Saint-Jean-Baptiste (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 75,98 km2.
  • Gentilé - Jean-Baptistois, oise.


  • Éphémérides -


1694 Concession d'une seigneurie à Jean-Baptiste Hertel de Rouville qui lui donne le nom de seigneurie de Rouville (119).
Vers 1730 Arrivée des premiers colons.
1780 Arrivée de colons venus de Beloeil, de Chambly, de Contrecoeur, de Varennes et de Verchères.
1781 Acquisition de la seigneurie de Rouville (119) par Jean-Baptiste-Melchior Hertel de Rouville.
1797 Fondation de la paroisse, arrivée du premier curé résidant, ouverture des registres de la paroisse et inauguration du presbytère-église Saint-Jean-Baptiste.
1807 Inauguration de l'actuelle église Saint-Jean-Baptiste.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville.
1846 (13 août) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste par détachement de celles de Saint-Hilaire-de-Rouville, Saint-Charles, Saint-Damase et Saint-Césaire ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Rouville.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste.
1894 Arrivée des Soeurs de la Présentation-de-Marie p.m.*.
1923 La population de la paroisse est de 1 200 âmes.
1927 (25 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Jean-Baptiste.
1930 Liquidation de la Caisse populaire de Saint-Jean-Baptiste.
1943 (3 juin) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville.
1990 La population de Saint-Jean-Baptiste est de 2 711 habitants.
2000 La population de Saint-Jean-Baptiste est de 2 978 habitants.
2002
(1 juin) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2003
(19 juillet) La municipalité de Saint-Jean-Baptiste abandonne son statut de municipalité de paroisse.
2004
(26 août) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
(28 août) Tragédie mortelle ; accident domestique dans un terrain de camping ; un échappement de sulfure d'hydrogène (H2S, gaz incolore qui paralyse les cellules du cerveau) entraîne la mort de 3 hommes qui tentaient de déboucher un tuyau menant à une fosse septique ; Steve Villeneuve, 27 ans, qui avait débouché le tuyau, son beau-père, Réjean Royer, 56 ans, le propriétaire du terrain de camping, qui tente de sortir son gendre de la fosse et un client, le capitaine Alain Parent du Service d'incendie de Montréal, qui tente de secourir les deux premiers ; des pompiers sont également incommodés après l'incident ; le 14 juillet 2005, le rapport de la Commission de la santé et sécurité au travail blâme la municipalité pour avoir exposé ses pompiers à des blessures en les laissant s'engager, sans formation préalable adéquate, dans une situation susceptibles de leur causer des dommages physiques.
2010
La population de Saint-Jean-Baptiste est de 3 122 habitants.


  • Attraits :


Économusée de la porcelaine ; Porcelaines Bousquet ; 2915, rue Lafrance ; histoire de la porcelaine en Chine, en Angleterre et en France.
Église Saint-Jean-Baptiste (1807) ; 3041, rue Saint-Jean-Baptiste ; style croix latine ; d'après le plan élaboré par l'abbé Pierre Conefroy (nef coupée en deux par un transept qui dégage deux chapelles latérales, et fermée par une abside en hémicycle) ; maître-autel (1809) et tabernacle (1809) de Louis-Amable Quévillon et Paul Rollin ; balustrade de communion (1814) de François Séguin Ladéroute ; chaire, banc d'oeuvre, voûte et corniche (1816) de Vincent Chartrand ; bancs de la nef (1851) et jubés latéraux (1851) de Charles Desnoyers ; décoration intérieure (1887) de François-Édouard Meloche ; classée monument historique en 1960.
Vignoble Les Murmures ; 2750, chemin Noiseux ; (route des vins : Rigaud, Vaudreuil-Dorion, Saint-Étienne-de Beauharnois, Havelock, Hemmingford, Saint-Cyprien-de-Napierville, Saint-Jacques-le-Mineur, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Amable, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Jean-Baptiste, Rougemont, Saint-Paul-d'Abbotsford).


  • Toponymie -


Rouville rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Saint-Jean-Baptiste rappelle le souvenir de Jean-Baptiste-Melchior Hertel de Rouville, seigneur de Rouville à l'époque de la fondation de la paroisse ; il pourrait également rappeler le souvenir de l'abbé Jean-Baptiste Bédard, son curé fondateur.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Saint-Hyacinthe sur la rivière des Hurons.
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Municipalité régionale de comté de Rouville.
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 227 via Autoroute 20.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)