Rioux (Matthias)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Enseignant, syndicaliste, journaliste et éditeur et animateur de radio et télévision né en 1934 (29 mars) à Rivière-à-Claude. Son père, était pêcheur.

Études à l'Université de Montréal-UdeM (baccalauréat ès arts et licence en administration de l'éducation), à l'École normale Jacques-Cartier de Montréal et à l'Université du Québec à Montréal-UQÀM. Professeur de français et d'histoire à la Commission des écoles catholiques de Montréal (1961-1967). Président de l'Alliance des professeurs de Montréal (1967-1971). Vice-président de la Centrale de l'enseignement du Québec-CEQ (1967-1970).
Cofondateur du mouvement Québec Français.
Animateur aux postes de radio CKAC, CKVL, puis CKLM. Co-animateur, avec Jean Cournoyer, d'émission de radio à CKVL et CKAC et de télévision à Télé-Québec, puis à Télé-Métropole.
Vice-président aux relations publiques et directeur général de la station de radio CKLM (1985-1987).
Député du Parti québécois-PQ de Matane à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1994-2003).
Ministre du Travail et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (1996-1998) dans le cabinet de Lucien Bouchard.
Après les élections générales de 1998, Lucien Bouchard ne le renomme pas dans son cabinet , Rioux est nommé président de la Commission parlementaire de la Culture du 4 mars 1999 au 4 mars 2001 et la président de la Commission parlementaire de l'Économie et du Travail du 27 mars 2001 au 5 mars 2003 date de sa démission comme député.
Il ne présente pas sa candidature aux élections générales provinciales de 2003.
Membre de la Commission municipale de Québec de 2003 à 2008.
Coordonnateur du Comité de vigie sur la référence de la main-d'oeuvre dans l'industrie de la construction (2013).

  • Distinctions -


Commandeur de l'Ordre de la Pléiade (22 novembre 2008).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)