Saint-Jérôme (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 89,37 km2.
  • Gentilé - Jérômien, ienne.


  • Éphémérides -


1683
Concession d'une seigneurie à Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand qui la nomme seigneurie des Mille-Isles (3).
1714
Reconcession de la seigneurie des Mille-Isles à Jean Petit et Charles-Gaspard Piot de Langloiserie, les gendres de Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand.
1793
Décès de Eustache-Nicolas Lambert Dumont et morcellement de la seigneurie de Dumont. Lors du mariage de Louise-Angélique Lambert Dumont, le tiers de la seigneurie de Dumont passe à son mari, Antoine Lefebvre de Bellefeuille, qui lui donne son nom.
1796
Fondation de l'agglomération de Lafontaine.
1820
Arrivée de premiers colons à Lafontaine ; ils viennent de Terrebonne, de Saint-Eustache, de Sainte-Anne-des-Plaines et de Sainte-Thérèse.
1821
Construction d'une chapelle.
1824
Casimir-Amable Testard Demontigny établit un poste de traite de fourrures au bord de la rivière-du-Nord.
1832
Fondation de la mission Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1834
(15 novembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Jérôme ; son territoire couvre une partie de l'augmentation de la seigneurie des Mille-Isles (3).
Vers 1835
Arrivée de colons irlandais et écossais.
1837
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1847
(1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial. La seigneurie de Bellefeuille (3) appartient aux héritiers d'Antoine Lefebvre de Bellefeuille.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1856
(29 février) Constitution de la municipalité du village de Saint-Jérôme par détachement de celle de la paroisse de Saint-Jérôme-de-la-Rivière-du-Nord.
1868
Le chanoine Antoine Labelle devient curé de Saint-Jérôme.
1876
(21 août) Inauguration du chemin de fer Montréal-Saint-Jérôme.
1880
(7 décembre) Le village de Saint-Jérôme devient ville.
1882
Mise en exploitation de la première machine à papier fin au monde par la compagnie de papier Rolland.
1891
Décès du chanoine Antoine Labelle.

Inauguration du chemin de fer Saint-Jérôme-Mont-Laurier.
1896
(3 février) Ouverture d'une succursale de la Merchants Bank of Canada (Banque de Montréal) à Saint-Jérôme.
1900
Inauguration de l'église Saint-Jérôme (cathédrale) par Mgr Bruchési.
1923
La population de la paroisse est de 8 087 âmes.
1934
(13 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Jérôme.
1940
Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine-des-Laurentides .
1946
Érection canonique de la paroisse Sainte-Paule.
1949
Érection canonique de la paroisse Sainte-Marcelle.
1951
Érection canonique de la paroisse Saint-Lucien.
1952
Construction de l'église Notre-Dame-de-la-Salette à Bellefeuille.
1955
(24 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Paule.
1956
(1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Saint-Antoine-des-Laurentides .
1957 Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-la-Salette.
1958
(1 janvier) Constitution de la municipalité du village de Lafontaine par détachement de celle de Saint-Jérôme.
1963
(3 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Antoine-des-Laurentides .
1964
Érection canonique de la paroisse Saint-Pierre.
1965
(29 mai) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Marcelle.
1966
La municipalité de la paroisse de Saint-Jérôme adopte le nom de Bellefeuille.
1967
(30 juin) Le village de Saint-Antoine-des-Laurentides devient ville et adopte le nom de Saint-Antoine.
1969
Inauguration du palais de justice.
1970
Fondation du Cégep de Saint-Jérôme.
1974
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame (anciennement Sainte-Madeleine).
1981
La population de Saint-Jérôme est de 25 123 habitants.
1983
(11 juin) Fusion des caisses populaires de Lucerne et de Saint-Antoine-des-Laurentides sous le nom de cette dernière.
1985-1986
Cessation des services de chemin de fer Montréal-Mont-Laurier.
1988
Fondation de l'Académie Lafontaine sur le boulevard Maurice (en 2010, cette institution était privée préscolaire, primaire et secondaire pour filles et garçons).
1990
La population de Saint-Jérôme est de 23 316 habitants, celle de Bellefeuille, 7 697, celle de Lafontaine, 5 344, et celle de Saint-Antoine, 7 691.
(30 janvier) Tragédie mortelle ; incendie de la salle d'urgence de l'Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme ; bilan : 5 morts et 275 patients évacués.
1991
Démantellement des voies du chemin de fer Montréal-Mont-Laurier.
1995
Ouverture du parc linéaire du P'tit train du Nord dans l'emprise du chemin de fer Montréal-Mont-Laurier.
La gare ferroviaire du Canadien Pacifique est déclarée gare patrimoniale.
(1 mai) Fondation de la Caisse populaire La Salette.
1997
(5 avril) La municipalité de Bellefeuille abandonne son statut de paroisse et devient ville.
(14 juin) La municipalité du village de Lafontaine obtient le statut de ville.
2000
La population de Saint-Jérôme est de 24 700 habitants, celle de Bellefeuille, 13 919, celle de Lafontaine, 9 674, et celle de Saint-Antoine, 11 690.
Inauguration d'un nouveau bâtiment du palais de justice de Saint-Jérôme.
2001
(26 septembre) Regroupement des municipalités de Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Antoine et Saint-Jérôme sous le nom de cette dernière.
(25 novembre) Élection du premier maire et des premiers conseillers municipaux de la nouvelle ville ; Marc Gascon est élu maire.
(31 décembre) Les municipalités fusionnées cessent d'exister.
2002
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Saint-Jérôme.
2004
(25 janvier, vers 11 h 30) Incendie de l'église Notre-Dame-de-la-Salette à Bellefeuille (1952).
(Décembre) La compagnie Cascades annonce la cessation de l'exploitation de l'un des moulins de son usine de papiers fins de Saint-Jérôme et la mise à pied d'une centaine d'employés.
2006
Le 24 octobre 2006, peu après 2 h, Jean-Patrick Fleury, 28 ans, et Vladimir Nicolas, 31 ans, sont abattus de plusieurs projectiles d'arme à feu à l'arrière du bar Upper Club situé au-dessus du Shed Café au 3519, boulevard Saint-Laurent à Montréal ; le 28 juin 2007, Benjamin Hudon-Barbeau, 30 ans, est appréhendé à Val-David et accusé des meurtre non-prémédité de Jean-Patrick Fleury et de Vladimir Nicolas ; Barbeau avait des liens avec les Hells-Angels, Fleury était relié à un gang de rue et avait été condamné en 1999 à 14 mois de prison pour participation à une tentative de meurtre à Laval, et Nicolas possédait un dossier criminel dont une condamnation pour trafic de drogues. En 2010, lors du procès de Barbeau,Kim Lamoureux, une jeune femme qui vendait de la drogue à l'Upperclub pour le compte de Brian Gortler, une relation des Hells Angels, avait déclaré avait vu Hudon-Barbeau tirer sur les deux victimes ; sur la foi de ce témoignage, le jury déclara Hudon-Barbeau coupable des deux tentatives de meurtre puisque l'on ne pouvait établir si l'une des balles qu'il avait tirées avait touché quelqu'un ; les avocats de Hudon-Barbeau inscrive le verdict en appel ; le 21 janvier 2012, la Cour d'appel entend la femme qui voulait changer sa version des faits ; Kim Lamoureux déclare que depuis le procès, elle avait arrêté de consommer de la drogue et qu'elle se rendait compte des conséquences de sa conduite et voulait apaiser sa conscience, qu'elle avait fabriqué son témoignage et qu'elle n'avait pas vu Hudon-Barbeau tirer en direction des victime. La Cour d'appel acquitte Hudon-Barbeau des accusations de tentative de meurtre ; Hudon-Barbeau, arrêté lors de l'opération SharQc*du 16 avril 2009, fait partie du groupe des 31 accusés que le juge James Brunton a libérés d'accusations de trafic de drogues au printemps de 2011. En novembre 2012, Hudon-Barbeau est arrêté et l'objet de 2 accusations relatives à des armes.
2008
(27 août 2008) Début de la construction du campus de Saint-Jérôme de l'Université du Québec en Outaouais-UQO.
2009
(Octobre 2009) La compagnie General Cable, fabriquant de câbles électriques annonce la fermeture temporaire de son usine de Saint-Jérôme et la mise à pied de ses 100 employés.
2010
La population de Saint-Jérôme est de 67 331 habitants.
(Novembre 2010) Le quotidien La Presse, révèle que des entrepreneurs qui ont obtenu des contrats de la ville de Saint-Jérôme ont aussi fait des travaux majeurs à la maison du maire Marc Gascon. Le maire de Québec Régis Labeaume quitte l'Union des municipalités du Québec-UMQ avec fracas à cause des allégations de pratiques douteuses à la mairie de Saint-Jérôme. Le 13 novembre 2010, le ministère des Affaires municipales révèle qu'en septembre précédent, il a entrepris une vérification en raison de la multiplication des plaintes et des anomalies dans la gestion de Saint-Jérôme ; Peter Trent, le maire de Westmount et vice-président de l'UMQ demande à Marc Gascon de se retirer temporairement de son poste de président de l'Union des municipalités du Québec-UMQ pendant que le ministère effectue sa vérification. Le 14 novembre 2010, le Conseil d'administration de l'UMQ demande une enquête sur l'industrie de la construction, mais maintient sa confiance en son président. Le 16 novembre 2010, Peter Trent, démissionne de son poste de vice président et de membre du comité exécutif de l'UMQ pour protester contre la présence de Marc Gascon à la tête de l'UMQ ; le 18 novembre, Marc Gascon abandonne la présidence de l'UMQ à la demande du conseil d'administration de l'organisme.
2011
(Janvier 2011) Les vérificateurs du ministère des Affaires municipales épluchent les dossiers et contrats de la municipalité.
2013
(17 mars 2013) Mathieu Steven Marchisio, 30 ans, et Yagé 'Bill' Beaudoin, 23 ans, louent un hélicoptère et son pilote à Mont-Tremblant ; lorsque l'appareil est dans les airs, l'un des deux locataires sort un révolver .38 et l'autre un pistolet 9mm et les deux hommes forcent le pilote Sébastien Foray à diriger l'appareil vers la prison de Saint-Jérôme ; rendu à la prison l'hélicoptère atterrit sur un toit et les bandits jettent une corde dans la cour ; Benjamin Hudon-Barbeau et Dany provençal s'agrippent à la corde , l'hélicoptère s'élève alors que les gardiens de prison tirent sur l'hélicoptère et atteignent Hudon-Barbeau à la jambe ; le pilote a mis un code spécial sur son transpondeur signalant qu'il est l'objet d'un détournement. À environ 1 km de la prison, les deux évadés auraient lâché la corde et seraient tombés d'une hauteur d'environ 2 étages dans un terrain vague ; l'hélicoptère se pose, les évadés montent cette fois dans l'appareil, l'hélicoptère s'éloigne de nouveau pour atterrir dans le stationnement de l'hôtel L'Estérel où les passagers s'engouffrent dans une automobile Cadillac qui les y attendait. Ils se dirigent vers Chertsey ; ils sont retrouvés bientôt par la police. dans un chalet près du lac Argyle ; s'ensuit un échange de coups de feu, mais personne n'est blessé. Vers 16 h 15, Benjamin Hudon-Barbeau est trouvé en bordure de la route 125, près de la 25e avenue à Chertsey et est conduit à l'hôpital. À 18 h 45, Marchisio et Beaudoin sortent du chalet du lac Argyle et tentent de s'enfuir, mais sont rapidement maîtrisés par les policiers. Vers 21 h, Dany Provençal est localisé dans une cabane du 5e Rang Ouest à Chertsey ; vers 0 h 55, il se rend sans coup férir après de longues heures de négociations.
Le 18 mars 2013, Benjamin Hudon-Barbeau et Dany Provençal sont accusés d'évasion d'une garde légale, de tentative de meurtre et de possession d'armes prohibées, Marchisio et Beaudoin qui avaient forcé le pilote Sébastien Foray à diriger son hélicoptère vers la prison sont accusés de possession d'armes prohibées, d'avoir braqué des armes en direction d'une personne, de séquestration et de complot pour détourner un aéronef ; au moment de l'évasion, Marchisio était en attente de son procès pour possession d'arme prohibée à Niagara Falls, Ontario, alors que Provençal purgeait une sentence de 9 ans de prison. Le 19 juin 2015, Steven Mathieu Marchisio, 23 ans, plaide coupable à des accusations relatives à l'évasion et est condamné à 15 ans de prison.
2014
(1er avril 2014) L'escouade régionale mixte (GRC, SQ, Service de police de Saint-Jérôme) effectue une descente au Bar L'Attente sur le boulevard Labelle à Saint-Jérôme.
(Décembre 2014) La compagnie Mueller Canada annonce la fermeture immédiate de son usine de Saint-Jérôme (71 employés) ; cette fermeture serait dûe à la fermeture du marché américain en vertu du Buy American Act adopté en juin 2014 par les États-Unis.
2015
(19 juin 2015) Steven Mathieu Marchisio, 23 ans, plaide coupable à des accusations relatives à l'évasion de la prison de Saint-Jérôme.
(Novembre 2015) Samuel Barbeau, 28 ans, plaide coupable à des accusations relatives à l'évasion de la prison de Saint-Jérôme et est condamné à plus de 6 années de prison.
(26 novembre 2015) The Gazette rapporte que Dany Provençal, 35 ans, ayant plaidé coupable d'évasion de prison, est condamné à 7 années additionnelles de prison à purger après l'expiration de la peine de 82 mois qu'il purgeait au moment de son évasion ; la Couronne suspens les autres accusations qui pesaient contre Provençal ; les procès de Benjamin Hudon-Barbeau et Billi Beaulieu doivent se poursuivre en janvier 2016.

Jérômien cités dans La Mémoire du Québec -

Françoise Aubut Pratte, Léo Cadieux, Pierre Daviault, Maurice Dupras, Ginette Durand Brault, Armand André Forget, Jacques Grand'Maison, Germaine Guèvremont, Camille de Martigny, François Martineau, Louvigny de Montigny, Guillaume-Alphonse Nantel, Maréchal Nantel, Wilfrid-Bruno Nantel, Bernard-Arthur Parent, Claude Prévost, Jules-Édouard Prévost, Léandre Prévost, Jérôme Proulx, Gabriel-Édouard Rinfret, Lucien-G. Rolland, René Théberge.

  • Attraits :


Cathédrale Saint-Jérôme (1899) ; 355, rue Saint-Georges ; style romano-byzantin ; orgue Casavant (1924) ; en face de la cathédrale, statue en bronze du curé Antoine Labelle (1924) réalisée par Alfred Laliberté.
Gare ferroviaire patrimoniale du Canadien Pacifique ; point de départ du Parc linéaire du P'tit train du nord.
Les Estivales de Saint-Jérôme ; 26 juin - 26 août 2015 ; estivales.qc.ca
Musée d'art contemporain des Laurentides ; 185, rue du Palais ; logé dans l'ancien palais de justice (1922-1924) ; style Beaux-Arts ; plans de Georges Saint-Michel ; loge le Centre d'exposition du Vieux palais reconnu monument historique en 1975 ; l'échographie de la mémoire génétique de René Derouin (1986) est exposée dans le Vieux-Palais.
Parc linéaire des Basses-Laurentides ; une piste cyclable de 23 km entre Blainville et Saint-Jérôme.
Parc linéaire du P'tit Train du Nord ; une piste cyclable de 200 km entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier.

  • Accueil -


Accès au parc régional de la Rivière-du-Nord.
Cabane à sucre (500 couverts, à Saint-Antoine).

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (Bellefeuille).
Ski de fond ; 28 km à Bellefeuille, 3 km à Saint-Jérôme.

  • Économie -


Usine de papiers de la compagnie Rolland.

  • Services -


Aéroport privé.
Centre de formation en environnement.
Centre de matériaux composites de Saint-Jérôme.
Cégep de Saint-Jérôme (public, préuniversitaire et technique ; partenaire de l'Université du Québec en Outaouais).
Centre hospitalier d'Youville (128 lits).
Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme (423 lits).
Palais de justice.
Prison provinciale (capacité de 480 détenus ou prisonniers).

  • Toponymie -


Bellefeuille rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Lafontaine rappelle le souvenir de Louis-Hippolyte La Fontaine.
Saint-Antoine rappelle le souvenir du curé Antoine Labelle.
Saint-Jérôme rappelle le souvenir de Jérôme de Longpré, l'un des premiers colons.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-ouest de Montréal, sur la rivière du Nord.
Diocèse de Saint-Jérôme (siège épiscopal).
District judiciaire de Terrebonne (chef-lieu).
Municipalité régionale de comté de La Rivière-du-Nord (siège social).
Région touristique des Laurentides.

  • Accès : Autoroute des Laurentides (15) x Route 158 x Route 117.

Carte 11.
Carte 11 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)