Sept-Îles (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Superficie - 1 969,42 km2.
  • Gentilé - Septilien, ienne.


  • Éphémérides -


1535
(19 août) Jacques Cartier nomme la baie «Sept-Isles» et l'archipel «Ysles Rondes».
1650
Les pêcheurs et les traiteurs français installent leurs pénates à Sept-Îles.
1651
Fondation de la mission de L'Ange-Gardien par le père Jean De Quen qui y célèbre la première messe.
1671
François Bissot installe un poste de traite.
1679
Établissement d'un poste de traite et de pêche par Louis Jolliet d'Anticosti.
1693
Accident maritime ; naufrage du navire français Corossol entraînant la mort de plusieurs passagers et membres d'équipage dont Jacques de la Lande de Gayon, copropriétaire de la seigneurie de Mingan (183a) avec Louis Jolliet d'Anticosti.
1759
Le poste de pêche est détruit, mais les Anglais conquérants le reconstruisent.
1821
La Hudson's Bay Company-HBC devient propriétaire des lieux.
1847
Construction d'une chapelle par les oblats de Marie-Immaculée-o.m.i.*.
1865
Les frères Molson entreprennent la première exploitation minière sur les berges de la rivière Moisie.
1866
Découverte du fer dans la péninsule de Ungava par le père Louis-François Babel.
(8 octobre) Proclamation du canton de Letellier.
1872
Arrivée de colons venus de Bassin (Îles-de-la-Madeleine) dirigés par Dominique Chiasson
1875
Fondation de la mission Saint-Joseph-de-Sept-Îles par les Eudistes.
Début de l'arrivée de colons venant des Îles-de-la-Madeleine, de l'Île-d'Anticosti et des îles Jersey et Gernesey.
1879
Construction de la première école du village.
1886
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Seven Islands.
Installation du premier télégraphe.
1893
Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Saint-Joseph-de-Sept-Îles ; son territoire couvre le canton de Letellier.
1895
Fondation par des hommes d'affaires de Montréal de la compagnie Marine Hay spécialisée dans le séchage et emballage d'herbes marines souples utilisées dans le rembourage de meubles.
1895
Découverte d'un gisement de minerai de fer dans la région du lac Knob par le géologue montréalais A. Peter Low.
1898
Mise en exploitation d'une fabrique d'huile de baleine.
Inauguration de l'église Saint-Joseph de Sept-Îles.
Ouverture des registres de la mission Saint-Coeur-de-Marie à Clarke City.
1900
Les frères Clarke achètent plus de 2 000 km2 de forêt.
Établissement de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil-de-Chicoutimi-n.d.b.c.*.
(22 novembre 1900) Tragédie mortelle ; accident maritime ; naufrage du Saint-Olaf à l'est des îles Petite Boule et Grosse Boule ; bilan : 22 morts (l'équipage de 15 membres et 7 passagers).
1902
Mise en exploitation du premier service maritime de la Côte-Nord par les frères Holliday qui établissent leur quartier général à Sept-Îles.
1903
Début de la construction d'un moulin à papier et d'une centrale hydroélectrique par la Gulf and Paper Co. Ltd fondée par les frères Clarke et aménagement d'une agglomération qu'on nomme Clarke City.
1904
(13 juillet) Constitution de la municipalité du canton de Letellier comprenant les hameaux de Sept-Îles, Clarke City et Moisie.
1906
Création de la réserve innue de Sept-Îles par le gouvernement fédéral.
Fondation du vicariat apostolique du Golfe du Saint-Laurent ; léglise Saint-Joseph devient cathédrale et le presbytère devient préfecture apostolique.
Mgr Gustave Blanche, eudiste, devient le premier préfet apostolique du Golfe-Saint-Laurent.
1907
Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Coeur-de-Marie de Clarke City.
1908
Construction d'un quai public à Pointe-Noire par la Gulf Pulp and Paper Co. Ltd qui met en exploitation son moulin à papier et sa centrale hydroélectrique et construit un chemin de fer entre Clarke City et Pointe-Noire.
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Coeur-de-Marie de Clarke City dirigée par les Eudistes.
1916
(Décembre) Incendie de l'église et de l'évêché de Sept-Îles.
1917
Un touriste débarque la première automobile à Sept-Îles, mais retourne chez-lui avec le véhicule.
1921
Fondation de la Clarke Steamship Company par Desmond Clarke, le fils de William, l'un des frères Clarke.
La population est de 870 habitants.
1923
La population de la paroisse Saint-Coeur-de-Marie est de 400 habitants.

L'un des frères Holliday débarque la première automobile qui restera à Sept-Îles (une Ford T 1914).
1925
Construction de l'église anglicane All Saints.
1927
(25 décembre) La Canadian Transcontinental Airways de Québec établit la première liaison aérienne entre Sainte-Agnès et Sept-Îles ; Roméo Vachon, pose son avion Fairchild FC-2W sur les glaces de la baie de Sept-Îles.
1931
La population est de 1 000 habitants.
1933
Le bureau de poste de Seven Islands traduit son nom en Sept-Isles.
1937
Mathieu André, un trappeur montagnais, rapporte à Sept-Îles un échantillon de minerai qu'il a trouvé dans la région du lac Knob.
1938
Un géologue de l'Université Laval, J.-A. Retty, publie le résultat de ses recherches qui suscitent l'intérêt des investisseurs miniers.
La Labrador Mining & Exploration Company acquiert la Weaver Minerals Limited propriétaire d'une concession minière située au Labrador.
1941
La population est de 1 300 habitants.
1942-1943
La Hollinger Gold Mines Company acquiert la majorité des actions de la Labrador Mining and Exploration Company et forme la Hollinger North Shore Exploration Company.
La Hollinger North Shore Exploration Company, associée à la M. A. Hanna Company, un magnat américain du fer, obtient du Gouvernement du Québec une licence pour explorer et exploiter un territoire du Nouveau-Québec contigu à celui du Labrador.
1945
(27 mars) Fondation de la Caisse populaire de Sept-Îles.
1947
(17 décembre) La municipalité de Sept-Îles est reliée par téléphone au reste du monde.
1949
Les compagnies Hollinger Consolidated Gold Mines et M. A. Hanna de Cleveland États-Unis, s'associent aux compagnies Labrador Mining & Exploration Company, Armco, Youngston et Wheeling-Pittsburg pour former la Iron Ore Corporation dans le but d'exploiter les gisements de minerai de fer de la région.
On estime à 400 millions de tonnes la réserve de fer exploitable à ciel ouvert près du lac Knob.
1950
Un caboteur jette l'ancre dans la baie de Sept-Îles pour y débarquer les premiers matériaux de construction nécessaires au début des travaux.
Début de l'aménagement du chemin de fer entre Sept-Îles et Schefferville par la Quebec, North Shore and Labrador Railway, filiale de l'Iron Ore Co. of Canada.
Début de la construction d'une centrale hydroélectrique pour alimenter Sept-Îles, d'une centrale hydroélectrique pour alimenter Schefferville,
Début de la construction d'un terminus de réception et d'expédition du minerai à Sept-Îles.
Les Soeurs de Saint-Paul-de-Chartres construisent un couvent.
1951
La population de Sept-Îles est de 1 900 habitants.
Sept-Îles et Schefferville sont reliés par route et par train.

Construction de deux nouveaux quais fédéraux.
(14 mars) Constitution de la municipalité de la ville de Sept-Îles.
1952
Les Clercs de Saint-Viateur prennent charge d'une école secondaire.
Construction de l'église de la United Church.
(7 janvier) Un incendie cause des dommages évalués à 1,5 million $.
(19 avril) Fondation de la Caisse populaire de Clarke City.
1953
Construction de la ville minière de Schefferville par la compagnie Iron Ore Co. of Canada.
1954
(13 février) Jules Timmins, président de l'Iron Ore Co., plante le dernier clou du chemin de fer de 675 km reliant Schefferville à Sept-Îles. Chargement du Hawaiian, le premier bateau transportant du minerai de fer à partir de Sept-Îles.
(15 juillet) Départ de Schefferville du premier train transportant le minerai vers Sept-Îles
(31 juillet) Départ de Sept-Îles du navire Hawaiian chargé de la première cargaison de minerai de l'Ungava.
1956
Érection canonique de la paroisse Saint-Louis.
1958
La Bethleem Steel Corporation devient actionnaire de l'Iron Ore Co ; le capital de la compagnie est ainsi réparti : Hanna Mining ESA, 28,14 %, Bethléem Steel, 34,52 %, et National Intergroup, 19,96 %.
1960
Érection canonique de la paroisse Christ the King.
Inauguration de l'hôtel de ville de Sept-Îles.

La route 138 rejoint Sept-Îles.
1961
La population de Sept-Îles est de 14 000 habitants.
1962
Ouverture de l'Hôpital de Sept-Îles qui remplace celui de 40 lits bâti en 1954.
1963
Érection canonique de la paroisse Sainte-Famille.
Début de la construction de l'usine de bouletage et du quai de Pointe-Noire par la Wabush Mines ; le minerai extrait de la mine de la compagnie Wabush près de Labrador City sera transporté par chemin de fer jusqu'à l'usine de bouletage.
1965 Mise en opération de l'usine de bouletage de la compagnie Wabush Mines.
1967
Arrêt des activités forestières de la Gulf Pulp and Paper Company alors propriétaire du moulin de Clarke City.
1968
Le chemin de fer de Clarke City est vendu à l'Iron Ore Co.
1969
Fondation du Collège régional de la Côte-Nord.
1970
Annexion de la municipalité de Clarke City et du village de Pointe-Noire par la municipalité de Sept-Îles.
1971
La population de Sept-Îles est de 19 000 habitants.
1973
Mise en exploitation d'une usine de bouletage de la compagnie Iron Ore.
L'Université du Québec à Chicoutimi ouvre un campus à Sept-Îles.
1975
Fondation du Musée de Sept-Îles par le peintre et sculpteur André Michel.
1976
La population de Sept-îles est de 24 000 habitants. Fondation de l'Institut d'enseignement de Sept-Îles (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2005).
(15 janvier) Dissolution de la Caisse populaire de Clarke City.
1980
Fondation du Cégep de Sept-Îles.
La 400 millionième tonne de minerai est chargée à bord du minéralier Agobay.
1981
Mise en exploitation d'une seconde usine de bouletage de la compagnie Iron Ore.
La population de Sept-îles est de 31 000 habitants.
1983
Fermeture des deux usines de bouletage de la compagnie Iron Ore. Alors qu'elle est présidée par Brian Mulroney, premier ministre du Canada (1984-1993), la compagnie Iron Ore cesse ses activités de Schefferville et des deux usines de bouletage de Sept-îles.
1984
Construction de la marina de Sept-Îles.
(30 octobre) Tragédie mortelle ; accident de travail ; effondrement du pont en construction sur la rivière Sainte-Marguerite ; travailleurs, matériel, machinerie tombent dans la rivière qui coule 60 m plus bas ; bilan : 6 morts, des ouvriers qui effectuaient le pavage de la voie carossable.
1986
Cessation de l'exploitation de l'usine de bouletage de la compagnie Iron Ore.
La population diminue à 26 000 habitants.

Mise en chantier de l'usine de l'Aluminerie Allouette (propriété de la Société générale de financement du Québec, 20%, des acieries hollandaises Hoogovens, 20% et Austria Metal, 20%, des compagnies japonaises Kobe Steel et Marubeni, 20%, et du producteur allemand VAW, 20%).

Le Musée de Sept-Îles déménage dans un nouvel édifice et adopte le nom de Musée régional de la Côte-Nord.
1987
(10 mars) Tragédie mortelle ; incendie d'un immeuble de Sept-Îles ; bilan : 4 morts, tous de la même famille.
1989
Aménagement du port de pêche de Sept-Îles.
1990
La population de Sept-Îles est de 25 637 habitants, celle de Letellier, 86.
1992
La réserve innue de Sept-Îles est renommée Uashat.
(Juin) Mise en exploitation de l'aluminerie Alouette ; l'usine, devenue propriété de la compagnie Alcan (40 %), Austria Metal (20 %), Norsk Hydro (20 %), Marubeni (6,67 %) et Société générale de financement (13, 33 %), est alimentée en alumine d'Australie, en coke de pétrole du golfe du Mexique et en braie liquide de Belgique ; 80% de la production de 235 000 TM est exportée en Europe (Rotterdam) et au Japon (Kobe), et 20% en Amérique.
1997
Fondation du Musée du peuple montagnais par le peintre et sculpteur André Michel.
(Avril) Bethleem Steel et National Steel vendent leur participation (59,3 %) dans le capital de la compagnie Iron Ore à la compagnie North Ltd, une compagnie australienne, pour la somme de 230 M $ US.
1998
Annonce de la modernisation et de la remise en exploitation en l'an 2000 de l'usine de bouletage de la compagnie Iron Ore.
La crise financière asiatique oblige la compagnie Iron Ore à reporter indéfiniment la réouverture de son usine de bouletage.
1999
(12 mai) Tragédie mortelle ; accident de la route ; collision frontale sur la route 138, entre Port-Cartier et Sept-Îles ; une Chrysler Neon conduite par Stéphanie Bernard, 17 ans, de Port-Cartier, dérape sur la glace noire, puis entre en collision avec une autre automobile qui vient en sens inverse ; bilan : 4 morts dont la conductrice de la Chrysler Neon, et ses passagères, Marie-Ève Roy, 18 ans, et Julie Vignola, 18 ans, toutes deux de Port-Cartier et Fanny Cloutier, 19 ans, de Gallix; les 4 victimes étaient étudiantes au Cégep de Sept-Îles.
(12 août) Tragédie mortelle ; accident aérien; un avion Beechcraft 1900D venant de l'Île-d'Aticosti, s'écrase en pleine forêt à environ un kilomètre de la piste de l'aéroport de Sept-Îles ; bilan : 1 mort, le pilote Yvan Tremblay, 38 ans, et 1 blessé gravement, le co-pilote, Serge Gagné, 28 ans ; le 19 mars 2002, le coroner conclut à l'erreur du pilote qui volait trop bas et en plein brouillard à la recherche de la piste d'atterrissage.
2000 La population de Sept-Îles est de 25 172 habitants.
(30 juin) Annonce de la modernisation et de la remise en exploitation en 2002 des usines de bouletage de la compagnie Iron Ore.
(Août) La compagnie australienne Rio Tinto achète la compagnie North Limited et devient actionnaire majoritaire de l'Iro Ore Co.
2001
(19 décembre) Les policiers de Sept-Îles et de Port-Cartier deviennent des agents de la Sûreté du Québec qui assumera désormais la sécurité dans la région.
2002
Le Gouvernement du Québec s'engage à fournir un bloc d'énergie nécessaire à l'exploitation d'une aluminerie à Sept-Îles ; en échange, Aluminerie Alouette s'engage à créer un total e 1 350 emplois, dont 340 à l'usine, 909 dans la transformation de l'aluminium et 101 chez les fournisseurs de service avant la fin de 2012 ; à cette date, la production devrait passer à 575 000 TM/année.
2003
(12 février) Regroupement des municipalités de Gallix, Moisie et Sept-Îles sous le nom de cette dernière.
2005
(12 janvier) Démarrage de la première des 330 nouvelles cuves de l'Aluminerie Alouette.
(20 septembre) Démarrage des cuves de la deuxième phase de l'aluminerie Alouette ; la production annuelle est alors portée à 550 000 tonnes métriques.
(30 novembre) La compagnie Iron Ore vend le chemin de fer Sept-Îles-Schefferville (Kawawachikamach) de la Quebec North Shore and Labrador Railway pour la somme symbolique d'un dollar, à la Tshiuetin Rail Transportation, une compagnie appartenant aux communautés innues de Matimekush-Lac John et Mani-Utenam (Sept-Îles) et à la nation naskapie de Kawawachikamach ; entre 1996 et 2005, le gouvernement du Canada avait contribué à hauteur de 23 M $ pour le maintien de ce chemin de fer.
2007
(19 mars) Grève des syndiqués de la compagnie Iron Ore Corp. à Labrador City et à Sept-Îles.
(23 avril) Une entente de principe intervient entre les syndicats de Labrador City et de Sept-Îles et l'Iron Ore Corp.
(26 mai) Un feu de forêt entraîne l'évacuation de plusieurs résidants de Moisie.
2008
(6 mars) La compagnie Consolidated Thompson Iron Mines qui y a déjà aménagé des camps et des routes d'accès annonce qu'elle entreprendra l'aménagement d'une mine de fer à ciel ouvert, d'un broyeur et d'un concentrateur au coût de 450 millions $ au lac Bloom ; le minerai sera acheminé vers Wabush, de là par chemin de fer jusqu'à Sept-Îles, puis de là envoyé par bateau en Chine à la compagnie Wordlink Resources Ltd qui a acheté la moitié de la production annuelle de la nouvelle mine (8 millions de tonnes /2) ; le lac Bloom est situé à 13 km au nord-ouest de Fermont.
2010
La population de Sept-Îles est de 26 345 habitants.
(Janvier) La Consolidated Thompson Iron Mines annonce qu'elle a conclu une vente de 10 millions de tonnes de minerai concentré (1 million tonnes/année pendant 10 ans) avec SK Networks Com. de la Corée du Sud à partir de sa mine de Lac-Bloom ; cette vente ajoutée à celles faites à la compagnie chinoise Wuhan Iron & Steel de 4 millions de tonnes/année et à d'autres acheteurs chinois et japonais de 3 millions de tonnes/année incite le propriétaire de la mine à augmenter la capacité de production annuelle de sa mine à 16 millions de tonnes/année (8 millions x 2) ; la construction d'un lien de voies ferrées reliant la mine au chemin de fer de la Quebec Labrador & North Shore Railway et l'amélioration du terminal de Sept-Îles devrait être complétée au printemps de 2010 et les livraisons commenceraient alors.
(17 août) Un hélicoptère de la compagnie Héli-Excel s'écrase au sol à environ 20 km au nors de Sept-Îles, dans le secteur de la rivière Moisie ; bilan : 4 morts : le pilote Nicolas Turcotte, 28 ans, de Saint-Hyacinthe, Benoît Gamache, 31 ans, de Marieville, Jacques Brousseau, 33 ans, de Saint-Lin-Laurentides , et Yvon Cyr, 45 ans, de Trois-Rivières.
(13, 14 15 décembre) Il tombe entre 160 et 190 mm de pluie sur la région.
2011
(31 octobre) La compagnie Allouette annonce qu'elle a obtenu d'Hydro-Québec un bloc de 500 MW d'électricité pour la phase 3 du développement de son aluminerie.
2012
(6 mars) La Presse annonce qu'un quai de 450 m construit sur pieux en eau profonde à partir de la rive sera construit dans la baie de Sept-Îles ; sa capacité sera de 50 millions de tonnes par année. Le quai sera équipé de deux chargeurs à navire et de deux chaînes de convoyeurs.
(7 juillet) La compagnie Alderon Iron Ore Corp signe un contrat avec la Commission du Port de Sept-Îles qui lui garantit l'accès au quai en construction à la Pointe-Noire pour le transbordement de 8 millions de tonnes par année dans des bateaux à destination de l'Asie. (The Gazette, 19 juillet 2012)
(18 juillet) La compagnie NewMillennium Iron Corp (controlée par la compagnie indienne Tata Steel) signe un contrat d'une durée initiale de 20 ans avec la Commission du port de Sept-îles qui lui garantit l'accès au quai en eau profonde en construction à la Pointe-Noire pour le transbordement de 15 millions de tonnes à raison de 400 000 tonnes par année dans des bateaux à destination de l'Europe de l'Asie et d'ailleurs dans le monde. (The Gazette, 19 juillet 2012)
(21 août) Un avion s'écrase dans le fleuve à environ 200 m en face de Sept-ïles ; un homme décède dans cet accident.
2013
(8 février) L'incertitude causée par la discussion sur les redevances que les compagnies minières devraient payer pour avoir le droit d'exporter les minerais de fer extraits du sol québécois, pousse le Canadien national à reporter indéfiniment la construction du chemin de fer de 800 km reliant le port de Sept-Îles aux projets miniers dans la fosse du Labrador dans le nord-ouest de la province.
(12 mars) La Compagnie Cliff Natural Resources annonce la suspension pour une durée indéterminée des opérations de son usine de bouletage de Sept-Îles à compter de la fin du deuxième trimestre de l'année ; comme ses concurrents, la compagnie exportera désormais le minerai de fer brut.
(28 mars) Le gouvernement du Québec décrète un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec pendant que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement examine la filière de l'uranium (l'arrêt devrait durer au moins un an).
(1er avril) La compagnie minière Ressources Strateco qui a dépensé 120 M $ dans l'exploration voire 300 M $ pour compenser la valeur économique du gisement Matoush dans les monts Otish.
(20 août) L'alluminerie Allouette investit 10 millions dans un pavillon universitaire pour l'Université du Québec à Chicoutimi-UQAC à Sept-Îles ; cet engagement avait été pris en octobre 2011 en échange d'un bloc d'énergie de 500 Mw nécessaires à la réalisation d'une troisième salle de cuves.
(Septembre) L'entreprise conjointe Tata Steel Minerals Canada formée de Millenium Iron Corp. (20 %) et Tata Steel de l'Inde (80 %) commence à exploiter le projet Taconite et à expédier du minerai par chemin de fer de Schefferville vers le port de Sept-Îles ; Le projet Taconite est formé des gisements KéMag au Québec sur la frontière du Labrador et LabMag totalement au Labrador ; le minerai est d'abord broyé, tamisé puis chargé sur des wagons pour être transporté par le chemin de fer Labrador City-Sept-îles (414 km) de la compagnie Iron Ore et par le labrador City Extension (217 km) appartenant à 3 groupes des Premières Nations, jusqu'au port de Sept-Îles où il est chargé sur des minéraliers de 150 000 tonnes et acheminé vers l'Europe. L'entreprise conjointe s'attend à transporter ainsi 3 millions de tonnes de concentré en 2014 et 6 millions de tonnes en 2015.
2014
(19 février 2014) Le Bureau d'audience publique sur l'environnement énonce un avis défavorable au projet de mine d'apatite (phosphate) à ciel ouvert appelé Mine Arnaud à 7 km du centre-ville de Sept-Îles et à moins d'un km de la baie et des maisons les plus proches. ; l'apatite sert d'engrais en agriculture industrielle ; la mine aurait eu une largeur de 800 m sur une longueur de 3,7 km et d'une profondeur de 240 m et aurait été exploitée pendant 23 ans. pour l'extraction de 556 millions de tonnes de minerai, de stériles et de mort-terrain. Le minerai aurait été transporté par bateau vers la Norvège pour en extraire le phosphate et produire l'engrais et les résidus auraient été amoncelés sur le côté sud de la fosse constituant une butte de 40 mètres de hauteur ; le projet est soutenu par Investissement Québec, le bras financier du gouvernement du Québec qui y a déjà investi 25 millions $ sur un investissement total de 750 millions $ dont une majorité de fonds publics.
(6 novembre 2014) Un glissement de terrain entraîne une brisure dans le chemin de fer Sept-Îles-Labrador City à une vingtaine de kilomètres au nord de Sept-Îles ; un train de 240 wagons dont 2 locomotives. 9 wagons vides et8 wagons-citernes de l'Iron Ore en route pour Labrador City déraille au lieu de l'éboulement; la locomotive s'enfonce dans la rivière Moisie et du diesel coule de l'un des wagons citernes du convoi dans la rivière Moisie ; on ne trouve pas le conducteur ; on ne sait pas si le glissement de terrain est survenu avant que le train ne déraille ou si les vibrations de son passage ont entraîné le glissement de terrain (La Presse, 1/11/2014, page A10).
(11 novembre 2014) La Presse rapporte que le conducteur du train est décédé.
(15 octobre 2015) La Presse rapporte que, son partenaire privé ayant décidé de ne plus y injecter de fonds, Investissement Québec a mis en veilleuse l'exploitation de la mine Arnaud une mine d'apatite située près de Sept-Îles ; Investissement Québec a déjà investi 30 millions $ et Yara, son partenaire privé, 20 millions $.

  • Patrie -


Gustave Blouin.
Guy Carbonneau.
Guillaume Leblanc.
Pierre L'Écuyer.

  • Attraits :


Centre d'interprétation de Clarke City ; 160, rue du Moulin.
Centre nature de Gallix ; 3133, Route 138 ; sentiers pédestres.
Église anglicane All Saints (1960-1961).
Ferme maricole Purmer (le pétoncle et la moule) ; sur l'île de la Grosse-Boule ; 3 yourtes en location.
Festivent Longue-Rive ; 21-23 août 2015 ; festiventlonguerive.com
Musée régional de la Côte-Nord (1986) ; 500, boulevard Laure.
Musée Shaputuan ; 290, boulevard des Montagnais ; présente l'histoire et la culture des Innus de la Côte-Nord.
Parc Aylmer-Whittom ; Route 138 Ouest.

Parc du Vieux-Quai ; Avenue Arnaud.
Parc régional de l'Archipel des Sept-Îles ; croisières autour des îles Petite, Boule, Grande Boule, Dequen, Manowin, Corossol, Grande Basque et Petite Basque ; sentiers d'interprétation sur les îles, activités thématiques, camping sur l'île Grande Basque.

Tourisme Sept-Îles ; 1 888 880 1238 ; tourismeseptiles.ca; 99, boulevard des Montagnais ; site d'un poste de traite de la Hudson's Bay Company-HBC ; lieu de rendez-vous de plusieurs tribus montagnaises et poste de traite ; reconstitue l'histoire de la culture montagnaise et le poste lui-même à partir de fouilles archéologiques et de documents d'époque.
Vieux-Poste de Sept-Îles
Vieux-Quai en fête Amasi ; 9-12 juillet 2015 ; vieuxquaienfete.com

  • Sports -


Golf ; 2 parcours de 18 trous. Pistes de motoneige ; 135 km.
Ski alpin ; 22 pentes dont 7 éclairées.

  • Économie -


Mine d'apatite ou phosphate ; projet Arnaud (société norvégienne et investissement Québec)
Transformation du minerai de fer extrait à Schefferville et transporté par la Quebec, North Shore and Labrador Railway.
Usines et quais de la compagnie minière Iron Ore.
Usine de l'Aluminerie Alouette (550 000 tonnes métriques par année).

  • Services -


Aéroport fédéral.
Caboteur Nordik Express desservant Rimouski, Sept-Îles, Port-Menier (L'Île-d'Aticosti), Havre-Saint-Pierre, Baie-Johan-Beetz, Kegaska, Natashquan, La Romaine, Harrington-Harbour, Tête-à-la-Baleine, La Tabatière, Saint-Augustin, Vieux-Fort et Blanc-Sablon.
Dix quais en eau profonde en font le plus vaste port de mer du Québec qui peut accueillir les plus grands vaisseaux du monde, à toutes les périodes de l'année ; le volume du matériel y transitant place ce port au second rang parmi les ports du Canada.
Hôpital des Sept-Îles (196 lits).
Cégep de Sept-Îles (public, préuniversitaire et technique).
Campus de Sept-Îles de l'Université du Québec à Chicoutimi communiquant avec le Cégep de Sept-îles.

Chemin de fer Sept-Îles-Schefferville via le Labrador (568 km).
Palais de justice.
Traversier Sept-Îles-Havre-Saint-Pierre via Port-Menier (île d'Aticosti).
Traversier Sept-Îles-Rimouski.

  • Toponymie -


Clarke City rappelle le souvenir de ses fondateurs, les frères George, James, John et William Clarke, financiers de New York, éditeurs de l'Encyclopedia Britannica et fondateurs de la compagnie Clarke Steamship.
Letellier rappelle le souvenir de Luc Letellier de Saint-Just.
Sept-Îles est emprunté à l'archipel de Sept-Îles ; malgré son nom, on n'y compte que 6 îles, la Grande Basque, la Petite Basque, la Grosse Boule, la Petite Boule, l'île Manowin et l'île du Corossol ; il se pourrait que Jacques Cartier, prenant pour une île la presqu'île qui tend à fermer la baie, en ait ainsi compté 7 ; il se pourrait également qu'il ait considéré les îlots De Quen comme une île.
Wabush, nom d'une localité du Labrador, est un mot cri signifiant «lièvre».

  • Repères géographiques -


Sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent.
À environ 780 km au nord-est de Montréal et à environ 575 km au nord-est de Québec.
À l'embouchure des rivières Sainte-Marguerite et Moisie.
Diocèse de Baie-Comeau.
District judiciaire de Mingan (chef-lieu).
Municipalité régionale de comté de Sept-Rivières (siège social).
Région touristique de Duplessis (Côte-Nord).

  • Accès : Route 138.

Carte 17.
Carte 17 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)