraits :


Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (1893).
Église Saint-Thomas (1855) ; orgue Casavant (1941).
Église Saint-Elphège (1886).

Sport -

Pêche blanche (perchaude, brochet, lote et doré).

  • Toponymie -


Pierreville, selon certains, rappellerait le souvenir de Pierre-Philippe Laurent dit Lafontaine, le fils du premier seigneur de Pierreville ; selon d'autres, Laurent-Philippe dit Lafontaine n'a pas eu de fils de ce nom, mais la seigneurie aurait été appelée Pierreville parce qu'elle est située près de l'embouchure de la rivière Saint-François dans le lac Saint-Pierre.
Saint-Elphège rappelle le souvenir de Mgr Elphège Gravel.
Saint-Thomas rappelle le souvenir de Mgr Thomas Cooke, premier évêque de Trois-Rivières (1852-1870).

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Nicolet, sur la rivière Saint-François.
Diocèse de Nicolet.
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.
Municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska.
Région touristique du Centre-du-Québec.

  • Accès : Route 132 x Route 143.

Carte 20.

Carte 20 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)