Québec (province). Meurtres, homicides et autres méfaits : (2013)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


2013

Au début de janvier 2013, Linda McInnis est assassinée dans la quartier Saint-Roch de Québec. Son cadavre n'est retrouvé qu'à la fin de mars 2014 derrière le garage municipal de la Canardière. Son assassin, Myrko Kvist reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire.
En janvier 2013, le cadavre d'Yves Comeau, 50 ans, un sans-abri est retrouvé dans un motel du boulevard Hamel à Québec ; au cours d'une dispute entre Dany Bélanger et Yves Comeau, celui-ci aurait reçu un coup mortel ; Dany Bélanger, est accusé le 20 juin 2013 du meurtre de Comeau.
Le 4 janvier 2013, le cadavre de Pamela Jean, 27 ans, de Longueuil, est découvert dans l'appartement de Juan Firmin Palma au 10 367 rue de l'Hôtel-de-Ville à Montréal-Nord. Madame Jean avait été portée disparue le 1er janvier 2013. Juan Firmin Palma, 32 ans,est arrêté et accusé du meurtre non prémédité de son ex-petite-amie ; celle-ci avait auparavant porté plainte à la police contre lui pour harcèlement et agression, mais au procès, elle ne s'était pas présentée et l'accusé avait été libéré ; en 2012, deux accusation de violence conjugale avaient été retirées. Palma était en attente de procès sous des accusations d'entrée par effraction dans le but de commettre un acte criminel, de possession de matériel spécialisé ayant servi à commettre ce délit en lien avec des faits remontant à 2010 et de possession de cocaïne ; il est maintenant accusé du meurtre prémédité de Pamela Jean. À la suite de son procès, Juan Firmin Palma est reconnu coupable du meurtre non prémédité de Pamela Jean et il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux.
Le 4 janvier 2013, Linda McInnis, 58 ans, est vue pour la dernière fois et disparaît de son domicile du 936 rue des Prairies à Québec. Sa voiture est trouvée à quelques rues de chez-elle. Le 12 janvier, elle est portée disparue. Le 11 février 2013, la police arrête Myrko Vist, 40 ans. Le 12 février 2013, le Directeur des poursuites criminelles et pénales dépose des accusations de meurtre contre Myrko Kvist, même si le corps de la victime n'a pas encore été trouvé. Au cours d'un interrogatoire, Kvist a admis avoir tué Madame McInnis et indique l'endroit où le corps de la victime a été laissé. En 1991, Kvist, qui avait déjà habité le même immeuble que la victime, avait été condamné pour vol qualifié. Catherine Bourbonnière avait été assassiné dans le même immeuble en 2006.
Le 5 janvier 2013, le décès de Sheldon O'Grady, 18 ans, est constaté à l'Hôpital de Hull ; l'homme serait décédé des suites de blessures dues à des coups de couteau qu'il aurait recus dans la nuit du 4 au 5 janvier au Club Addiction sur la promenade du Portage à Gatineau ; Mourad Louati, 18 ans, est accusé de meurtre en lien avec le décès de Sheldon O'Grady.
Le 8 janvier 2013, vers 1 h 10, la Police découvre les cadavres d'Antonio Iafigliola, 61 ans, né à Campobasso, Italie, et de Giovanni Iafigliola, dans la cinquantaine ; Giovani Iafigliola aurait abattu son frère aîné Antonio Iafigliola en présence de leur mère âgée de 83 ans, dans une résidence de l'Avenue Plaza entre la rue Prieur et la Place Ménard à Montréal-Nord ; le meurtrier se serait suicidé après son méfait.
Le 12 janvier 2013, Roxanne Boufard-Cyr, 19 ans, est heurtée par une automobile en bordure de la rue Prospect à Sherbrooke. L'automobile a aussi blessé Bohémie Drouin qui marchait avec Roxanne ; le conducteur de l'automobile a continué sa route sans s'arrêter ; l'automobile, une voiture sport noire, a été retracée à Sherbrooke et son propriétaire a été interrogé comme témoin important au cours de la nuit du 12 au 13 janvier, mais il n'a pas été arrêté. Le 13 janvier 2013, vers 20 h 30, Martin Nadeau, 27 ans, est arrêté en lien avec l'incident impliquant les deux jeunes femmes ; Nadeau a un dossier judiciaire comportant conduite avec facultés affaiblies (octobre 2011), agression sexuelle (11 mars 2011) possession simple de stupéfiants, voies de fait simple, menaces et bris de conditions de probation (octobre 2007) ; Nadeau est accusé de délit de fuite causant la mort, délit de fuite causant des lésions, conduite avec facultés affaiblies et bris de conditions de probation.
Le 13 janvier 2013, Marie-Claude Grenon, 53 ans, est heurtée par une automobile alors qu'elle marchait sur une piste cyclable sur le boulevard des Seigneurs près du boulevard De Hauteville à Terrebonne. L'automobiliste a poursuivi son chemin après l'incident ; Yan Robitaille Godin est accusé de conduite avec facultés affaiblies ayant causé la mort et d'avoir quitté le lieu d'un accident fatal.
Le 16 janvier 2013, vers 11 h 30, un homme est trouvé couvert de blessures dans le corridor d'un édifice d'appartements situé près de l'angle de la 51e rue et du boulevard Pie-IX dans le quartier Saint-Michel de Montréal ; il aurait été attaqué à la machette (34 coups) ; il décéde à son arrivée à l'hôpital ; la police a trouvé plusieurs centaines de plans de marijuana dans son appartement. Van Son Nguyen, 52 ans, est arrêté et accusé de meurtre non prémédité. Le 19 mai 2017, le juge Daniel Payette ordonne la libération de Nguyen parce que le délai entre la mise en accusation et le procès dépasse la limite dite raisonnable de 30 mois imposée en juillet 2016 par la Cour suprême dans l'affaire Jordan ; Nguyen, un des boat people accueilli en Angleterre, ne sera pas libéré, puisque, ne détenant pas la citoyenneté canadienne, il sera expulsé du Canada vers son Viet Nam natal ; il était venu au Canada rejoindre son ex conjointe et celle-ci l'avait présenté à la victime.
Le 19 janvier 2013, Une automobile Pontiac dérape sur la route 116 à Victoriaville et percute un véhicule venant en sens inverse ; à l'impact, un enfant de 10 ans qui était passager de la Pontiac est tué et trois personnes passagères de l'autre véhicules sont blessées ; le 19 septembre 2013, Geneviève Lemay, 36 ans, est accusée de conduite en état d'ébriété ayant causé la mort de son fils et ayant causé des blessures à 3 personnes le 19 janvier 2013.
Le 21 janvier 2013, vers 17 h 30, un adolescent de 12 ans est accusé de vol qualifié, de complot avec un adolescent de 15 ans, de possession illégale d'une arme prohibée chargée dans un véhicule à moteur et de prise d'un véhicule à moteur sans le consentement du propriétaire le tout commis le 2 janvier 2013. Le garçon de 12 ans qui s'amusait avec un pistolet chargé de 2 balles tire à la tête de son frère de 16 ans dans sa chambre de la résidence familiale de Dorval ; le coup aurait été tiré d'une distance de 40 cm de la tempe gauche de la tête de la victime ; le décès de cette dernière est constaté à l'hôpital ; la police a trouvé un pistolet Beretta 9mm dans le garde-robe de l'adolescent de 12 ans et se demande comment une arme chargée s'est retrouvée dans les mains d'un enfant (l'adolescent avait volé l'arme chez sa grand-mère); croyant d'abord à un tir accidentel, la police parle bientôt d'un tir intentionnel après avoir interrogé l'adolescent en présence de l'un de ses parents ; le 26 janvier 2013, le quotidien La Presse rappelle que le père des deux enfants avait été accusé en 2007 d'agression armée contre sa conjointe et contre son fils cadet alors âgé de 7 ans, de menaces de mort contre sa conjointe et d'entreposage négligent d'une arme à feu ; il a été libéré sous diverses conditions dont celle de ne pas entrer en contact avec sa conjointe et ses deux enfants. En 2008, les accusations contre le père avaient été retirées et l'homme s'était engagé à n'avoir aucun contact avec sa femme, sauf pour aller chercher ses enfants ; c'est à ce moment que le couple avait officialisé son divorce après 18 ans de vie commune. L'adolescent de 12 ans est d'abord accusé d'homicide involontaire, mais le 5 septembre 2013, il reconnaît sa culpabilité à l'accusation de négligence criminelle ayant causé la mort et admet sa culpabilité à l'accusation de vol à main armée commis à une station d'essence Ultramar le 2 janvier 2013, près de trois semaines avant de tuer son frère.
Le 22 janvier 2013, vers 18 h 15, Gaétan Gosselin, 69 ans, est blessé mortellement en face de sa résidence de la rue Jean-Tavernier à Montréal ; Gosselin était le meilleur ami et gendre de Raynald Desjardins et demeurait dans un édifice appartenant à son épouse, la fille de Raynald Desjardins ; une caméra placée sur le bâtiment a capté la scène du crime ; Gosselin revenait d'une rencontre au cours de la quelle une importante somme d'argent lui aurait été remise ; elle n'était pas sur Gosselin lorsque la police a découvert son cadavre ; 3 heures après le crime, 2 suspects sont appréhendés par la police qui croit que ce meurtre vise Raynald Desjardins qui avait tenté de prendre la place de la famille Rizzuto lorsque Vito Rizzuto avait été condamné aux États-Unis. Édrick Antoine, 34 ans, fiché dans la liste des Bo-gars par la police de Montréal Stanley Minuty, 29 ans, Kevin Tate, 29 ans, lui aussi fiché dans la liste des Bo-gars de la police de Montréal et Olivier Gay, 30 ans, sont appréhendés 3 heures après le meurtre et ils seront accusés de meurtre prémédité et de complot ; Édrick Antoine avait utilisé son véhicule personnel non loin du lieu du meurtre ce qui a permis à la police de l'identifier, de se rendre chez-lui et de l'arrêter lorsqu'il est revenu avec Stanley Minuty. Jusqu'à son décès, Gosselin prenait soin de la mère de Raynald Desjardins. Harry Mytil, l'ancien chef de Unit 44 est tué chez-lui à Laval peu après le meurtre de Gosselin.
(Vers le 21 février 2013) Des journalistes apprennent le transfert de l'ex-colonel de l'aviation canadienne, Russell Williams au pénitencier de Port-Cartier sur la côte Nord au Québec en raison de la fermeture définitive du pénitencier de Kingston où il séjournait jusque là ; Williams avait reconnu sa culpabilité à deux accusations de meurtre perpétrés sur deux jeunes femmes, Marie-France Comeau tuée à la fin de novembre 2009 et Jessica Lloyd, 27 ans, disparue le 28 janvier 2010 ; il avait été condamné le 21 octobre 2010 à deux peines de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de ses peines derrière les barreaux ; ces peines devant être purgées concurremment.
Le 31 janvier 2013, Vincenzo Scuderi, 49 ans, est abattu de plusieurs projectiles d'arme à feu devant sa résidence sur le boulevard Robert, près de la rue Bonivet à Saint-Léonard (Montréal) ; le 19 décembre 2012, Scuderi et deux autres individus avaient été arrêtés par la police lors d'une opération menée contre un réseau de trafiquants de drogues lié au chef de clan Giuseppe De Vito. Scuderi aurait travaillé pour Nicola Di Marco, alias Big Nick, un individu condamné après l'opération Colisée pour avoir été gérant d'une maison de jeu illégale appartenant à la mafia sur la rue Jean-Talon. Il était aussi un proche de Giuseppe Colapelle tué devant le bar Beaches en mars 2012 ; ce dernier avait des liens avec Vittorio Mirarchi, le bras droit de Raynald Desjardins. il avait aussi des liens avec Giuseppe Poneytail De Vito.
Le 1er février 2013, Michel Langlois reconnaît sa culpabilité à une accusation de meurtre non prémédité pour avoir causé la mort de Justina Kozyra, 27 ans, lors d'une dispute au sujet des excréments du chien de la victime sur un terrain de la rue Brunswick à Dollard-des-Ormeaux ; Langlois est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux.
Le 1er février 2013, Tonino Callocchia, 51 ans, est atteint de projectiles d'arme à feu dans le parking du restaurant Youlios sur le boulevard Saint-Martin Ouest à Laval ; Callocchia a des liens avec la mafia ; il avait été arrêté pour avoir comploté l'importation illégale de drogues et le blanchiment d'argent.
Le 5 avril 2013, vers 10 h 30, Robert Charron, 49 ans, fait irruption dans la garderie Les Racines de vie Montessori au 229 de la rue Gamelin à Gatineau et demande au personnel de faire sortir les 53 enfants puis il abat un homme avec un fusil de chasse de calibre .12, puis s'en va dans une autre maison du même Centre de la petite enfance située au 225 de la rue Gamelin ; il s'asperge d'essence, puis il tente d'asperger d'essence Nathalie Gagnon, la directrice du Centre qui réussit à prendre la fuite ; Nathalie Gagnon est l'ex-conjointe de Charron dont le couple avait été rompu depuis peu ; puis, Charron tente d'enflammer ses propres vêtements mais, n'ayant pas réussi, il s'isole dans une pièce et se suicide avec son fusil ; la première victime, un homme de 38 ans originaire de France résidant au Canada, était connu de Nathalie Gagnon ; aucun des enfants des centres de la petite enfance n'a été physiquement blessé ; le couple Charron-Gagnon était propriétaire d'une érablière à Denholm où il habitait avec ses 3 enfants avant la séparation.
Le 9 avril 2013, Juan Ramon Fernandez est assassiné en Sicile ; Fernandez était un ancien associé de Vito Rizzuto et un proche de Raynald Desjardins.
Le 11 avril 2013, les policiers de Montréal et de Laval effectuent des descentes à 18 endroits (plus particulièrement à Saint-Laurent de Montréal) et arrêtent 22 personnes dont Hiros Glonessian, 32 ans ; selon la police, ces personnes feraient parties d'un réseau de fraudeurs et de vendeurs de drogues opérant dans les environs du Parc Painters dans l'arrondissement Saint-Laurent de Montréal ; il clonait des cartes de crédit pour une fraude internationale de 40 M $. lors de la descente, la police a saisi les équipements de clônage des cartes de crédit, 100 000 $ en argent sonnant et 18 kg de marijuana et 4 000 pillules.
Le 16 avril 2013, Harry Mytil est assassiné chez-lui à Laval ; 4 personnes (membres des Rouges) sont arrêtées relativement à ce meurtre et accusées complot, de meurtre, de tentative de meurtre : Edrick Antoine, Stanley Minuty, Olivier Gay et Kevin Tate. La veille, les cinq individus avaient tenté de tuer Gaétan Gosselin. N'eût été de son décès, Mityl aurait été arrêté pour le meurtre de Gaétan Gosselin commis le 22 janvier 2013.
Le 21 avril 2013, Kevin Dussault, 20 ans de Sherbrooke est condamné à 21 mois de prison pour son rôle dans un accident de voiture qui a causé la mort de son amie Alex Breton, 16 ans en Avril 2011 ; il conduisait alors son automobile à une vitesse supérieure à 160 km /h sur un chemin de campagne de Weedon lorsqu'il a perdu le contrôle du véhicule qui a effectué une violente sortie de route ; la passagère a été éjectée et est décédée sur le coup.
Le 22 avril 2013, Le corps d'Éric Gauthier est trouvé par un passant en bordure de l'autoroute 40 dans le secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières ; des marques de violence ont été détectées sur le cadavre ; ce qui fait croire à la police qu'elle est en présence de la victime d'un homicide ; Sylvain Allard et Yvon Deshaies sont arrêtés relativement au décès de Gauthier.
Le 30 mai 2013, vers 23 h, Fehmi Sen, 28 ans, est abattu d'au moins une balle au haut du corps tirée d'une voiture Lincoln Navigator sur la rue Appelton près du parc Kent ,dans le quartier Côte-de-Neiges de Montréal ; Fehmi Sen décède à l'hôpital ; on a signalé à la police qu'un véhicule SUV avait quitté l'endroit en trombe ; la Sûreté du Québec repère un véhicule qui dépassait la limite de vitesse sur la route 138 à Ville Lasalle ; l'agent qui a reconnu le véhicule appelle la Police de Montréal qui arrête Rakesh Jankie, 24 ans, Shorn Carr, 28 ans, Marlon Henry, 24 ans ; un quatrième individu, Kshawn Rocque, 22 ans réussit à s'échapper et, le 18 décembre 2013, Rocque était l'objet d'un mandat d'arrêt international. Le 8 mai 2017, le juge Guy Cournoyer refuse d'ordonner l'arrêt des procédures dans les cas de Shorn Carr, Marlon Henry et Rakesh Jankie comme le procureur des accusés le demandaient en invoquant l'arrêt Jordan de la Cour suprême qui avait établi à 30 mois, sauf exception, le délai maximal entre la mise en accusation et le début des procès devant la Cour supérieure ; le juge Cournoyer a considéré que la cause entrait dans les cas d'exception puisqu'il s'agissait de délais systémiques auxquels faisait face le palais de justice de Montréal. Kshawn Rocque écope de 42 mois de prison. Le 29 novembre 2017, compte tenu de la durée de sa détention préventive, Rocque pourrait être libéré, mais il ne l'est pas, puisqu'il est pris en charge par l'Agence des services frontaliers du Canada en vue d'être éventuellement déporté vers Saint-Vincent-et-Grenadines, son pays d'origine dans les Antilles. De son côté, Shorn Carr, qui a plaidé coupable en novembre 2017 d'avoir aidé des meurtriers à s'évader, recevra sa sentence en février 2018.
En juin 2013, Le cadavre calciné de Julie Morrisson, une courtière immobiliaire est trouvé dans une automobile en feu à Otterburn Park ; le 24 janvier 2014, Louis Pelletier, 48 ans, l'ex-conjoint de la victime est arrêté et, le 25 janvier 2014, il est accusé du meurtre prémédité de Julie Morrisson. Le meurtre aurait été commis à Mont-Saint-Hilaire. Le 5 avril 2014, Pelletier est accusé d'avoir, de sa cellule de la prison de Sorel-Tracy, suggéré l'assassinat d'un témoin interrogé par la police au sujet du meurtre de Julie Morrisson et le passage à tabac d'un homme qui n'aurait aucun lien avec le meurtre de Julie Morrisson. Le témoin a plutôt raconté la demande à la police.
Le 1er juin 2013, Philip Boudreau, 43 ans, disparaît. Boudreau, un pêcheur de Cape Breton, ne sera jamais retrouvé ; mais quatre personnes dont Joseph James Landry de Cape Breton, Nova Scotia, sont arrêtés ; Joseph James Landry, 67 ans, plaide non coupable à l'accusation de meurtre non prémédité ; en 2014, Pelletier raconte à des co détenus commment il a assassiné Julie Morrissonen novembre 2014, un jury reconnaît Landry coupable de négligence criminelle ayant causé la mort de Philip Boudreau ; Landry est condamné à 14 ans de prison ; Boudreau avait exaspéré Landry pendant des années en le harcelant, puis le vase a renversé quand Boudreau a coupé les lignes de trappe à homard de Landry et la menacé de mettre le feu à sa maison ; Landry était à bord d'un yacht qui a foncé à trois reprises sur le bateau de Boudreau dans le port Petit-de-Grat ; de plus, Landry aurait tiré 4 balles de carabines en direction de Boudreau qui a été blessé à la jambe ; Boudreau a alors été accroché à une gaffe et traîné en mer où il a été coulé attaché à une ancre.
Le 3 juin 2013, vers 23 h 45, Un homme de 23 ans est abattu près de l'angle des boulevards Décarie et Côte-Vertu dans l'arrondissement Saint-Laurent de Montréal.
Le 22 juin 2013, Tony Koulakis est trouvé mort dans sa résidence de Saint-Laurent (Montréal) ; il avait été poignardé ; son fils, Johnny Koulakis est accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès. Johnny Joulakis avait consommé pour 300 $ de crack et était devenu halluciné en regardant une affiche de Bruce Lee, l'acteur spécialisé dans les arts martiaux ; il aurait cru que Bruce Lee lui disait que son père était mort et qu'un démon avait pris possession de son corps.. Tony Koulakis est le fondateur du restaurant Cosmo sur la rue Sherbrooke Ouest dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce de Montréal. En février 2016, John Koulakis est trouvé coupable d'homicide involontaire et condamné à 9 ans de prison.
Le 25 juin 2013, vers 22 h 40, Sylvain Fortin, 47 ans, est poignardé dans le dos et au thorax dans la rue De La Gauchetière, près de la rue Berri à Montréal ; son décès est constaté plus tard ; Pascal Gendron-Rousseau, 21 ans est arrêté peu de temps après le meurtre pas très loin de la scène du crime ; la police croit que cet incident est relié au trafic de drogues.
Le 27 juin, 2013, vers 21 h, Mario Paquette, 25 ans, est abattu d'une balle en pleine rue à Grenville (Québec, Canada) ; Paquette était connu de la police pour de petits délits relatifs au trafic de drogues, mais il n'avait jamais été condamné à la prison pour ces délits.
Le 28 juin 2013, vers 19 h 35 Yvon Lafond, 31 ans, est abattu près de sa résidence de la rue Fontaine à L'Assomption de plusieurs balles dont la majorité l'ont transpercé d'une douzaine de balles dans le dos et à la tête et cinq d'entre elles ont été fatales dont quatre au dos et une à la tête ; quatre individus, Richerson Paul, 20 ans, Jetro Dejala, 21 ans et Keith Henry Acelin, 21 ans, et un mineur de 17 ans qu'il est interdit de nommer sont appréhendés dans une bretelle menant à l'autoroute 40 et accusés de meurtre prémédité et de complicité après le fait. Les 4 accusés sont du quartier Saint-Michel de Montréal ; la victime aurait été liée aux Hells Angels de Trois-Rivières et au crime organisé local ; Lafond aurait empiété sur un territoire sans permission, et un contrat aurait été mis sur sa tête; au moment de sa mort, Lafond répondait devant la justice à des accusations de prêt usuraires, d'introduction par effraction et d'extorsion. En avril 2016, Gordy Joseph qui était mineur au moment du meurtre de Lafond est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux. Le 1er mars 2017, trois jeunes (Jetro Dejala, 25 ans, Keith Henry Acelin, 24 ans, Richerson Paul, 23 ans) sont reconnus coupables du meurtre d' Yvon Lafond. Les assassins, tous de montréal, sont arrêtés moins de cinq minutes après leur crime alors qu'ils prenaient place dans une Chrysler 300 louée ; Lafond rentrait chez-lui et à peine était-il descendu de voiture qu'il était mitraillé.
Le 30 juin 2013, le cadavre calciné de Julie Morrisson, 39 ans, courtière immobilière, est découvert dans son automobile incendiée en bordure du chemin Ozias-Leduc qui sépare Mont-Saint-Hilaire et Otterburn Park. Louis Pelletier, 53 ans, est accusé du meurtre de Madame Morrisson et d'outrage à son cadavre ; le 1er juillet 2013, Pelletier devait rembourser 6 000 $ empruntée à madame Morrisson et récupérer une bague
Le 2 juillet 2013, aux petites heures du matin, Hiros Glonessian, 32 ans, est abattu au moment où il descendait de son automobile Mercedes dans le stationnement de sa maison de la 100e Avenue, près du boulevard Saint-Martin Ouest à Laval ; Golnessian pourrait avoir été victime de représailles anorcées au début de l'opération Painter du 11 avril 2013 ; la police croit à un règlement de compte dans le milieu de la pègre libanaise de Montréal ; le 13 juin 2013, Glonessian avait plaidé coupable à 2 accusations de vol de cartes de crédit en lien avec l'opération Painter qui visait à démanteler un important réseau de fraudeurs et de trafiquants de stupéfiants ; il avait alors été condamné à un an de prison avec sursis.
Le 1er juillet 2013, vers 18 h 15, une fusillade au bar Nite Lite situé dans un petit centre commercial du boulevard Newman à LaSalle fait 1 mort et 2 blessés. Le tireur prend la fuite après son méfait. Jamie Laramée, 37 ans, est mort sur place, son frère, Jody Laramée, 25 ans a été blessé mortellement et est décédé à l'hôpital ; l'autre blessé est un homme âgé dans la vingtaine ; la vie de ce dernier n'est pas en danger. Un homme dans la vingtaine est arrêté dans les environs, mais la police le relâche à titre de «témoin victime» après interrogatoire.
Le 7 juillet 2013, Joe (Giuseppe) De Vito est trouvé mort dans sa cellule du pénitencier de Donnacona ; il avait été empoisonné au cyanure.
Le 13 juillet 2013, Giovanni Thibault de Jonquière assène un coup de poing à la figure de Dominique Perron lors d'une discussion animée à la taverne Saint-Hubert, à Jonquière ; Perron décède des suites de ce coup ; le 2 septembre 2014, Thibault reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'homicide involontaire ; le 12 janvier 2015, le juge Richard Grenier de la Cour supérieure condamne Thibault à 18 ans de prison.
Le 15 juillet 2013, Crarlotte Caron, 48 ans, est poignardée au cours d'un drame conjugal par son conjoint Donald Dion dans la En janvier 2013, salle de bain de leur résidence de Beauport. Celui-ci s'enlève la vie après le meurtre

Le 18 juillet 2013, Suzanne Dufour, 60 ans, souffrant d'un handicap physique, décède par asphixie dans son logement de la résidence L'Intermède de Longueuil où elle vivait ; son conjoint, Martin Bernier, est inculpé du meurtre prémédité de Suzanne Dufour ; en 2010, Bernier avait été reconnu non criminellement responsable après avoir été accusé sous 15 chefs d'accusation de voies de fait armées (avec une arme à feu). La résidence L'Intermède est une ressource intermédiaire pour aînés en perte d'autonomie.
Le 28 juillet 2013, Slvain Nugent décède dans un chalet de Saint-Donat des suites de coups reçus au cours d'une dispute ; Benoit Pozzobon, 32 ans, de Sainte-Anne-des-Plaines est accusé d'homicide involontaire relativement à ce décès.
Le 29 juillet 2013, Yuk Ngor Tam, une femme de 67 ans, est attaquée sans raison apparente en pleine rue près de l'angle de la rue Sainte-Catherine Est et du boulevard Saint-Laurent à Montréal ; Jason Derrald Sivret, 38 ans, qu'il avait fallu la force de 3 personnes pour l'expulser du bar Kingdom du boulevard Saint-Laurent parce qu'il était agité et semblait intoxiqué à la suite de 2 visites aux toilettes au cours d'une demi-heure ; une fois dehors, Sivret a continué à crier et à frapper sur les passants et sur les automobiles avant d'atteindre la femme qui traversait la rue ; il l'a d'abord frappée au visage, elle est tombée, et il a continué de la frapper au milieu de la rue; l'agresseur a été pourchassé et immobilisé par des badeaux qui sont intervenus en voyant l'agression de la femme ; celle-ci est décèdée 4 heures plus tard au Montreal General Hospital. Sivret a été accusé de meurtre non prémédité relativement à ce décès et de voies de fait contre deux autres personnes.
Le 29 juillet 2013, La conjointe de Benoît Pozzobon va se coucher avant les autres participants à un party dans un chalet de Saint-Donat. Sylvain Nugent, l'un des meilleurs amis de Pozzobon, un autre participant au party va alors rejoindre la femme pour tenter d'avoir une relation sexuelle avec elle ; la jeune femme aurait d'abord cru qu'il s'agissait de son conjoint, mais s'est rendu compte que ce n'était pas le cas ; elle est alors sortie de la chambre en criant pour dénoncer son agresseur ; elle a ensuite voulu quitter les lieux immédiatement. Benoît Pozzobon et sa conjointe n'ont fait que 200 mètres en voiture avant de décider d'appeler la police. En attendant la police, la jeune femme ne cessait de répéter qu'elle avait mal, ce qui a mis Pozzobon en rage ; celui-ci est alors revenu au chalet et y a attaqué Nugent ; cce dernier est décédé d'une rupture de l'artère cérébrale gauche survenue à la suite de deux impacts que la pathologiste juge comme résultant de coups portés plutôt que d'une chute. Le 13 décembre 2016, le juge Claude Lachapelle déclare Benoît Pozzobon coupable de l'homicide involontaire de Sylvain Nugent ; Pozzobon inscrit cette décision en appel.
Le 18 août 2013, vers 1 h 20, une bagarre éclate entre plusieurs personnes dans le quartier Rosemont de Montréal, un homme dans la vingtaine est frappé au haut du corps avec un objet tranchant ; son décès est constaté à l'hôpital.
Au début de septembre 2013, Jean-Romel Victor, un vétéran du gang des Rouges (Bo-Gars) détenu à la prison de Rivière-des-Prairies, est tué par des individus qui étaient dans la même aile cellulaire que lui ; ces individus sont reliés au gang appelé Zone 43 ; Zone 43 réfère à un circuit d'autobus qui dessert le nord-ouest de l'arrondissement de Montréal-Nord ; en septembre 2016, la famille de Victor intente une poursuite de 297 738 $ contre l'État qui, selon la poursuite, aurait pris la décision de le loger dans une aile où il croyait qu'il serait victime de la guerre qui avait alors cours en prison entre les vieux Rouges et le plus jeunes Rouges ; la famille prétend que la prison avait une obligation de protéger physiquement Victor. (Journal de Montréal, 19 septembre 2016, page 13)
Le 7 septembre 2013, vers 1 h 30, des gens appellent le 911 pour signaler avoir entendu des coups de feu à l'intersection des rues Langelier et Lacoursière dans le quartier Saint-Léonard de Montréal ; la police découvre Dominique Laverdure, 19 ans, gisant blessé sur la rue près d'une automobile ; Laverdure décède de ses blessures à l'hôpital.
Le 12 septembre 2013, alors qu'il est en liberté conditionnelle, Patrick Rivet, est assassiné dans sa voiture SUV parquée dans le stationnement du Centre de commerce Place Versailles à deux pas d'un édifice à bureaux qui loge la division des crimes majeurs du Service de police de Montréal-SPVM.
En 1988, Rivet avait été condamné pour la première fois à 5 ans de prison pour vol à main armée à Québec.
En 1990 il avait été condamné à 3 ans de prison pour une série de vols à main armée à Montréal.
En 1996, il avait été condamné à 3 ans de prison pour assaut grave.
En 2004-2005, il combat un cancer.
En 2006, il dirige l'attaque d'un camion semi-remorque transportant 374 caisses de cigarettes valant près de 1,3 million $ ; Rivet et a plaidé coupable pour ce crime et écope de plus de 7 ans de prison.
En 2007, il a été condamné à 15 mois de prison pour culture de 210 plants de marijuana.
(source : The Gazette, 14 septembre 2013, page A7 et La Presse 26 septembre 2013, page A19)
Le 19 septembre 2013, le cadavre de Sylvain Garneau, 47 ans, est découvert dans le coffre d'une voiture garée dans une allée de la rue Moreau dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal ; Garneau avait été porté disparu par la Régie de police de la MRC Roussillon. Plusieurs semaines plus tard, Pierre Lauzon, 51 ans, est accusé du meurtre non prémédité de Garneau et d'outrage à un cadavre. Lauzon avait été condamné à 18 mois pour une affaire de stupéfiants en 2004 et Garneau avait plusieurs antécédents en matière de stupéfiants ; le crime aurait été commis à Sainte-Julienne entre le 14 et le 18 septembre 2014 ; c'est un résidant de la rue Moreau qui a trouvé suspecte la présence du véhicule et a alerté les policiers qui ont découvert le cadavre. Pierre Lauzon s'est livré à la police le 23 septembre 2014.
Le 2 octobre 2013, vers 20 h 45, trois automobiles (une Corvette 1996, une Mustang 1970 et une automobile rouge non-identifiée entreprennent une course en direction nord sur l'autorourte 15 ; arrivés à la hauteur de Candiac, la Corvette 1996 emboutit un véhicule SUV transportant 2 adultes et 2 enfants ; les 2 adultes sont sérieusement blessés ; la Corvette fait plusieurs tonneaux et aboutit sur la voie de l'autoroute en direction sud ; le conducteur prend la fuite à pied mais estg rapidement arrêté par la police du Roussillon et accusé de conduite en état d'ébriété causant des blessures.
Le 7 octobre 2013, vers 15 h 15, un homme, âgé de 30 ans connu des policiers est blessé par balle dans une ruelle située entre les rues Mentana et Saint-André au sud de la rue Marie-Anne dans le Plateau Mont-Royal ; la victime décède à l'hôpital.
Le 8 octobre 2013, les cadavres de Maxime Colado-Berthiaume et de Marjorie Dammier sont découverts dans un appartement d'un immeuble de la rue des Oblats dans l'arrondissement du Sud-Ouest de Montréal ; les deux cadavres portaient des traces de projectiles d'arme à feu ; le décès de la femme a été constaté sur place, celui de l'homme à l'hôpital ; Altamond Little Jr est accusé des meurtres de Colado-Berthiaume et de Marjorie Dammier ; les deux victimes ont été tuées par arme à feu au cours une dispute ; Little, 46 ans, qui n'acceptait pas sa rupture avec son ex conjointe et encore moins lorsque celle-ci se fut mise en couple avec Maxime Colado-Berthiaume, se serait rendu chez madame Dammier, la dispute aurait éclaté et Little aurait frappé son ex, puis, Colado-Berthiaume lui aurait dit de s'en prendre à quelqu'un de sa taille et Little avait répondu «C'est ma femme, je peux faire ce que je veux avec elle, puis, il aurait pris un fusil à canon tronçonné et abattu son ex d'une balle à la tête ; puis, il s'empara d'un couteau, poignarda son rival à mort et prit la fuite ; les deux victimes n'ont pas survécu et, à leur arrivée, les policiers ont découvert une scène de crime maculée de sang et ont trouvé sur place l'arme du crime. Au cours des années précédentes, Little avait été condamné trois fois pour des crimes contre Madame Dammier. Little, 46 ans, plaide vainement la légitime défense pour le décès de Colado qu'il accuse d'avoir tué sa femme.
Le 28 juin 2017, Little est reconnu coupable de l'homicide involontaire de Marjorie Dammier et est condamné à 12 ans de prison et du meurtre non prémédité de Maxime Colado-Berthiaume et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreaux ; les deux peines seront purgées concurremment. (Le Journal de Montréal, 29 juin 2017, page 15)
Le 16 octobre 2013, Christa Andrée Georges, 33 ans, est assassinée dans son logement du boulevard Perras, dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies de Montréal ; la victime avait subi 32 coups de couteau ; Mario Deka, 50 ans, le compagnon de la victime, est arrêté dans le logement et leur enfant de 14 mois qui s'y trouvait est confié à des proches ; c'est Deka qui a appelé la police. Deka croyait que sa conjointe avait un amant. Le 25 juin 2014, Deka reconnaît sa culpabilité à l'accusation du meurtre non prémédité de Christa Andrée Georges et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libration conditionnelle avant d'avoir purgé 14 ans de sa peine derrière les barreau.
Le 21 octobre 2013 vers 8 h, Claude Comté, 75 ans est blessé mortellement et son épouse, Louiselle Comté Lemieux, 73 ans, est blessée par une automobile dans le parking d'un restaurant McDonald's du quartier Vimont de Laval ; Michael Del Giacco, 28 ans, conduisait l'automobile et a quitté les lieux de l'accident. Del Giacco, qui conduisait une Mercedes ML500, est accusé d'avoir quitté les lieux d'un accident ayant causé la mort et des blessures ; les vidéos prises par les caméras du centre commercial et les témoignages visuels ont permis à la police d'identifier la voiture du conducteur fautif et c'est dans cette automobile que le suspect a été arrêté après qu'il eut quitté son domicile situé à environ un kilomètre du lieu de l'accident mortel ; Del Giacco est libéré sur dépôt d'une caution de 5 000 $ et ne doit pas conduire de véhicule pendant les procédures contre lui.
Le 25 octobre 2013, Une femme est abattue dans un bungalow du Vieux-Longueuil alors que ses deux enfants (2 et 12 ans) se trouvaient sur les lieux ; l'adolescente a appelé la police et tenté de réanimer sa mère ; l'assassinat pourrait être relié à une affaire de drogues.
Le 26 octobre 2013, Alertés par leurs confrères d'Ottawa, les policiers de Gatineau découvrent le corps inanimé d'une femme à l'intérieur d'une résidence de la rue Montpetit dans le secteur Hull de Gatineau ; un homme qui s'était rendu au Gîte Ami y avait affirmé à la police d'Ottawa avoir tué une femme ; la police d'Ottawa a informé celle de Gatineau ; le suspect est détenu pour répondre de ce décès.
Le 2 novembre 2013, Emma Afker, une femme, 55 ans, est poignardée à mort au cours d'une dispute familiale sur le boulevard de l'Acadie dans l'arrondissement de Cartierville à Montréal. Le frère de la victime, Edy Afker, 51 ans, est détenu pour répondre du décès de sa soeur ; la mère, 79 ans, de la victime et de l'accusé a été blessée au cours de l'altercation ; le 5 décembre 2016, Afker est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 2025 (11.5 ans en incluant la détention préventive).
Le 10 novembre 2013, vers 20 h 45, Moreno Gallo est abattu d'au moins 9 balles par quatre tueurs dans le Forza Italia Restaurant à Acapulco où il dinait avec le propriétire du restaurant.
Le 14 novembre 2013, à 6 h, Sonia Marlen Ramos Montes, une hondurienne, 31 ans, est tuée par balles près de sa voiture dans le stationnement d'un immeuble à logements de la rue André-Ampère dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies de Montréal ; madame Ramos Montes possède le statut de réfugiée au Canada et demeurait dans ce secteuravec ses deux enfants de 11 et 7 ans ; la police tend à relier cet assassinat au conflit agraire qui déchire le Honduras ; dans son pays d'origine, elle avait été témoindes pires atrocités ; elle était originaire de Francia, un petit village du département de Colon, dans le nord du Honduras, une région qui vit sous l'emprise de puissants cartels de drogues qui acheminent la cocaïne colombienne vers le Mexique et qui est en proie à de sanglants conflits agraires opposant paysans et propriétaires terriens. ;Elle était la cousine de Nelson Anibar Ramos, abattu par balles et de Nelson Archibald Ramos blessé également par un projectile dans le stationnement d'un dépanneur, près de l'intersection du boulevard Pie-IX et de la rue Denis-Papin, dans l'arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension de Montréal le 2 octobre 2010 ; le 8 octobre 2004, elle avait découvert les cadavres méconnaissables son père Oscar Ramos Bobadilla et son frère Denis Alexi qui venaient d'être victimes d'un attentat sur la route à Bonito Oriental. En 2005, son frère Oscar Leonel est assassiné à Francia. Le 11 juillet 2006, des hommes ont enmvahi la maison familiale et ont tué la mère de Sonia ; quatre mois plus tard son mari était assassiné, puis l'été suivant le mari de sa soeur étati assassiné à son tour. Le 11 août 2007, Sonia Marlen s'est présentée au poste de Lacolle et a demandé le statut de réfugiée au Canada comme d'autres membres de sa famille.
Le 17 novembre 2013, Sherry Amanda Thomas, 18 ans, décède à l'hôpital après avoir été battue par son copain, Michael Gero, 23 ans, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce à Montréal ; le copain est accusé de meurtre non prémédité relativement au décès de madame Thomas qui souffrait de blessures à la tête et au haut du corps à son arrivée à l'hôpital ; Gero avait été arrêté à la suite d'un vol à main armée perpétré sur le livreur d'un dépanneur qui exécutait une livraison à Lachine ; originellement accusé de tentative de meurtre, Gero avait plaidé coupable le 10 novembre 2011 à l'accusation réduite de vol à main armée et avait été condamné à 12 mois de prison et à 2 années de probation.
Le 20 novembre 2013, peu après minuit, Ziad Bouzid, 45 ans, un chauffeur de taxi de la compagnie Diamond d'origine algérienne est abattu par balle de fusil de chasse à canon tronqué par un client sur l'avenue Darlington à l'intersection sud du chemin de la côte Sainte-Catherine à Montréal ; le client, Michel Duchaussoy, était monté dans le taxi au restaurant Tim Horton's sur le chemin de la Côte-de-Liesse près de l'aéroport de Dorval mais il n'avait pas d'argent pour payer les 30 $ que coûtait le voyage en taxi ; on croit qu'une femme serait montée simultanément dans le taxi et que les deux passagers se seraient battus et qu'un coup de fusil tiré par l'un des deux passagers aurait abouti dans le dossier du siège du conducteur sans atteindre le chauffeur ; Michel Duchaussoy, 43 ans, avait tenté de quitter le taxi pour aller chercher demander de l'argent aux gens qui demeuraient toujours dans son ancien édifice d'appartements, mais le chauffeur a aggrippé la veste de sa femme et la bagarre éclata. Duchaussoy a admis à l'enquêteur qui l'interrogeait qu'il avait alors tiré à la tête du chauffeur ; la décharge a été mortelle ; le taxi de Bouzid emboutit une automobile parquée près de la station 21 dans l'arrondissement Côte-des-Neiges et c'est à cet endroit qu'un policier voyant de la fumée se dégager de l'auto-taxi se rendit compte que le moteur tournait toujours et il découvrit que le pied de Bouzid était coincé sur l'accélérateur. Michel Duchaussoy, qui avait donné son prénom véritable au répartiteur de la compagnie de taxi est recherché pour répondre de cet homicide ; il a été facilement retrouvé par la police et il a été arrêté sur la rue Nobel, dans un secteur industriel de Boucherville par le Service de police de la Ville de Longueuil le 21 novembre 2013. Le procès de Duchaussoy commence au début de mai 2016. Duchaussoy avait décidé de tuer quelqu'un. Son choix s'arrêta d'abord sur un chauffeur d'autobus ; un fois dans l'autobus, Duchaussoy ne tira pas sur le conducteur parce que c'était une femme ; le père de Duchaussoy avait tué sa seconde épouse puis s'était suicidé en prison. Duchaussoy est accusé du meurtre non prémédité de Ziad Bouzid. Le 27 mai 2016, Duchaussoy est reconnu coupable du meurtre prémédité de Ziad Bouzid et, le 1er juin 2016, il est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.
Le 6 décembre 2013, vers 12 h 50, un père trouve sa fille, Amanda Trottier sans vie dans son logement du 158, rue de la Terrasse-Eardley dans le secteur Aylmer de Gatineau ; le cadavre de Travis Votour, le conjoint d'Amanda, est également trouvé baignant dans une mare de sang dans la même résidence ; la fillette de madame Trottier, âgée de 3 ans est trouvée assise sur le lit de sa mère. Madame Trottier était originaire d'Aylmer et Votour de Maniwaki.
Le 19 décembre 2013, Roger Valiquette, un prêteur usuraire de Montréal est assassiné de plusieurs balles dans le stationnement d'un restaurant de Laval ; il venait de conclure une prise de contrôle de la compagnie Carboneutre, une entreprise de décontamination des sols infiltrée par la mafia à laquelle étaient liés Raynald Desjardins et Domenico Arcuri. Au début de 2013, Valiquette avait prêté un million $ à des investisseurs qui ont acheté un grand bâtiment commercial sur le boulevard Maurice-Duplessis dans le quartier Rivière-des-Prairies de Montréal ; c'est dans ce bâtiment qu'était situé le siège social de Carboneutre. La Commission Charbonneau avait examiné au cours de l'été 2013 la tentative de Carboneutre pour obtenir du financement du Fonds de solidarité de la FTQ avec l'aide de Jocelyn Dupuis. Après plusieurs manoeuvres, l'immeuble est passé aux mains de la conjointe de Tonino Callochia qui a été l'objet d'une tentative de meurtre à Laval en février 2013. Valiquette aurait aussi trempé dans le blanchiment d'argent en plus de posséder ses propres guichets automatiques indépendants. En 2008, le nom de Valiquette a été associé à une affaire de prêt qui a mal tourné avec la firme GE Capital de Montréal ; Valiquette avait prêté un million $ à l'entrepreneur Piero Di Iorio ; dans une transaction subséquente, c'est GE Capital qui a entrepris de rembourser Valiquette ce qui suscita l'ire des grands patrons de GE qui n'acceptaient pas que l'argent de GE serve à rembourser un prêteur ayant un dossier criminel. Valiquette était en attente de procès pour menaces de mort et voies de fait avec l'utilisation d'une arme à feu perpétrées en septembre 2013. En 1991, Valiquette s'était livré aux autorités américaines après avoir été relié à l'importation de 60 kg de cocaïne à l'aéroport de Miami dans un avion en partance pour le Canada.
Le 22 décembre 2013, Gabriel Farley, 71 ans est tué à coups de poing, de bouteille de vin et de chaise ; en avril 2016, François Laramée, 52 ans, se reconnaît coupable de l'homicide involontaire de Farley ; Le 16 juin 2016, le juge Michel Pennou de la Cour supérieure condamne Laramée à 15 ans de détention ; au moment de l'incident, Farley et Laramée étaient tous deux en état d'ébriété avancée.
Le 29 décembre 2013, Une femme, 27 ans, est trouvée poignardée dans une résidence de la rue Desormeaux à Trois-Rivières ; son conjoint, 26 ans qui a appelé la police est arrêté relativement à ce décès.

Voir également Guerres des gangs.

  • Éphémérides -



  • Bibliographie -


Allô Police (hebdomadaire de Montréal)
Death Dealers (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1999)
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers, 1999)
Hells-Angels: Into the Abyss (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1996)
Hell's Angels: Taking Care of Business (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1987)
Iced: A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider)
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975)
La Petite histoire du crime au Québec (Hélène Andrée Bizier, Éditions internationales Alain Stanké, 1981)
La Presse (quotidien de Montréal)
Meurtres en série et de masse - Dynamique sociale et politique (Richard Poulin et Yanick Dulong, Éditions Sisyphe, 2009)
The Gazette (quotidien de Montréal)
La Presse quotidien de Montréal, le 12 juillet 2012 page A12.
http://news.google.com/newspapers?id=YIwxAAAAIBAJ&sjid=pqUFAAAAIBAJ&pg=4101,3750637&dq=montreal+gazette+colli&hl=en

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)