Québec (province). Meurtres, homicides et autres méfaits (1999)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Voir également Guerres des gangs.


  • Éphémérides -


1999

Le 7 janvier 1999, Luc Bergeron, un détective privé, est assassiné devant sa résidence de la rue Vautelet à Québec ; Gérald Gallant, un tueur à gage, l'avait confondu avec Jonathan Robert, un Hells Angel qui avait déjà habité à cet endroit ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant avoue le meurtre de Luc Bergeron.

Le 11 janvier 1999, Geneviève Dubois, 29 ans, est abattue de plusieurs balles à la tête et son cadavre est jetée sur une route de campagne à Saint-Hubert (Longueuil) ; impliquée dans le trafic de drogues, elle allait être appelée à témoigner au procès d'un membre des Hells-Angels.

Le 12 janvier 1999, Erasmo Crescenza, 27 ans, abat sa compagne, Sylvia Branco, 23 ans, puis se suicide avec l'arme du crime dans la cour de l'école primaire Wilder-Penfield de Dollard-des-Ormeaux.

Le 12 janvier 1999, Félix Brosseau, 29 ans, est accusé du meurtre de son père Daniel Brosseau dont le cadavre a été découvert sur un terrain situé près de Shawinigan. Daniel Brosseau avait tenté de convaincre son fils Félix de cesser de consommer de la drogue.

Le 16 janvier 1999, Mario Paris, un trafiquant de drogues indépendant, est assassiné près de son domicile de Shawinigan ; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.

Le 18 janvier 1999, à Montréal, Maria-Suzette Lamos, 46 ans, est battue, puis poignardée à mort par son amant, Joseph Legato, 47 ans ; Legato tente vainement de se suicider après le meurtre.

Le 24 janvier 1999, à Montréal, Antonia Cantin, 68 ans, est violée, puis étranglée à son domicile par Ronald Smith, 41 ans, un pédophile évadé d'une prison à sécurité minimale.

Le 27 janvier 1999, Gabriel Nadeau, un revendeur de drogue indépendant de Chibougamau, est assassiné par projectiles d'arme à feu ; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.

Le 9 février 1999, à Laval, Victor Portela, 28 ans, un maniaco-dépressif schizophrène, assassine son père, Angele Portela, 72 ans, et viole sa mère, Carmina Rivas, 63 ans, avant de l'assassiner, puis attend les policiers après les avoir informé de ses gestes ; arrêté, il se pend dans la cellule du centre de détention du Service de police de Laval au cours de la nuit du 9 au 10 février.

Le 10 février 1999, Alain Bouchard, une relation du gang des Hells-Angels, est assassiné alors qu'il dîne dans un restaurant de Québec.

Le 14 février 1999, à Saint-Pie-de-Bagot, Karine Hamel, 10 ans, est étranglée par son père Yves Hamel, 37 ans, un dépressif qui avait obtenu les droits d'accès bi-hebdomadaires à sa fille ; l'assassin s'est suicidé avant d'avoir été condamné par la justice.

Le 15 février 1999, Robert Dompierre est assassiné de 7 balles de calibre .22 à Vanier ; Jacques Fontaine, un handicapé de 49 ans, qui se croyait l'objet d'un contrat, est accusé de ce meurtre, reconnu coupable le 25 février 2000, puis condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le juge Jacques-J. Lévesque qui présidait le procès refuse d'accepter la défense d'automatisme présentée par l'avocat de Fontaine ; en 2002, la Cour d'appel indique que le juge aurait dû laisser le jury apprécier la pertinence de cette défense et ordonne la tenue d'un nouveau procès ; la Couronne en appelle de cette décision, mais la Cour Suprême la maintient le 22 avril 2004.

Le 4 mars 1999, André Bouchard, 66 ans, un débardeur à la retraite du Port de Montréal et chauffeur de taxi, dont on dit qu'il avait souvent de grosses sommes d'argent sur lui, est étranglé avec un fil de téléphone, puis poignardé à mort dans son logement de la rue Letourneux, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal ; l'assassin dira que c'est un vol qui a mal tourné, la victime l'ayant reconnu malgré qu'il portait une cagoule. Daniel Poirier avouera ce meurtre le 4 mai 2010.

Le 8 mars 1999, Neil Stewart, 25 ans, abat son père, Lindsay Stewart, de plusieurs balles de calibre .22 dans leur maison de L'Île-du-Grand-Calumet ; le 13 mars suivant, Neil rapporte la disparition de son père à la police à qui il dit qu'il était parti refaire sa vie en Colombie-Britannique ; à la fin de mars, Neil Stewart orchestre la découverte du cadavre de son père enseveli sous la neige près d'un silo de la ferme familiale ; il avait tué son père parce que ce dernier envisageait de vendre la ferme ; reconnu coupable de meurtre prémédité, Neil Stewart est condamné en mai 2000 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 21 mars 2008, le détenu s'échappe du centre de formation de Laval.

Le 23 mars 1999, François Latour, un trafiquant indépendant, est assassiné à Lafontaine.

Le 25 mars 1999, à Montréal, Nancy Lebreux, 28 ans, est tuée de plusieurs coups de couteau à la poitrine par son ex-amant, Michel Forget, 38 ans ; ils s'étaient séparés deux semaines auparavant après trois ans de cohabitation ; reconnu coupable de meurtre non prémédité, Forget est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 12 avril 1999, Jolène Riendeau, 10 ans, disparaît de son domicile du quartier Pointe-Saint-Charles de Montréal.
Elle a été aperçue pour la dernière fois en face d'un dépanneur de la rue Charlevoix.
À la suite d'indications, la police cherche dans le canal de Lachine.

Le 4 mai 2011, la police révèle que les restes de Jolène Riendeau ont été aperçus le 9 septembre 2010 par un travailleur de la construction sous le tablier du pont qui mène à L'Île-des-Soeurs, et que le coroner a conclu qu'elle avait été assassinée. Robert Laramée, un homme âgé de 47 ans au lourd dossier d'agressions sexuelles sur fillettes et femmes, est interrogé par la police au sujet de Jolène Riendeau, mais la police le relâche faute de pouvoir l'incriminer ; cet homme habitait le même quartier que la fillette. En 2001, Robert Laramée avait été accusé d'agression sexuelle sur une fillette de 4 ans et avait ; en 2002, Laramée avait plaidé coupable à l'accusation d'agression sexuelle, de touchés sexuels et d'avoir incité une mineure à le toucher sexuellement ; il avait alors été condamné à 20 mois de prison et 3 ans de probation ; en 2009, il avait été accusé d'avoir agressé une femme en 2009 et d'avoir menacé, séquestré et agressé sexuellement une autre femme en 2007. Le 4 juin 2012, Dolorès Soucy, la mère de Jolène Riendeau assène un violent coup de poing à la tête de Robert Laramée au palais de justice de Montréal ; Robert Laramée, 49 ans, sortait d'une salle d'audience où il venait d'être acquitté d'une accusation d'agression sexuelle. Le 25 juillet 2012, Laramée porte plainte pour voies de fait contre madame Soucy ; il affirme qu'il n'a rien à voir avec l'affaire de Jolène Riendeau. Le 18 juin 2013, Robert Laramée est condamné à 4 ans de prison pour séquestration et voies de fait sur 2 femmes ; en plus de cette condamnation, Laramée sera inscrit sur la liste des délinquants dangereux à contrôler pendant 10 ans.

Le 20 avril 1999, à Cap-aux-Oies, Lucette Boily, 58 ans, est battue et étranglée par son ex-collègue de travail, Jacques
Émond, 37 ans, qui lui avait volé son argent ; après le meurtre, Émond avait placé le corps dans le coffre de sa voiture et
l'avait précipité dans le bassin Louise de Québec. Le 30 octobre 2000, les gardiens découvrent le corps inanimé d'Émond dans sa cellule du Centre de détention de Québec.

Le 20 avril 1999, à Montréal, Sylvie Tétreault, 36 ans, est abattue d'une balle à la tête par Pierre Ratté, 39 ans, un ex-détenu qu'elle connaissait et qui s'était récemment évadé de prison ; Ratté se suicide dans un motel de Montréal peu de temps après le meurtre.

Le 22 avril 1999, Yves Lessard est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Lessard.

En mai 1999, le cadavre amputé des deux mains de Denis Pépin, un trafiquant de drogues indépendant, est retrouvé à Morin-Heights.

Le 21 mai 1999, à Pabos, Michèle Blais, 30 ans, est tuée de plusieurs coups à la tête, arrosée d'essence et incendiée par son amant, Denis Albert, 36 ans.

Le 30 mai 1999, à Sainte-Eulalie, Roberte Dunn, 76 ans, est ligotée, puis asphyxiée à l'aide d'un sac en plastique par Mario Harvey, 37 ans, qu'elle connaissait et qu'elle avait traité comme son enfant ; Harvey, qui s'était évadé d'une prison à sécurité minimum, avait réussi à obtenir le numéro de carte de guichet de la dame ; après avoir jeté le cadavre dans un boisé, il avait réussi à vider ses comptes en allant d'une caisse populaire à l'autre ; reconnu coupable de meurtre prémédité, son procès est annulé par la Cour d'appel du Québec ; ayant plaidé coupable à l'accusation réduite d'homicide involontaire, il est condamné à 12 ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 6 ans de sa peine derrière les barreaux.

En juin 1999, Richard Béland, un trafiquant de drogues indépendant est assassiné à son domicile de la rue Tillemont à Montréal.

Le 10 juin 1999, Ginette Roger, 42 ans, est abattue de 7 coups de pistolet dans un centre d'hébergement pour femmes en difficulté par son mari, Marcel Samson, 44 ans ; ce dernier avait mis le feu à sa maison avant de venir forcer la porte du centre d'hébergement de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le 18 juin 1999, Michel Dugas, 50 ans, est porté disparu de son domicile ; son automobile Chrysler Concord est trouvée les phares allumés dans la rivière Matane en face du village de Saint-Paul ; des renseignements nouveaux obtenus en 2007, permettent à la Sûreté du Québec de rouvrir le dossier ; le 28 juin 2008, suite à un mandat de perquisition, les enquêteurs découvrent des ossements brûlés sur un terrain privé situé le long de la route 195 à Saint-René-de-Matane ; ces ossements pourraient être ceux de Michel Dugas ; le 11 juillet 2008, Marie-Jeanne Gendron, 53 ans, est accusée de meurtre non prémédité, Yannick Isabelle, 33 ans, est accusé de complicité après le meurtre et Bobby Gauthier, 33 ans, est accusé d'entrave au travail des policiers relativement au décès de Michel Dugas ; les 3 accusés étaient des connaissances de la victime.

Le 20 juin 1999, Marc-Antoine Pierre, chef du gang des Brooklyn Action, décède de blessures reçues lors d'une altercation avec Emmanuel Zephir au cours d'une fête haïtienne ; Zephir, qui avait reçu des coups de couteau lors de la bataille, reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire relativement à ce décès et est condamné à 5 ans et 4 mois de prison ; il purge la totalité de sa sentence derrière les barreaux.

Le 21 juin 1999, à Montréal, Jean-Christophe Roy, 5 ans, est étranglé par son père, Christian Roy, 35 ans, récemment divorcé ; Roy réussit à se suicider par la suite.

Le 23 juin 1999, à Montréal, des agents du Service de police de Montréal abattent de trois balles Jean-Emmanuel Beaudet qui venait de commettre deux vols à main armée à la Place Ville-Marie.

Le 26 juin 1999, à Saint-Michel-de-Bellechasse, Stéphane Fontaine, 23 ans, qui avait appris par un ami commun que sa petite amie, Michèle Rhéaume, 17 ans, ne voulait plus le voir, ni lui parler, lui assène 13 coups de couteau dans la serre de La Durantaye où elle travaillait ; appréhendé sur les lieux du crime, Fontaine est accusé de meurtre prémédité ; reconnu coupable par un jury, le 29 février 2000, il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; en août 2002, la Cour d'appel maintient le verdict et la sentence.

Le 28 juin 1999, le corps de Mathieu Desrosiers, 20 ans, est trouvé dans les eaux du fleuve Saint-Laurent près de Varennes ; il avait été vu vivant pour la dernière fois circulant à bicyclette sur la rue Duluth à Montréal.

En juillet 1999, Albert Hughes, 39 ans, est enlevé sur les lieux de son travail dans le quartier Côte-des-Neiges à Montréal ; amené dans une luxueuse résidence de Kirkland, il y est battu à mort ; en 2002, Kuldip Singh, le propriétaire de la résidence est reconnu coupable d'enlèvement et d'homicide involontaire relativement à ce décès ; le 5 février 2009, grâce à l'ADN, la police arrête Floyd Robert Henry, 48 ans, et l'accuse d'enlèvement, de séquestration et du meurtre prémédité de Hughes ; 2 autres personnes seraient impliquées dans cette affaire.

Le 3 juillet 1999, à Montréal, Jasmine Mathews, 26 ans, est étranglée par son ex-conjoint, Jean-Robert Lymontard, 38 ans.

Le 8 juillet 1999, Hélène Verreault, 45 ans, est abattue d'une décharge de fusil de chasse dans le stationnement de sa conciergerie de Longueuil par son ex amant, Claude Desjardins, 47 ans, qui se suicide peu après.

Le 10 juillet 1999, Janet Kuchinsky, 43 ans, est trouvée morte dans un boisé près de l'angle du boulevard des Sources et du boulevard Gouin à Pierrefond ; elle avait subi de multiples fractures du crâne ; aucun indice ne mène à son assassin ; la police croit que le motif de l'agression était sexuel.

Le 17 juillet 1999, le cadavre poignardé et égorgé de Fatima Kama, 28 ans, une étudiante en comptabilité de Chomedey (Laval) née au Maroc, arrivée à Laval en 1991 et devenue citoyenne canadienne en 1997, est découvert dans une valise laissée sur un chariot à bagages dans le garage de l'aéroport Heathrow de Londres ; ses bijoux et une somme de 90 000 $ avaient disparu de son appartement ; un certain Yousef Ahmed Mosalam Wahid, un ancien agent de bord, est recherché en rapport avec ce meurtre ; le 19 juillet 1999, la police de Londres arrête Abdel Wahid, 24 ans, et l'accuse d'avoir aidé son frère Yousef Wahid à cacher le meurtre ; la jeune fille avait été agressée sexuellement avant d'être poignardée ; arrêté au Liban, Yousef Wahid est l'objet d'une demande d'extradition refusée par le gouvernement libanais parce qu'il n'y avait pas de traité d'extradition avec le Canada ; Yousef Wahid doit être libéré faute d'une preuve suffisante de son implication et disparaît ; des caméras de surveillance dans le garage de la station Paddington de Londres le montre alors qu'il prend le train pour l'aéroport Heathrow, puis il est encore capté dans le garage de l'aéroport alors qu'il pousse un chariot sur lequel se trouve une valise, puis il est enfin vu quittant le stationnement sans valise ni chariot ; le 24 août 2010, au cours d'une opération planifiée, Yousef Wahid est arrêté au Bahrain et extradé en Angleterre à la demande de Scotland Yard ; le 23 août 2011, un tribunal de Londres déclare Yousef Wahid coupable du meurtre de Fatima Kama et ce dernier est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 24 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 18 juillet 1999, Serge Boisvert, 41 ans, un membre des Rock-Machine de Saint-Lin harcelé par les membres des Death Riders, est abattu par la police de Montcalm à Saint-Lin-Laurentides alors qu'il utilisait une carabine AK-47 sans raison apparente ; 16 projectiles de la police l'atteignent.

Le 22 juillet 1999, à Saint-Laurent (Montréal), Anik Babin, 23 ans, est étranglée par Éric Bilodeau, 24 ans, un amant dont elle ne voulait plus ; celui-ci est arrêté en Nouvelle-Écosse alors qu'il tentait de vendre l'automobile qu'il avait volée à sa victime.

Le 23 juillet 1999, Sylvain Bélanger, 36 ans, le disc-jockey d'un bar relié au chapitre South des Hells-Angels est assassiné par projectiles d'arme à feu ; Dany Bouchard Asselin est soupçonné de ce meurtre ayant agi en vertu d'un contrat de tueur.

Le 30 juillet ou 3 août 1999, Karina Janveau, 24 ans, est tuée, puis débitée à la scie et ses restes jetés dans un conteneur à déchets derrière son appartement de Gatineau ; son amant, Khaled Aboud Ka Garhan, 26 ans, est accusé de ce meurtre survenu à la suite d'une querelle à propos d'argent.

Le 4 août 1999, Louiselle Caron, 46 ans, est abattue d'une décharge de fusil de chasse à la tête par son ex-amant, Serge Jacques, 43 ans, à la suite d'une violente dispute dans un bar de Sainte-Perpétue ; après avoir tenté de tuer la fille de Louiselle Caron, l'assassin réussit à se suicider.

Le 5 août 1999, Richard Parent, 38 ans, beau-frère des fondateurs des Rock-Machine, Salvatore et Giovanni Cazzeta, est abattu en face de sa résidence en pleine rue Versailles dans le quartier Petite-Bourgogne de Montréal ; l'arme utilisée, une mitraillette Cobray munie d'un silencieux, est trouvée dans une ruelle adjacente et l'automobile utilisée par le ou les tueurs pour fuir les lieux du crime, est trouvée incendiée à quelques rues plus loin.

Le 7 août 1999, à Danville, Henri Paquet, 46 ans, tue par balles ses deux filles, Audrey, 17 ans, et Vicky, 11 ans, puis se suicide ; il était inconsolable du décès de son épouse morte du cancer deux mois plus tôt.

Le 7 août 1999, à Sept-Îles, Josette Thériault, 36 ans, est battue à mort par son amant, Mario Bordages, 37 ans ; ce dernier a été accusé de meurtre après avoir tenté vainement de faire passer le décès sur une surdose de drogue.

Le 8 août 1999, à la suite d'un appel anonyme, la police découvre le cadavre de Serge Lachance, 42 ans, qui avait été battu et poignardé à mort dans un immeuble de la rue Christophe-Colomb, dans le quartier Villeray de Montréal ; l'assassin prétend que la victime lui aurait vendu de la drogue de mauvaise qualité à 2 reprises, qu'il se serait rendu chez elle le 4 août 1999, qu'il aurait été bousculé par la victime et qu'en réaction il avait saisi un couteau de cuisine et en aurait frappé l'agresseur ; le coroner dira que la victime a reçu à 47 coups de couteau. Daniel Poirier avouera ce meurtre le 4 mai 2010.

Le 18 août 1999, Sylvain Gagnon, un policier de Sainte-Agathe-des-Monts, assassine Éric Paquin, l'amant de sa conjointe, puis se suicide.

Le 22 août 1999, Manuel Pouw, 15 ans, est tué par Dereck Miles, 21 ans, au cours d'une bagarre de rue à Montréal.

Le 26 août 1999, des mercenaires du gang des Hells-Angels tuent par erreur Serge Hervieux, un employé d'une entreprise de Saint-Léonard appartenant à Serge Bruneau, un membre de la section des Dark Circle du gang des Rock-Machine, qu'ils avaient pour mission d'abattre ; Le 6 juin 2000, à 22 h 08, François Gagnon, 41 ans, un trafiquant de drogues sympathisant des Rock-Machine, est assassiné dans un appartement de la rue Tardif à Montréal-Nord par 3 tueurs sous mandat des Rockers de Montréal affilié aux Hells-Angels ; dans une camionnette volée le 24 avril précédant et abandonnée par les tueurs qui se croyaient pourchassés par des patrouilleurs du Service de police de Montréal répondant à un appel de détresse dans le voisinage, la police trouve 2 armes de poing, un bidon d'essence, des fusées routières et des vêtements.

Le 31 août 1999, 10 h 25, un entrepreneur de construction, Jean-Pierre Fleury, un ami de Maurice «Mom» Boucher, est atteint de plusieurs balles présumément tirées par des membres des Rock-Machine à l'angle de la rue Ontario et de l'avenue de La Salle ; l'arme du crime est retrouvée dans le véhicule des tueurs incendié à quelques coins de rue du lieu de l'attentat ; Fleury meurt de ses blessures le 4 septembre suivant.

Le 2 septembre 1999, vers 18 h 15, le cadavre mutilé de Nathan Benditsky, 81 ans, est découvert par sa fille sur le plancher du sous-sol de sa maison au 6605, Regal Road à Côte-Saint-Luc ; en 2018, la police n'avait pas encore identifié l'auteur de ce meurtre, mais elle possédait son ADN.

Le 10 septembre 1999, Pierre Gendron est assassiné par projectiles d'arme à feu dans l'arrondissement Tracy de Sorel-Tracy ; les armes des tueurs sont retrouvées dans un véhicule incendié à quelques kilomètres du lieu de l'attentat ; on ne peut établir clairement un lien entre Gendron et les motards criminels.

Le 17 septembre 1999, Danny Bouchard-Asselin, 21 ans, est arrêté et accusé du meurtre prémédité de Sylvain Bélanger. Le 9 mars 2001, un jury reconnaît Bouchard-Asselin coupable du meurtre de Sylvain Bélanger et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir piurgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux. Le 3 novembre 2016, un jury le rend admissible à une libération conditionnelle anticipée, c'est-à-dire qu'il pourra s'adresser à la Commission canadienne des libérations conditionnelles plus tôt que prévu

Le 20 septembre 1999, à Chambly, Pearl Lamarre Rushford, 81 ans, est battue à mort par 3 adolescents.

En octobre 1999, Sami Zahredinne est tué à Montréal ; Akram Fayad, un ressortissant libanais est l'objet d'un mandat d'arrêt relativement à ce décès ; arrêté en 2000 alors qu'il travaillait à Philadelphie, Fayad est extradé au Canada, déclaré coupable de meurtre prémédité par un jury et condamné en septembre 2001 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; en raison d'une erreur de droit, la Cour d'appel du Québec annule le verdict et ordonne un nouveau procès ; le 20 décembre 2007, un jury le déclare non coupable du meurtre de Zahredinne ; il n'est cependant pas libéré puisque, n'ayant pas obtenu le statut qui lui aurait permis de rester au Canada, il était depuis plusieurs années sous le coup d'un ordre d'extradition vers le Liban, son pays d'origine.

Le 1er octobre 1999, Tony Plescio, 36 ans, un membre du gang des Rock-Machine, est abattu d'une rafale de projectiles dans le stationnement près du restaurant McDonald's à l'angle de la rue Fleury et du boulevard Pie-IX à Montréal-Nord ; son épouse, Sunny Doucet, est blessée à la jambe au cours de la fusillade ; Tony Plescio était le frère de Johnny Plescio, un autre membre du ga des Rock-Machine assassiné à Laval le 7 septembre 1998.

Le 8 octobre 1999, à Montréal, Steve Trudel est tué par Paul Ross, 35 ans.

Le 11 octobre 1999, à Hull (Gatineau), devant sa fille de 10 ans, Suzanne Chiquelho, 34 ans, est abattue d'une décharge de fusil de chasse par son amant, Alexandre Elvas, 42 ans.

Le 13 octobre 1999, Patrice Turbide, un homme de main des Hells-Angels, est assassiné à Neuville.

Le 14 octobre 1999, Anna Yarnold est violée, puis assassinée à coups de couteau dans sa résidence de Senneville par William Patrick Fyfe.

Le 15 octobre 1999, 2 h 32, Michel Fortin, 29 ans, armé d'un pistolet .357 Magnum, pénètre dans le Bar La Traverse au 70, rue Racine, à Chicoutimi, puis fait feu sur 4 clients assis à une table ; il tue André Simard, 38 ans, et Stéphane Murray, 24 ans, et blesse 2 femmes.

Le 20 octobre 1999, Jean Leboeuf, 41 ans, propriétaire du magasin de jeux video Maxi Mario, est assiné par balles dans son commerce situé au 2605 Jean-Talon Est à Montréal, près de la Deuxième Avenue du quartier Saint-Michel ; la police croit que le vol de trois consoles Dreamcast Sega et quelques jeux les accompagnants serait le mobile du vol ; trois adolescents de race noire parlant français qui avaient tenté de voler les mêmes consoles le 10 octobre précédent et qui avaient battu Leboeuf à cette occasion sont recherchés par la police en rapport avec ce meurtre ; le 3 juin 2005, à la suite d'une émission intitulée Qui a tué ? relatant ce meurtre au réseau TVA, un homme de 23 ans est dénoncé, appréhendé et accusé de meurtre devant le Tribunal de la jeunesse puisqu'il était mineur au moment du crime.

Le 23 octobre 1999, Yves Vermette est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Vermette.

Le 27 octobre 1999, à Montréal, Karyn Hicks, 25 ans, est battue et poignardée à mort par son amant, Atouani Aahd, 29 ans, qui met le feu à l'appartement pour couvrir sa fuite alors que les policiers alertés par les voisins s'amenaient sur les lieux du crime.

Le 28 octobre 1999, Monique Gaudreau, 45 ans, est violée, puis assassinée à coups de couteau dans sa résidence de Sainte-Agathe-des-Monts par William Patrick Fyfe.

Le 31 octobre 1999, à Princeville, Yvonne Bédard, 65 ans, est abattue d'un coup de carabine de chasse par son mari, René Lacasse, 61 ans, qui se suicide par la suite.

Le 3 novembre 1999, Jean-Marc Émond, 44 ans, un trappeur de Lac-Beauport, est abattu d'une balle de Magnum .357 en face de l'entreprise de Sainte-Foy qu'il gère avec son père ; Émond n'a jamais fréquenté les milieux criminels ; deux hommes sont vus s'enfuyant dans une automobile Néon de couleur bourgogne.

Le 16 novembre 1999, un peu avant 21 h, Julie Surprenant, 16 ans, est vue pour la dernière fois près d'un arrêt d'autobus de Terrebonne ; en 2009, on est toujours sans nouvelle de la jeune fille ; le 18 janvier 2010, une femme qui avait pris soin de Richard Bouillon avant son décès survenu en 2006, révèle qu'avant de mourir, Bouillon avait admis avoir tué Julie Surprenant, qu'il avait mis son cadavre dans un sac d'équipements de hockey et qu'il avait jeté le tout dans la rivière des Mille Îles à la hauteur de l'Église chrétienne des Moulins, sur la rive sud de l'île Saint-Jean près l'autoroute 25. Richard Bouillon, qui demeurait dans le voisinage des Surprenant avait été interrogé en 2003 au sujet de la disparition de Julie, mais avait nié toute implication ; il est décédé d'un cancer alors qu'il purgeait une peine de 5 ans de prison pour le viol de deux femmes perpétré après qu'ils les eut droguées ; son dossier criminel montre qu'il avait violé au moins 15 filles et femmes et les psychiatres le considéraient comme un narcissique obsédé par le sexe dont le comportement n'avait pas changé malgré dix années de traitement. Michel Surprenant, le père de Julie, fonde l'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, un groupe de soutien aux victimes de crimes. Le 25 juillet 2010, le Bureau du coroner annonce qu'une enquête publique sera ouverte pour tenter d'élucider le mystère ; il pourra ainsi contraindre les infirmières qui auraient pris soin de Bouillon refuseraient de témoigner à cause du secret professionnel.

Le 19 novembre 1999, Teresa Liszac Shanahan est violée, puis assassinée à coups de couteau dans sa résidence de Laval par William Patrick Fyfe.

Le 22 novembre 1999, Mélanie Messier, 23 ans, est battue et poignardée à mort dans sa résidence de Saint-Marcel-de-Richelieu par François Chamberland. 25 ans, un militaire qui se pend par la suite dans la chambre d'un motel de Saint-Cyprien-de-Napierville.

Le 27 novembre 1999, Victor Lemay, 17 ans, de Sainte-Croix, est porté disparu ; le 7 décembre suivant, quelqu'un trouve son porte-monnaie dans un bois au bord du fleuve ; son cadavre affichant plusieurs blessures et un trou dans le crane, est retrouvé enterré à quelques pas de son porte-monnaie ; en 2000, son copain, André Roy, est arrêté, reconnu coupable du meurtre prémédité de Lemay, puis condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 12 décembre 1999, Steve Belley, 30 ans, est assassiné sur la rue Cherrier à Montréal ; arrêté pour 4 vols qualifiés en avril 2005, Christian Dumont Lambert avoue, le 23 novembre suivant, avoir tué Belley parce que ce dernier vendait de la drogue sur un territoire réclamé par les Rock-Machine ; Lambert est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 13 décembre 1999, Rolland Landry, 77 ans, son frère, Marcel Landry, 79 ans, et sa soeur, Marguerite Landry, 89 ans, sont assassinés par des inconnus entrés par effraction dans leur résidence de Saint-Paul-de-Joliette ; leurs cadavres sont découverts par leur frère de 75 ans.

Le 14 décembre 1999, Lucie Castonguay, 42 ans, est poignardée à plusieurs reprises dans sa résidence de Saint-Fabien-de-Panet ; Marc Mercier, le mari de la victime, poursuit Desjardins Sécurité financière qui refuse de lui verser le produit de l'assurance souscrit sur la vie de madame Castonguay. En 2015, le meurtrier est connu, mais il ne peut être accusé faute de preuve suffisante.

Le 15 décembre 1999, Mary Elizabeth Glen, 50 ans, est violée, puis assassinée à coups de couteau dans sa résidence de Baie-d'Urfé par William Patrick Fyfe.

Le 17 décembre 1999, le cadavre de Diane Robinson, 39 ans, est découvert dans sa résidence de Trois-Rivières ; elle avait été étranglée par Benoît Bourdage, 37 ans, un détenu qu'elle avait rencontré en faisant du bénévolat et qui résidait en maison de transition ; parce qu'il avait manqué à ses conditions de libération, Bourdages était retourné en prison où la police le mit en accusation de meurtre.

Le 28 décembre 1999, à Rouyn-Noranda, Carole Martin, 44 ans, est abattue d'une décharge d'un fusil de chasse .12 tirée par son mari, Michel Lafrenière, 43 ans, qui n 'acceptait pas que sa femme le quitte ; celui-ci se suicide avec la même arme.

En 1999, 53 homicides et 120 tentatives de meurtre ont été commis à Montréal.


  • Bibliographie -


Allô Police (Hebdomadaire de Montréal)
Death Dealers (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1999)
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers, 1999)
Hells-Angels: Into the Abyss (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1996)
Hell's Angels: Taking Care of Business (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1987).
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975).
La Petite histoire du crime au Québec (Hélène Andrée Bizier. Éditions internationales Alain Stanké, 1981).
Meurtres en série et de masse - Dynamique sociale et politique (Richard Poulin et Uanick Dulong. Éditions Sisyphe, 2009).
Iced: A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)