Sainte-Geneviève (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 1,24 km2.
  • Gentilé - Génovéfain, aine. Geneviève se dit Genovefa en latin, ce qui explique le gentilé.


  • Éphémérides -


1717
Concession de terres sur la Côte-Sainte-Geneviève par les sulpiciens, seigneurs de l'Île-de-Montréal.
1729 Construction d'un petit fort pour protéger les premières familles qui cultivaient les terres fertiles au bord de la rivière des Prairies.
1741
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Geneviève.
1751
Construction d'un presbytère-chapelle.
1770 Le curé découvre que le clocher construit en bois de l'église est pourri et décide de le faire remplacer en 1772 par un campanile en pierres.
1834
(8 avril 1834) Érection canonique de la paroisse Sainte-Geneviève par détachement de celle de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire.
1837
Tenue des assises du mouvement patriote.
1843
Érection canonique de la paroisse Saint-Raphaël de l'Île-Bizard par détachement de celle de Sainte-Geneviève.
(5 juillet 1843) Bénédiction de la pierre angulaire de l'église Sainte-Geneviève qui sera construite selon des plans de Thomas Baillairgé.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1847
(5 janvier 1847) Bénédiction de la nouvelle église de Sainte-Geneviève.
(1 septembre 1847) Abolition de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1851
Les soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* ouvrent un couvent sur le boulevard Gouin Ouest.
1855
(1 juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1860
(1 janvier 1860) Constitution de la municipalité du village de Sainte-Geneviève par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1893
Construction d'un pont en acier (82 m de longueur) entre l'île Bizard et Sainte-Geneviève.
1902
Construction du Château Pierrefonds par le notaire Joseph-Adolphe Chauret.
1904
(31 mai 1904) Constitution de la municipalité du village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds par détachement de celle du village de Sainte-Geneviève.
1912 Le curé Joseph-Avila Papineau ordonne la démolition du campanille en pierres Les pierres du campanile serviront à rehausser le niveau des sentiers du cimetière entourant l'église, souvent inondés par les débordements printaniers de la rivière des Prairies.
1914
(19 février 1914) Constitution de la municipalité de Roxboro par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1923
La population de la paroisse Sainte-Geneviève est de 1 950 âmes.
1924
(29 juillet 1924) Constitution de la municipalité de Dollard-des-Ormeaux par détachement de celle de la paroisse de Sainte-Geneviève.
1934
Inauguration du monastère de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC.
1935
Annexion de la municipalité du village de Sainte-Geneviève par celle du village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds.
1958
(1er mars 1958) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds.
1958
La municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève devient ville et adopte le nom de Pierrefonds.
1959
Le village de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds devient ville et adopte le nom de Sainte-Geneviève.
1966
Construction d'un nouveau pont (231,6 m de longueur) entre l'île Bizard et Sainte-Geneviève.
1969
(Décembre 1969) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval. Constitution de la Communauté urbaine de Montréal-CUM par une loi de l'Assemblée nationale.
1990
La population de Sainte-Geneviève est de 2 588 habitants.
1993
(21 février 1993) Le Château Pierrefonds (foyer pour personnes âgées, 15928, boulevard Gouin Ouest) est rasé par les flammes.
1996
(31 août 1996) Tragédie mortelle ; incendie d'un foyer pour personnes agées (Villa Sainte-Geneviève, 5002, boulevard Saint-Charles) ; bilan : 7 morts, Juliette Beaulieu-Saulnier, 79 ans, épouse de Lucien Saulnier, Lyntie Gouw, 85 ans, Lyse Longpré, 82 ans, Helen Hague, 90 ans, et Kathleen Whyte, 83 ans, Marcel Cardinal, 74 ans, et Thomas Cox, 76 ans, tous pensionnaires de l'institution.
1999
(Août 1999) Ouverture du cégep Gérald-Godin établi dans l'ancien monastère de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC.
2000
(20 décembre 2000) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais*adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal. Les territoires des anciennes municipalités de L'ïle-Bizard, Sainte-Geneviève et Sainte-Anne-de-Bellevue sont réunis pour former l'arrondissement L'Ïle-Bizard-Sainte-Geneviève-Sainte-Anne-de-Bellevue de la ville de Montréal.
2001
(Été 2001) Les soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* quitte leur couvent du boulevard Gouin Ouest vendu au cégep Gérald-Godin.
(4 novembre 2001) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal.
(31 décembre 2001) Toutes les villes fusionnées cessent d'exister.
2004
Les francophones de la municipalité compte pour 60 % de la population totale.
(20 mai 2004) Les contribuables des anciennes municipalités de Sainte-Anne-de-Bellevue (26,83 %), de L'Île-Bizard (21,21 %) et de Sainte-Geneviève (14,21 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir trois entités municipales distinctes des autres municipalités de l'île.
(20 juin 2004) Référendum sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Sainte-Geneviève demeure partie de Montréal avec une majorité de 64,88 % ne représentant que 33,94 % des électeurs inscrits.


  • Attraits :


Église Sainte-Geneviève (1843-1845) ; 16037, boulevard Gouin ; plans de Thomas Baillairgé ; tabernacle et tombeau de l'autel par le sculpteur Ambroise Fournier ; boiseries de la voûte par Victor Bourgeau ; façade actuelle (1925) ; sacristie (1845) construite avec des pierres de l'église démolie de 1751 ; presbytère (1891) ; tableau dans le choeur représentant sainte Geneviève, oeuvre de Ozias Leduc ; chemin de croix en bronze coulé dans les ateliers de l'Union artistique de Vaucouleurs en France.
Couvent des soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* ; adjaçant à l'église (1906).
Maison D'Ailleboust-de-Manthet (vers 1845) ; 15886, boulevard Gouin Ouest ; construite par le maître maçon Narcisse Prévost ; pour le docteur John Lewis Forbes et son épouse Marie-Marguerite-Esther Têtard de Montigny ; passe à la famille D'Ailleboust de Manthet au décès sans postérité du couple Forbes-Têtard de Montigny qui lui sont apparentés ; reconnue monument historique en 1975.
Maison Montpellier-dit-Beaulieu (1848-1876) ; 174, rue Beaulieu ; achetée et restaurée par Deborah Skelton en 1974 ; reconnue monument historique en 1975.
Monastère de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC (1933) ; plans de Lucien Parent ; transformé pour loger le Cégep Gérald-Godin en 1999 ; la chapelle loge la bibliothèque du cégep.

Centres culturels -
Salle Pauline-Julien (de 153 à 380 places)

  • Services -

Cégep Gérald-Godin.

  • Repères géographiques -


Sur l'ouest de l'île de Montréal, en face de l'île Bizard.

  • Crédits :


Journal de Montréal, 3 avril 2016, page 22)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)