Pointe-Claire (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 19,16 km2.
  • Gentilé - Pointe-Clairais, aise.


  • Éphémérides -


1678 Concession par les sulpiciens des terres portant le numéro de cadastre

 1 à Pierre Montpetit dit Le Poitevin (terrier 124)
 2 à Paul Bouchard dit Dorval (terrier 125)
 3 à Pierre Bonneau dit Lajeunesse (terrier 126) ; tué par les Iroquois le 30 septembre 1687
 4 à Antoine Blignaux dit Sanssoucy (terrier 127) ; domestique de Jean Quenet.
 5 à Jean Lemire (terrier 128)
 6 à Jean Lemire (terrier 128)
 7 à Jean Quenet, Quénet ou Guénet (terrier 129) ; il appelle sa terre Beaurepaire.
 8 à Henri Jarry (terrier 130) ; fils de Éloi Jarry dit Lahaye.
1685 Fondation de la paroisse Saint-Louis-du-Haut-de-l'Île ; son premier desservant est le sulpicien François Saturnin Lascaris d'Urfé, marquis de Bouge.
Concession par les sulpiciens des terres portant le numéro de cadastre
 21 à Jean Tillard (terrier 138)
 22 à Jean Nepveu (terrier 140) ; époux de Catherine Godin et fermier de Jean Quenet.
 23 à Jean-Baptiste Laprairie dit Charlebois (terrier 141)



1686 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Louis-du-Haut-de-l'Île
1687 Premières inscriptions de funérailles dans la paroisse Saint-Louis-du-Haut-de-l'Île, celles de 8 colons, dont Pierre Bonneau dit Lajeunesse, tués par les Iroquois.
1689 Les colons abandonnent leurs terres à la suite du massacre de Lachine par les Iroquois.
1698 Concession par les sulpiciens des terres portant le numéro de cadastre (Pointe-Claire)

 24 à Jacques Prou dit LePoitevin (terrier 142) ; époux de Jeanne Pilon.
 24 à François Perrier (terrier 142)
 25 à Jacques Chasle dit Duhamel (terrier 143)
 26 à Jacques Chasle dit Duhamel (terrier 143)
 27 à Pierre Cardinal (terrier 144)
 27 à Jean Brunet dit Letang (terrier 144)
 28 à Pierre Cardinal (terrier 144)
 28 à Jean Brunet dit Letang (terrier 144) ; époux de Marie Perrier.
 29 à Léonard Lalande dit Latreille (terrier 145) ; époux de Gabrielle Beaune.
 29A à Jacques Lanthier (terrier 146) ; époux de Catherine-Angélique Matou.
 30 à Jean Beaune dit Lafranchise (terrier 147) ; époux de Marie-Madeleine Bourgery, fils de Mathieu Brunet dit Letang.
 31 à André Roy dit Leroy, époux de Jeanne Péladeau (terrier 148)
 32 à Pierre Lelatte fils (terrier 149)
 33 à Jacques Perrier (terrier 150)
1699 Concession par les sulpiciens des terres portant le numéro de cadastre
 10 à François Lory dit Gargot (terrier 132)
 11 à Thomas Brunet (terrier 133) ; fils de Pierre Brunet et de Marie-Charlotte Cotin.
 13 à Thomas Brunet (terrier 135) ; fils de Pierre Brunet et de Marie-Charlotte Cotin.
 14 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 15 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 16 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 17 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 15 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 19 à Jean Charlebois dit Jolibois et Joly (terrier 136)
 20 à Jacques Denis dit Saint-Denis (terrier 137) ; époux de Anne Gauthier.
 22 à Nicolas Lemoyne dit Moinet (terrier 139)
 32 à André Roy dit Leroy, époux de Jeanne Péladeau (terrier 149)
1700 Concession par les sulpiciens des terres portant le numéro de cadastre
 9 à Antoine de Villeray (terrier 131)
 11 à Pierre Sabourin (terrier 133) ; époux de Madeleine Perrier ; fils de Jean Sabourin et de Mathurine Renaud.
 12 à Pierre Duc La Magdeleine dit Ladouceur (terrier 134)



1706 (15 juillet) L'intendant Raudot ordonne l'ouverture d'une route le long du fleuve entre Dorval et le haut de l'île en passant par Pointe-Claire.
1708 Les sulpiciens font construire le moulin à vent banal et la maison du meunier sur la Pointe claire.
1710 Antoine Pilon construit sa maison de ferme.
1713
(13 octobre) Fondation de la paroisse Saint-François-de-Sales au lieu-dit Pointe-Claire par détachement de celles de Sainte-Anne-de-Bellevue et des Saints-Anges-de-Lachine.
Ouverture des registres paroissiaux.
Construction de la première église en pierre (18m x 9m) ; le père missionnaire Pierre Lesueur y célèbre les premiers offices liturgique
1714
(1 mai) La paroisse Saint-François-de-Sales adopte le nom de Saint-Joachim-de-la- Pointe-Claire.
1722
Érection civile de la paroisse Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1745-1757
Remplacement de l'église de 1722 par la seconde église Saint-Joachim (32m x 12m).
Vers 1760
Les Legault construisent leur maison à ce qui est aujourd'hui le 105, Bord-du-Lac à Pointe-Claire.
1780
Hyacinthe-Jamme dit Carrière construit sa maison de ferme.
1784
Les Dames de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* ouvrent une mission dans la paroisse.
1834
(7 Avril) Érection canonique de la paroisse Saint-Joachim par détachement de celles des Saints-Anges-de-Lachine et Sainte-Anne-de-Bellevue.
1835
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Pointe-Claire.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1847
(1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1854
(2 septembre) Constitution de la municipalité du village de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1855
Inauguration du pont ferroviaire de Sainte-Anne-de-Bellevue et de la ligne ferroviaire entre Montréal et Belleville, Ontario, par la Grand Trunk Railway Company.
(1er juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1867
Construction du couvent des Dames de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* sur la pointe du Moulin.
1868
Inauguration de la troisiéme église (40 m x 15m) Saint-Joachim selon des plans de Victor Bourgeau sur l'emplacement de celle de 1757.
1881
(17 avril) Incendie de la troisième église Saint-Joachim inaugurée en 1868.
1883
Ouverture au culte de la quatrième église Saint-Joachim (40 m x 15m) construite selon les mêmes plans que la troisième.
1885
(15 septembre) Consécration de la quatrième église Saint-Joachim par Mgr Édouard-Charles Fabre, un des anciens curés de la paroisse devenu évêque de Montréal.
1900
(22 mai) Incendie d'une trentaine de maisons de Pointe-Claire, de l'Hôtel de ville et du bureau de poste.
1910
Constitution de la municipalité de la ville de Beaconsfield par détachement de celle de la paroisse de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
(24 juin au 3 juillet 1910) Tenue du premier spectacle aérien international au Canada, à partir d'une terre de Pointe-Claire (site de la John Rennie High School) ; 6 pilotes, dont le comte Ferdinand de Lesseps, et 4 biplans des frères Wright, un biplan de McCurdy, 3 monoplaces du Français Blériot, 4 ballons à air chaud participent à l'événement.
1911
(14 mars 1911) Le village de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire abrège son nom en Pointe-Claire.
1922
(31 mars 1922) Érection canonique de la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal par détachement de celles de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire et de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge-de-Dorval ; son territoire couvre les quartiers Valois de Pointe-Claire et Strathmore de Dorval.
1923
La population de la paroisse Saint-Joachim est de 1 240 âmes, celle de Sainte-Jeanne-de-Chantal, 600.
1930
Inauguration du cimetière du Champ d'honneur (Field of honour) destiné à recevoir les restes des vétérans des guerres auxquelles le Canada a participé.
1944
(22 juillet 1944) Les restes des soldats de l'armée britannique et des membres de leur famille décédés en Amérique du Nord, (1 800 inhumations y ont été enregistrées) enterrés entre 1814 et 1869 dans le cimetière militaire du chemin Papineau (au pied de ce qui est aujourd'hui l'entrée du pont Jacques-Cartier), sont transportés dans le cimetière du Champ d'honneur (Field of honour) de Pointe-Claire ; parmi eux, se trouvent les restes du général Benjamin Durban, commandant général des forces britanniques en Amérique-du-Nord entre 1846 et 1849 ; il a donné son nom à la ville de Durban en Afrique-du-Sud.
1950 (
4 mars) Fondation de la Caisse populaire de Strathmore.
1953
Érection canonique de la paroisse Saint John Fisher.
1956
Inauguration de l'école secondaire John Rennie.
1961
La municipalité de la paroisse Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire devient ville et adopte le nom de Kirkland.
1966
Fondation du Corps de cadets de l'Armée canadienne
1969
Érection canonique de la paroisse St. Edward the Confessor.
(Décembre 1969) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval.
1986

  • Tragédie mortelle ; accident de la route ; bilan : 3 morts ; William Craig, un pilote d'avion, ivre au volant de son automobile, fonce sur une ligne de piquetage érigée par des grévistes sur la voie de service de la Transcanadienne ; Craig écope de 4 ans de prison pour conduite en état d'ébriété causant la mort.

(15 février) Fusion des Caisses populaires de Strathmore et de Dorval sous le nom de Caisse populaire de Dorval-Pointe-Claire.
1987
Restauration de l'intérieur de la quatrième église Saint-Joachim.
1990
La population de Pointe-Claire est de 26 026 habitants.
2000
La population de Pointe-Claire est de 28 823 habitants.
(20 décembre 2000) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais*adoptée par l'Assemblée nationale du Québec-ANQ le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Le territoire de la municipalité de Pointe-Claire deviendra celui de l'arrondissement Pointe-Claire de la ville de Montréal.
2001
(4 novembre 2001) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal.
(31 décembre 2001) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002
(1er janvier 2002) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2004
Les francophones de la municipalité comptent pour 24 % de la population totale.
(20 mai 2004) Les contribuables de l'ancienne municipalité de Pointe-Claire (36,55 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir une entité municipale distincte des autres municipalités de l'île.
(20 juin 2004) Référendum sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Pointe-Claire obtient sa séparation de la ville de Montréal avec une majorité de 88,82 % représentant 52,75 % des électeurs inscrits.
2006
(1er janvier 2006) La municipalité de Pointe-Claire retrouve son statut de ville indépendante.
(30 janvier 2006) Le Lester B. Pearson School Board maintient sa décision de fermer l'école Valois Park.
2010
La population de Pointe-Claire est de 30 882 habitants.

  • Patrie -


Jean-Pierre Charbonneau.
Howard Christie.
Victor Davis.
Wendy Quirk Johnson.
Jean-Baptiste Lefebvre.
Paul H. Leman.
Louis Roy Portelance.
Pierre Saint-Julien.
Édouard Thibaudeau.
Joseph Valois.
Michel-François Valois.
Vicky Vilagos.

  • Attraits :


Centre culturel de Pointe-Claire /Galerie d'art Stewart Hall ; 176, Lakeshore Road ; expositions, service de prêt et vente, boutique d'oeuvres d'artistes du Québec.
Économusée de la courte pointe de la Maison de Calico ; 324, Bord-du-Lac.
Field of Honour - Cimetière du Champ d'honneur (1930) ; Issu du fonds du souvenir fondé en 1909 par l'immigré britannique Arthur Hair qui s'était donné pour mission de donner une sépulture décente aux anciens combattants qui mouraient désargentés ; la plupart des anciens militaires et leurs proches qui y sont enterrés proviennent du Québec, de l'Ontario et des Maritimes ; les restes des soldats des Forces armées britanniques d'Amérique du Nord, enterrés de 1814, selon certains, de 1797, selon d'autres, jusqu'à 1869 dans le cimetière militaire (Old Army Burial Ground) du chemin Papineau au nord de l'actuel boulevard de Maisonneuve, ont été transhumés dans le Field of Honour de Pointe-Claire en 1944 ; ce cimetière a été désigné Lieu historique national en 2009é (N.B. Les forces britanniques ont quitté Montréal en 1869).
Couvent de la Pointe-Claire (1867-1868) ; plans d'Henri-Maurice Perrault ; construit pour les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d..
Église Saint-Joachim (1882-1884) ; style néogothique ; plans des architectes Victor Bourgeau et Étienne-Alcibiade Leprohon.
Église Sainte-Jeanne-de-Chantal (1965)
Église St. John Fisher ; orgue Casavant (1956).
Maison d'Antoine Pilon (1710) ; 256 Lakeshore Road ; reconstituée à partir de 1982 par André Charbonneau qui l'avait acquise en 1968.
Maison municipale (vers 1780) ; 152, Concord Crescent ; passe à la famille de Pierre Legault en 1842 ; achetée par la ville de Pointe-Claire en 1960 ; classée monument historique en 1964.
Moulin banal de Pointe-Claire (1708-1709) ; 1, rue Saint-Joachim ; construit sur l'extrémité de la pointe pour les sulpiciens par le maître maçon Jean Mars selon les plans et avec un mécanisme fabriqué par Léonard Paillé et son fils Charles Paillé ; concédé en 1837 à Amable de Saint-Julien ; restauré en 1954 par les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame* qui en ont l'usufruit ; classé bien archéologique en 1983.
Terra Cotta Park ; 45 hectares dans un quadrilataire borné par les rues Maywood, St. Louis, Coolbreeze et Donegani; ancienne carrière de glaise de laquelle la compagnie Terra Cotta a extrait 700 000 mètres cube de glaise pour en fabriquer des carreaux sur le site même ; la nature a repris ses droits et le site est devenu un parc où l'on retrouve des oiseaux migrateurs et autres animaux qui y ont établi leur demeure.

  • Services -


Lakeshore General Hospital (257 lits).

  • Économie -


Centres commerciaux.
Parc industriel.

  • Toponymie -


John-Rennie rappelle le souvenir de John Rennie, député à l'Assemblée législative du Québec-ALQ.
Pointe-Claire est descriptif du site sur une pointe qui s'avance dans le lac Saint-Louis; on dit de ce site qu'il prolonge la clarté du jour.
Saint Joachim a été choisi comme patron de la paroisse parce qu'il était l'époux de sainte Anne, la patronne de la paroisse voisine de Sainte-Anne-de-Bellevue.
Strathmore, nom donné à la station de chemin de fer, rappellerait un certain Strachan, un Écossais, qui obtint un arrêt de chemin de fer à cet endroit.
Valois rappelle le souvenir du lieutenant-colonel Michel-François Valois.

  • Repères géographiques -


Sur le sud-ouest de l'île de Montréal.
Jouxte le lac Saint-Louis et les municipalités de Beaconsfield, Kirkland, Dollard-des-Ormeaux et Dorval.

  • Bibliographie -


Beaconsfield et Beaurepaire - Une chronique de l'expansion de la ville de Beaconsfield et du secteur de Beaurepaire (Robert L. Baird et Gisèle Hall, traduction par Armande Pilon de A Chronicle of the Development of the City of Beaconsfield and the District of Beaurepaire, 1998).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)