Sherbrooke (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 366 km2.
  • Gentilé - Sherbrookois, oise.


  • Éphémérides -


1779
Arrivée du premier colon, Jean-Baptiste Nolain.
1791
Acquisition du canton d'Ascot par les frères Gilbert, Joseph et Cornelius Hyatt et une vingtaine d'associés, des loyalistes anglais venus d'Arlington, Vermont, États-Unis.
1793
(Juin) Gilbert Hyatt, qui a obtenu le canton de Ascot, en entreprend le défrichement.
1795-1796
Mise en exploitation d'un premier moulin par Gilbert Hyatt au confluent des rivières Magog et Saint-François.
1801
(5 mai 1801) Proclamation du canton de Orford.
(27 novembre 1801) Proclamation du canton de Brompton.
1803
(5 mars 1803) Proclamation du canton de Ascot. Premières concessions de terres à des loyalistes anglais venus du Vermont s'établir dans le canton d'Ascot.
1812
Construction d'un moulin à moudre le blé par Jesse Pennoyer (1760-1825) qui lui donne le nom de Pennoyer's Mills (Waterville).
Vers 1814
Visite de Lord John Coape Sherbrooke à Grandes-Fourches.
1816
Fondation de la mission et ouverture des registres de la paroisse Saint-Colomban.
1817
Grandes-Fourches adopte le nom de Sherbrooke en souvenir de la visite de Lord Coape Sherbrooke vers 1814.
1819
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Village-de-Sherbrooke.
1822
Établissement de la paroisse anglicane St. George à Lennoxville. Lennoxville comprend un secteur appelé Huntingville ; le secteur Huntingville est relié à Lennoxville par le pont Huntingville
1823
Construction d'un premier palais de justice sur la rue Marquette à Sherbrooke.
Sherbrooke devient le chef-lieu du district judiciaire de Sherbrooke.
(22 mars) Constitution de la municipalité du village de Sherbrooke.
1833
Le député Hollis Smith acquiert des lots et achète le moulin de Waterville qu'il rebaptise Hollister's Mills.
1834
Nomination du premier curé de la paroisse Saint-Colomban.
1835
Établissement de l'Église congrégationnaliste de Sherbrooke-Lennoxville.
1836
Ouverture des registres de la paroisse du Précieux-Sang.
Ouverture du Bishop's College School à Lennoxville (cette institution était secondaire et collégiale pour filles et garçons en 2010).
1839
Construction du second palais de justice sur la rue Williams (manège militaire des Sherbrooke Hussards).
(3 avril 1839) Le village de Sherbrooke devient ville.
1840
Ouverture du magasin général de Richard Dalby Morkill.
(29 décembre 1840) Création de 24 districts municipaux dont celui de Sherbrooke.
1844
Mise en exploitation de la première usine de la Sherbrooke Cotton Factory Company. Construction de l'église universaliste à Huntingville.
1845
(8 juin 1845) Constitution d e321 municipalités dont celui de la municipalité du canton d'Ascot qui couvre les townships d'Ascot et Orford où est situé la localité de Sherbrooke.
Constitution de 46 municipalités de comté dont celle de Sherbrooke et
Constitution de la municipalité du canton de Brompton.
1847
Établissement de la Lennoxville United Church.
(1 septembre 1847) Dissolution de la municipalité du canton de Ascot.
Dissolution de la municipalité du canton de Brompton.
1848
Vente aux enchères des biens de la Sherbrooke Cotton Factory Company.
1850
Début d'établissement de colons canadiens français venus travailler dans les filatures.
1851
La population de la municipalité de Sherbrooke est de 3 000 habitants.
1852
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Waterville.
(28 juin 1852) La municipalité de Sherbrooke devient ville.
(29 septembre 1852) Arrivée du chemin de fer Montréal-Sherbrooke construit et exploité par la Saint-Lawrence and Atlantic Railway.
1853
Fondation de l'Université Bishop à Lennoxville.
Inauguration du chemin de fer Chambly-Shefford-Stanstead-Portland.
Mise en exploitation de la scierie Brompton Falls par Cyrus S. Clark près des chutes Brompton.
1855
La paroisse Saint-Colomban prend saint Michel pour patron.
Inauguration de l'église de la Congregational Church.
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité du canton d'Ascot.
Constitution de la municipalité du canton de Brompton.
Constitution de la municipalité du canton de Orford.
1857
Fondation du Collège Mont-Notre-Dame de Sherbrooke (cette institution était privée secondaire, pour filles en 2010).
1859
Fondation de la Eastern Township Bank. Inauguration du Market Square comprenant le premier hôtel de ville, un marché couvert et un marché en plein air.
1862
La Congregational Church adopte le nom de Plymouth Congregational Church.
1863
Découverte par le géologue William Logan, de pyrite à forte teneur en cuivre et de sulfure sur la ferme de George Capel à Ascot.
Mise en exploitation d'une mine de cuivre par l'ingénieur minier George Capel qui veut vendre le cuivre aux usines de fabrication d'armes méricaines ; le hameau qui se développe autour de la mine est appelé Capelton.
Fondation de la mission de Sainte-Praxède de Brompton Falls.
1866
Mise en exploitation de la filature Patton.
1867
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Capelton.
Fondation du 54e Régiment des Carabiniers de Sherbrooke.
1871
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Praxède-de-Brompton.
(1 janvier 1871) Constitution de la municipalité du village de Lennoxville par détachement de celle du canton de Ascot.
1872
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Rock-Forest.
(7 mars 1872) Érection canonique de la paroisse Saint-Michel-de-Sherbrooke.
1874
Création du diocèse de Sherbrooke.
1875
Fondation du Séminaire de Sherbrooke (cette institution était privée secondaire et collégiale, pour filles et garçons en 2010).
Fondation de l'Hôpital d'Youville.
(24 décembre 1875) Nouvelle constitution de la ville de Sherbrooke qui devient cité.
1876
Constitution de la municipalité du village de Waterville.
1877
Construction du siège social de la Eastern Township Bank.
1878
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue-de-Lennoxville.
1879
Ouverture de l'Hospice du Sacré-Coeur de Sherbrooke.
1880
La ville de Sherbrooke est éclairée au gaz par la Sherbrooke Gas and Water.
(24 juin 1880) Le cirque Forepaugh montre pour la première fois au Sherbrookois l'éclairage électrique. La municipalité de Sherbrooke compte 8 000 habitants.
1881
(18 octobre 1881) Inauguration du chemin de fer entre Sherbrooke et Vallée-Jonction par la compagnie Sherbrooke and Eastern Townships Railway.
1883
Fondation de la mission Saint-Élie.
1884
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Jean-Baptiste.
1885
Construction de la première église Saint-Élie.
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Glen Iver.
(1er janvier 1885) Constitution de la municipalité du village de Lennoxville par détachement de celle du canton de Ascot.
(22 août 1885) Érection canonique de la paroisse Sainte-Praxède-de-Brompton ; son territoire couvre une partie des cantons de Brompton, Windsor et Stoke.
(1 octobre 1885) Érection canonique de la paroisse Saint-François-Xavier de Brompton.
1886
Nomination du premier curé résidant de Saint-Élie.
1887
(8 août 1887) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Michel-de-Sherbrooke, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse St. Patrick.
(18 août 1887) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste par détachement de celle de Saint-Michel-de-Sherbrooke.
1888
La Royal Electric (voir Hydro-Québec) de Montréal fournit de l'électricité à plusieurs hôtels, magasins et bureaux de la rue Wellington.
La Sherbrooke Gas and Water achète les intérêts de la Royal Electric à Sherbrooke au coût de 6 000 $ et annonce la construction de la centrale hydroélectrique Frontenac, sur la rivière Magog, pour éclairer les rues de Sherbrooke à l'électricité. Incorporation du Protestant Hospital de Sherbrooke.
1889
(8 février 1889) Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Saint-Élie ; son territoire couvre une partie du canton de Orford. Fondation de l'Hôpital civique (général) de Sherbrooke.
1890
Inauguration de la gare ferroviaire de Sherbrooke.
(13 février 1890) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-Sherbrooke.
(3 juillet 1890) Érection canonique de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue-de-Lennoxville ; son territoire couvre une partie du canton de Ascot.
(12 décembre 1890) William Wallace Blanchard est pendu à la prison de Sherbrooke pour le meurtre de Charles Calkings.
(19 décembre 1890) Rémi Lamontagne est pendu à la prison de Sherbrooke pour le meurtre de son beau-frère.
1891
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Roch (Rock Forest).
1896
Construction par la Sherbrooke Street Railway d'une centrale hydroélectrique près du pont Dufferin pour le fonctionnement de son réseau de tramways.
(16 mars 1896) Érection canonique de la paroisse Saint-Roch-d'Orford ; son territoire couvre une partie des cantons de Orford et Ascot.
(30 décembre 1896) Incendie d'une partie du Séminaire de Sherbrooke.
1897
Fabrication de la Fossmobile (d'après son concepteur, George Foss), la première voiture à essence du Canada qui circule à Sherbrooke au cours de la même année.
Des tramways électriques commencent à circuler dans les rues de Sherbrooke.
1899
(10 mars 1899) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Élie-d'Orford.
1901
La municipalité de Sherbrooke compte 11 700 habitants.
Épidémie de scarlatine. Fondation d'une école par les Frères du Sacré-Coeur-fsc à Bromptonville.
(28 mars 1901) Constitution de la municipalité de Ascot Corner par détachement de celle du canton de Ascot.
1902
(20 octobre 1902) Constitution de la municipalité du village de Brompton Falls par détachement de celle du canton de Brompton.
1903
Fondation de l'École d'administration, de secrétariat et d'information de Sherbrooke devenue le Collège de comptabilité et de secrétariat du Québec (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
(25 avril) Le village de Brompton Falls devient ville et adopte le nom de Bromptonville.
1904
Le Market Square de Bromptonville est renommé Strathcona Square en l'honneur de Lord Strathcona and Mount Royal.
1905
(20 mars 1905) La municipalité avise la Sherbrooke Power, Light and Heat Co. qu'elle entend racheter ses installations de production d'électricité.
1906
(6 juillet 1906) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Antoine-de-Padoue-de-Lennoxville, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse du Précieux-Sang à Capelton ; son territoire couvre la partie sud du canton de Lennox.
(17 août 1906) Érection canonique de la paroisse de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie (Waterville).
(11 septembre 1906) Inauguration du troisième palais de justice de Sherbrooke.
1907
Ouverture des registres de la paroisse de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie (Waterville). Fermeture de la mine de cuivre de Capelton.
1908
Nomination du premier curé résidant de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie (Waterville).
(1 mai 1908) À la suite d'un référendum, la Sherbrooke Power, Light and Heat Co. devient propriété de la municipalité de Sherbrooke.
1909
(24 mai 1909) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Michel-de-Sherbrooke et ouverture des registres de la paroisse de L'Immaculée-*Conception-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie ; son territoire couvre une partie du canton de Ascot.
Établissement des entreprises Bowman Steel Structural, St. John Steam Work Ltd et Gingras Ltée.
Fondation de l'Hôpital général Saint-Vincent-de-Paul de Sherbrooke.
1910
Établissement des entreprises Mackinnon Holmes and Co. Sherbrooke Machinery Co. et Sherbrooke Pure Milk Co.
Fondation du régiment des Fusiliers de Sherbrooke de l'Armée canadienne.
(6 juillet 1910) Fondation de la Caisse populaire de Sherbrooke.
1911
Inauguration de la centrale hydroélectrique de Rock Forest.
La municipalité de Sherbrooke compte 16 700 habitants.
1912
Fusion de la Eastern Township Bank avec la Banque Canadienne de Commerce sous le nom de cette dernière.
Établissement des entreprises Canadian Brakeshoe Co. et American Biltrite Rubber Co.
1913
Fondation de l'École d'infirmières de l'Hôpital Saint-Vincent-de-Paul.
(27 avril 1913) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Michel-de-Sherbrooke et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours confiée aux Rédemptoristes.
1914
Établissement de la Panther Rubber Co.
1915
Fondation de l'ermitage du Sacré-Coeur sous le nom de Sanctuaire de Beauvoir (Fleurimont).
1916
Établissement de la compagnie de textile Kayser à Sherbrooke. Fondation de l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke (50 lits) pour «promouvoir les sciences chirurgicales et médicales, établir des laboratoires cliniques d'expérimentations et de recherches scientifiques».
(14 avril 1916) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Merci à Rock-Island.
1917
(1 avril 1917) Constitution de la municipalité du village de Petit-Lac-Magog. Inauguration de la cathédrale Saint-Michel. Inauguration de la centrale hydroélectrique de Weedon. Établissement de la Dominion Textile Co.
1918
Établissement des entreprises Boulangerie Demers, Fletcher Pulp Lumber, Durham Co. et Munderlock Co.
1920
Le village de Lennoxville devient ville.
1921
Fondation de l'École d'infirmières de l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke.
(5 septembre 1921) Érection canonique par détachement de celles de l'Immaculée-Conception et de Saint-Michel-de-Sherbrooke, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Jeanne-d'Arc ; son territoire couvre une partie du canton de Ascot.
(21 mars 1921) Constitution de la municipalité de Rock-Forest par détachement de celle du canton de Orford.
1922
(12 avril 1922) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Michel-de-Sherbrooke, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Thérèse-d'Avila.
1923
La population de la paroisse de L'Immaculée-Conception est de 4 525 âmes, celle de Notre-Dame-de-la-Merci (Rock Island), 1 300, celle de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, 260, celle du Précieux-Sang (Capelton), 315, celle de Saint-Antoine (Lennoxville), 1 600 dont 520 catholiques, celle de Sainte-Jeanne-d'Arc (Sherbrooke), 1 294, celle de Saint-Élie-d'Orford, 784, celle de Sainte-Praxède (Bromptonville), 2 355, celle de Sainte-Thérèse-d'Avila (Sherbrooke), 1 200, celle de Saint-Jean-Baptiste (Sherbrooke), 5 200, celle de Saint-Michel (Sherbrooke), 5 624, celle de St. Patrick, 750, celle de Saint-Roch (Rock Forest), 1 100.
1925
La Plymouth Congregational Church devient la Plymouth United Church à la suite de la Regroupement des Églises congrégationaliste, presbytérienne et méthodiste du Canada.
1927
Inauguration du barrage Drummond.
1929
Inauguration de la centrale hydroélectrique de Westbury.
Inauguration de la route entre Montréal et Sherbrooke.
1931
Le bureau de poste de Glen-Iver prend le nom de Saint-Élie-d'Orford.
(20 février 1931) Antonio Poliquin est pendu à la prison de Sherbrooke pour le meurtre de son épouse.
(15 mai 1931) Albert Vincent, 28 ans, est pendu à la prison de Sherbrooke pour le meurtre de Edmond Trudeau.
1932
(6 mai 1932) Albert Saint-Pierre, 31 ans, est pendu à la prison de Sherbrooke pour le meurtre de René Malloy ; il pourrait s'agir de la dernière pendaison dans cette prison ; ce châtiment est dorénavant exécuté seulement à la prison de Bordeaux à Montréal ; Monsieur Michel Harnois indique cependant que la dernière exécution a été en 1931.
1933
(12 novembre 1933) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Élie-d'Orford.
1936
(29 novembre 1936) Fondation de la Caisse populaire de Lennoxville.
1937
(7 août 1937) Constitution de la municipalité de Ascot-Nord par détachement de celle du canton de Ascot.
(20 septembre 1937) Liquidation de la Caisse populaire de Sherbrooke.
1938
Érection canonique de la paroisse du Très-Saint-Sacrement (Sherbrooke).
1939-1945
Le Régiment des Fusiliers de Sherbrooke, devenu le 27th Canadian Armoured Regiment, participe à la guerre en Europe ; le 6 juin 1944, Le Régiment des Fusiliers de Sherbrooke débarque à Bernières-sur-Mer (France) à la suite du Fort Gary Horse Regiment et le Queen's Own Rifles Regiment ; au cours de cette guerre, le Régiment compta 128 tués et 262 blessés ; le 7 juin 1944, 6 Fusiliers étaient parmi les 20 prisonniers dont le Waffen SS Commander Kurt Myer ordonna l'exécution à l'Abbaye d'Ardennes.
1939
Établissement de la compagnie transformatrice de lait Carnation Co.
1940
Érection canonique de la paroisse du Christ-Roi.
Établissement des entreprises Seven Up Sherbrooke, Austin Glove Co. et Combustion Engineering Superheater.
(23 avril 1940) Fondation de la Caisse populaire de Bromptonville.
(Octobre 1940) Le camp d'internement no. 42 à Newington reçoit 618 prisonniers canadiens d'origine de pays faisant partie de l'axe germano-italo-nipponne (réfugiés juifs et autres réfugiés).
1941
La municipalité de Sherbrooke compte 36 000 habitants.
(30 novembre 1941) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Jeanne-d'Arc.
1942
Annexion de parties du territoire de la municipalité du canton de Ascot à celle de la ville de Sherbrooke.
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire.
(26 mai 1942) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Stanislas de Ascot.
(14 juin 1942) Inondation du centre-ville sur la rue Landsdowne (Grandes-Fourches)

1943
L'Hôtel-Dieu de Sherbrooke ouvre son école d'infirmières.
(14 juin) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Thérèse de Sherbrooke.
(5 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Sherbrooke-Est.
(12 décembre) Fondation de la Caisse populaire de L'Immaculée-Conception de Sherbrooke.
1944
Érection canonique de la paroisse de la Sainte-Famille.
(28 mai) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-du-Rosaire de Sherbrooke.
1945
Fondation de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke. La municipalité de Petit-Lac-Magog adopte le nom de Deauville.
Fondation du Collège Sacré-Coeur (cette institution était privée secondaire pour filles en 2010).
1946
Érection canonique des paroisses Saint-Jean-de-Brébeuf et Saint-Joseph.
(Juin) Les 362 derniers prisonniers quittent le camp no. 42 de Newington.
1948
Érection canonique de la paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie.
Ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-Liesse (Deauville).
Annexion de parties du territoire de la municipalité du canton de Ascot à celle de la ville de Sherbrooke.
Fondation du Collège Mont-Sainte-Anne de Rock Forest (cette institution était privée secondaire, pour garçons en 2010).
(4 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Jean-de-Brébeuf.
(4 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Joseph.
1949
Léopold Drolet fonde la fabrique de bâtons de hockey Sherwood Woodcraft.
1950
Inauguration du barrage de Bromptonville.
Achat du moulin à papier de la compagnie Brompton Falls Pulp and Paper par la compagnie Kruger.
1951
Accession du diocèse de Sherbrooke au rang d'archidiocèse. Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption.
1952
Érection canonique des paroisses Saint-Boniface et Saint-Colomban.
1953
L'ermitage du Sacré-Coeur devient paroisse.
(6 juin) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Famille.
1954
(23 février) Fondation de l'Université de Sherbrooke dont le premier chancelier sera Mgr Georges Cabana.
Fondation de l'École secondaire de Bromptonville (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1955
Érection canonique de la paroisse Marie-Reine-du-Monde.
1956
Érection canonique de la paroisse Saint-Charles-Garnier.
1957
(21 novembre) Le pape Pie KII reconnaît l'Université de Sherbrooke comme université catholique.
1959
Fondation du Séminaire Salésien (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2010).
1961
La population de la municipalité de Sherbrooke compte 59 000 habitants, celle de Bromptonville, 2 726.
Érection canonique de la paroisse Marie-Médiatrice.
1964
Ouverture de l'autoroute des Cantons-de-l'Est.
(4 janvier) Fondation de la Caisse populaire du Perpétuel-Secours.
(1 février) Fondation de la Caisse populaire du Saint-Esprit.
1965
Le village de Waterville devient ville.
1966
Importante grève (6 mois) des membres des syndicats de la Fédération nationale des travailleurs du textile (CSN) employés par la Dominion Textile à Sherbrooke, Magog, Drummondville et Montmorency.
1967
Érection canonique de la paroisse du Sacré-Coeur (Fleurimont).
1968
Fondation du Collège de Sherbrooke.
1969
Ouverture du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.
1971
Fondation du Champlain Regional College.
Fondation de l'École Plein-Soleil (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2010).
Fusion de la Trinity United Church et de la Plymouth United Church de Sherbrooke sous le nom de Plymouth Trinity United Church ; la Plymouth United Church (rue Dufferin) est choisie comme lieu du culte et l'église Trinity United Church (rue Court) est abandonnée.
(11 août) La municipalité de Ascot-Nord adopte le nom de Fleurimont.
1977
Fermeture de la filature Patton à Sherbrooke.
1978
(17 juin) Fondation de la Caisse populaire Desjardins-Fleurimont.
1980
Ouverture des registres de la paroisse de La Résurrection-du-Christ (Rock Forest).
1981
La municipalité de Sherbrooke compte 74 000 habitants.
1982
Fondation du Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.
Débordement des rivières Magog et Saint-François au niveau de 26 pieds, le plus haut niveau enregistré à Sherbrooke.
1983
Fermeture de la Synagogue Agudath Achim.
(23 décembre) Tragédie mortelle à Rock Forest ; acte policier ; croyant, à tort, que 2 poseurs de tapis logeant au motel Châtillon de Rock Forest sont des voleurs recherchés, les agents André Castonguay et Roger Dion dirigés par le détective Michel Salvail du Service de police de Sherbrooke tirent à travers la porte de leur chambre et tuent Serge Beaudin ; des accusations sont portées contre les 3 policiers ; le procès de Castonguay et Dion se termine par leur acquittement le 26 octobre 1984, puis les accusations contre Salvail sont retirées le 2 février 1985.
1985

  • Tragédie mortelle à Lennoxville ; acte criminel ; assassinat de 5 membres de la section de Laval des Hell's Angels ; les corps des victimes (Guy-Louis Adam, Guy Geoffrion, Jean-Pierre-Mathieu, Michel Mayrand et Laurent Viau) sont trouvés, 3 mois plus tard, enveloppés dans des sacs de couchage lestés de blocs de ciment dans le Saint-Laurent, en face du quai de Saint-Ignace-de-Loyola ; 6 membres des Hell's Angels ont été reconnus coupables de ces meurtre, puis condamnés à la prison à vie.

1987
Érection canonique de la paroisse Saint-François-d'Assise. Fondation du Centre de transfert des technologies de production assistée par ordinateur (Microtech). Fermeture du palais de justice de 1906 et inauguration du quatrième palais de justice.
1989
L'administration municipale de Sherbrooke déménage dans le palais de justice de 1906.
1990
La population de Sherbrooke est de 74 456 habitants, celles de Ascot, 8 854, Brompton, 1 862, Bromptonville, 2 979, Deauville, 1 822, Fleurimont, 12 519, Lennoxville, 3 898, Rock Forest,12 210, Saint-Élie-d'Orford, 3 682, Stoke, 2 142.
1992
(16 mai) Saint-Élie-d'Orford abandonne son statut de paroisse.
1993
(21 juillet) La municipalité de Fleurimont devient ville.
1994
Le couple Jacques Langlois et Diane Vallières achète le terrain de 700 acres dans lequel est située la mine de Capelton à Ascot.
1995-1996
Le couple Jacques Langlois et Diane Vallières fonde le Musée historique des Mines de Capelton et initie des visites guidées de la vieille mine.
1997
(5 avril) La municipalité de Deauville abandonne son statut de village.
(22 décembre) Fondation de la Régie intermunicipale de police de la région sherbrookoise par les municipalités de Ascot, Brompton, Bromptonville, Deauville, Fleurimont, Lennoxville, Rock Forest, Saint-Élie-d'Orford, Sherbrooke et Waterville.
1998
(30 décembre) Regroupement des municipalités de Brompton et Bromptonville sous le nom de cette dernière.
1999
(27 septembre) Inauguration du complexe en recherche porcine du Centre de recherche et de développement sur le bovin et le porc à Lennoxville.
2000
La population de Sherbrooke est de 77 129 habitants, celles de Ascot, 7 063, Bromptonville, 5 910, Deauville, 2 864, Fleurimont, 17 178, Lennoxville, 4 961, Rock Forest, 18 664, Saint-Élie-d'Orford, 7 437, Stoke, 2 492.
2001
(12 août) Regroupement des municipalités de Ascot, Bromptonville (en partie), Deauville, Fleurimont, Lennoxville, Rock Forest, Saint-Élie-d'Orford, Stoke (en partie) et Sherbrooke sous le nom de cette dernière.
La population de Sherbrooke est de 139 938 habitants.
(4 novembre) Élection du premier maire et des premiers conseillers municipaux de la future nouvelle ville de Sherbrooke ; Jean Perrault est élu maire.
(31 décembre) Les municipalités fusionnées cessent d'exister.
2002
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Sherbrooke.
(8 octobre) Réouverture du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.
(27 octobre) Voir Sherbrooke (municipalité de ville). Service de police. Affaire Hugo Lemay.
2003
(1 janvier) Incendie du couvent des Soeurs clarisses de l'arrondissement de Lennoxville.
(Juillet) Tenue des Championnats mondiaux jeunesse qui réunissent des jeunes athlètes de 160 pays.
2004
(20 mai 2004) Les contribuables des anciennes municipalités de Bromptonville (12,8 %), de Deauville (17,7 %), de Lennoxville (15 %), et de Saint-Élie-d'Orford (21,8 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville Sherbrooke et à devenir quatre entités municipales distinctes.
(20 juin 2004) Le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, les électeurs de Bromptonville et de Saint-Élie votent majoritairement pour que leurs municipalités demeurent parties de Sherbrooke, alors que les défusionniste de Deauville (26,11 % des électeurs inscrits) et de Lennoxville (18,56 % des électeurs inscrits) ne peuvent atteindre le 35 % requis pour en sortir.
2005
Fondation de l'École Vision School (cette institution était privée préscolaire et primaire, pour filles et garçons en 2010).
2006
(Mai 2006) Mise en service du Orford Express, un train touristique qui circulera entre Bromont, Magog, Eastman et Sherbrooke.
(26 septembre 2006) Un incendie rase l'usine de cercueuils de la compagnie Magog Caskets entraînant des dommages de 3 M $.
2008
(12 février 2008) Le fabricant de meubles Shermag annonce la fermeture de son usine de Lennoxville et la mise à pied de ses 45 employés.
2010
La population de Sherbrooke est de 152 027 habitants.
(26 décembre 2010) Les membres du syndicat des cols bleus de la ville commencent une grève qui devrait se terminer le 6 janvier 2011.
2011
(5 avril 2011) La compagnie Sher-Wood Hockey annonce qu'elle a relocalisé en Chine la fabrication de ses hockeys en composite.
(31 juillet 2011) Début d'une grève des cols bleus à l'emploi de la ville.
(2 septembre 2011) Les cols bleus et la ville acceptent les recommandations du conciliateur et commencent à négocier un protocole de retour au travail.
(12 novembre 2011) The Gazette rapporte que la statue en ciment haute performance de la médaillée olympique Sylvie Daigle installée en 2006 par la ville de Sherbrooke devant le Palais des sports a été vandalisée : une partie de la tête, un bras et une jambe ont été fracassés ; la ville indique qu'elle va procéder aux réparations qui s'imposent ; selon le sculpteur, il serait difficile de réparer l'oeuvre, mais il possède toujours le prototype en bois de 2006. Le coût se situerait entre 15 000 $ et 100 000 $. La statue avait été réalisée grâce à la bonne volonté de commanditaires et des gens du département de Génie de l'Université de Sherbrooke-UdeS et de la ville.
2012
(8 novembre 2012, vers 13 h 30) Tragédie mortelle ; l'explosion d'une citerne contenant 15 000 litres d'acétone fait 2 morts et 17 blessés dont 4 travailleurs brûlés gravement ont été transférés au Centre des grands brûlés de l'hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec ; 3 travailleurs, Marc Couture, Herman Guerrero et Albert Regalado Calderin meurent pendant ou à la suite de cet accident : la citerne appartenait à Neptune Technologies and Bioressources, un fabriquant de peinture marine dont l'usine située sur la rue Pépin à Sherbrooke était en voie d'être agrandie pour permettre d'en tripler la production. Le laboratoire de recherche dans lequel se trouvent des réservoirs de nitrogènes et d'autres produits chimiques a été complètement détruit par l'explosion et l'incendie qui s'ensuivit. L'entreprise faisait aussi de la recherche et développement d'extraits d'herbes marines produisant l'huile Omega 3 pour utilisation dans des produits pharmaceutiques et produits de santé. Les corps de deux victimes sont trouvés dans les décombres. En novembre 2013, la compagnie Neptune Technologies reçoit des constats d'infraction et reçoit l'ordre de payer 64 000 $ d'amende ; Neptune conteste ces constats d'infraction. En mai 2014, la Commission de la santé et sécurité au travail blâme sévèrement la compagnie Neptune Technologies pour les trois décès et les blessés de novembre 2012 ; la Commission croit que cet accident aurait pu être évité si les mesures de sécurité adéquates avait été prises par la compagnie. L'acétone utilisé dans le procédé d'extraction d'huile de krill est à l'origine du drame ; la matière dangereuse s'est échappée hors de la salle de production vers un corridor non aménagé pour recevoir ce type de produit ; l'inévitable explosion s'est produite. L'huile de krill est un produit riche en oméga-3 destiné aux marchés nutraceutique et pharmaceutique.
(11 novembre 2012) Marc Couture, l'un des 4 travailleurs brûlés gravement, décède de ses blessures à l'hôpital après que ses proches eurent permis de débrancher l'appareil qui le maintenait artificiellement en vie ; il était brûlé sur 90 % de son corps et ses poumons avaient été blessés par l'aspiration des vapeurs chaudes en provenance du brasier.
(17 novembre 2012) Un rapport sommaire du ministère de l'environnement du Québec indique qu'il y avait trop d'acétone dans l'usine et qu'il en avait averti la compagnie à deux reprises. Le ministère blâme également la compagnie pour n'avoir pas obtenu un permis pour agrandir son usine de production ; selon un reportage de Radio-Canada cité dans The Gazette du 17 novembre 2012, il y avait 3 000 litres d'acétone en trop sur les lieux du drame. Des avis de non-conformité sont émis par le ministère de l'environnement au sujet de ces constatations. D'après le certificat d'autorisation, Neptune pouvait entreposer 33 000 litres d'acétone à l'extérieur de son usine et 6 000 litres à l'intérieur ; la capacité de son réservoir intérieur était de 92 000 litres et au moment du drame il en aurait contenu 15 000 litres. (Journal de Montréal, 18 novembre, page 23).
2013 La population de Sherbrooke est de 157 517 habitants.
Le 12 janvier 2013, Roxanne Boufard-Cyr, 19 ans, qu'une automobile la frappe en bordure de la rue Prospect à Sherbrooke. L'automobile a aussi blessé Bohémie Drouin qui marchait avec Roxanne ; le conducteur de l'automobile a continué sa route sans s'arrêter ; l'automobile, une voiture sport noire, a été retracée à Sherbrooke et son propriétaire a été interrogé comme témoin important au cours de la nuit du 12 au 13 janvier. Le 14 janvier 2013, Martin Nadeau, 27 ans vers 20 h 30, Le 13 janvier 2013, vers 20 h 30, Martin Nadeau, 27 ans, est arrêté en lien avec l'incident impliquant les deux jeunes femmes ; Nadeau a un dossier judiciaire comportant conduite avec facultés affaiblies (octobre 2011), agression sexuelle (11 mars 2011) possession simple de stupéfiants, voies de fait simple, menaces et bris de conditions de probation (octobre 2007) ; Nadeau est accusé de Délit de fuite causant la mort, délit de fuite causant des lésions, conduite avec facultés affaiblies et bris de conditions de probatis, est tuée sur le coup.
(Nuit du 22 au 23 mars 2013) Des étudiants du Collège Champlain de Lennoxville, dont Maude Léger et Adam Melançon, qui avaient été intoxiqués à l'alcool. achètent un bidon d'essence qu'ils transvident dans des bouteilles, se rendent à leur collège de Lennoxville, et les lancent sur les murs du collège, puis allument un incendie qui cause des dommages évalués à environ 50 000 $ ; d'abord accusés d'incendie criminel, à l'instar des autres élèves qui l'ont fait avant eux, Léger et Melançon admettent leur culpabilité le 22 décembre 2014 à l'accusation réduite de méfait, bénéficient d'une absolution conditionnelle et sont condamnés à 240 heures de travaux communautaires et à verser 3 600 $ chacun au Collège comme étant leur part du remboursement des dommages au collège. Les caméras de la station service où l'essence a été achetée ont permis à la police d'identifier et d'arrêter les participants au crime.
(4 avril 2013) L'agent Alex Therrien, 38 ans, du Service de police de Sherbrooke est accusé d'abus de confiance et d'avoir, entre novembre 2008 et décembre 2012, transmis des informations sensibles à un tiers non autorisé (crime organisé) et d'utilisation frauduleuse du centre de renseignements policiers du Québec ; l'agent Therrien est suspendu avec solde pendant que durent les procédures.
(12 juin 2013) La police (235 policiers de la Sûreté du Québec-SQ, du Service de police de Sherbrooke-SPS, de la Régie de police Memphrémagog et de la Gendarmerie royale du Canada-GRC) effectue des perquisitions en Estrie dont Sherbrooke, Saint-Denis-de-Brompton, Windsor, Dudswell, Stukely-Sud, Sainte-Chriatine et damns ;l e canton de Cleveland visant un réseau de producteurs et trafiquants de stupéfiants : à cette occasion, Vincent Boulanger, Danny Barrière, Guy Boucher, Yan Chabot, Guy Robidoux et Dany Ward sont arrêtés et accusés de complot pour trafic de drogues et trafic de drogues entre le 1er janvier 2009 et le 11 juin 2013.
2 au 17 août 2013, Tenue des Jeux du Canada de Sherbrooke (2013)
2014
(3 avril 2014) Le Service de police de Sherbrooke investit 5 lieux de perquisition (7e Avenue Nord à Sherbrooke et rue des Outardes à Saint-Denis-de-Brompton) et procède à l'arrestation de 5 personnes âgées de 24 à 51 ans ; de la cocaïne, du Cannabis et des comprimés de méthamphétamine étaient offerts sur le marché illicite ; cs personnes seraient reliées au crime organisé.
(9 juin 2014) Deliska Bergeron marchait à côté de sa bicyclette pour aller rejoindre la piste cyclable en direction de Lennoxville lorsqu'un camion semi-remorque a tourné à droite et l'a fauchée.
(15 avril 2014) Débordement des rivières Magog et Saint-François. le niveau des eaux normalement de 1,8 m atteint 7,6 m. , le deuxième plus haut niveau légèrement inférieur à celui de 7,9 m atteint en 1982. 632 personnes sont évacuées par la police et les pompiers. Le pont Aylmer et le pont de la rue King sont inaccessibles ; et 25 tronçons de rue sont fermés et le centre-ville est bloqué.
(15 juin 2014) Reprise des activités de Neptune Technologies & Bioressources.
(2 novembre 2014) Inauguration de la nouvelle salle de concerts appelée Salle Maurice-O'Brady.
(18 novembre 2014) Un crane est découvert dans le boisé de la rue Labonté à Sherbrooke
2015
(Juin 2015) Le Service de police de Sherbrooke remarque une présence accrue de motards et de groupes connexes (Dark Souls, Red Devils, Deimo's Crew) sur son territoire.


Maires -

2002-Perrault, Jean



Sévigny, Bernard

  • Patrie -



Douglass Charles Abbott (Lennoxville)
Maurice Allard (Sherbrooke)
Paul Beaudry (Sherbrooke)
Pierre Beaudry (Bromptonville)
Pierre Boily (Sherbrooke)
Edward Towle Brooks (Lennoxville)
Louis-Denis Bouchard (Sherbrooke)
Claude Boucher (Bromptonville)
John Samuel Bourque (Sherbrooke)
Robert Boyd (Sherbrooke)
Louis-Philippe Brousseau (Sherbrooke)
Jean-J. Charest (Sherbrooke)
Eugène Cloutier (Sherbrooke)
Albert Côté (Sherbrooke)
Pierre-Léonce Côté (Sherbrooke)
François Cousineau (Sherbrooke)
Joseph-Silfrid Couture (Sherbrooke)
Sylvie Daigle (Sherbrooke)
Georges-Isidore Delisle (Sherbrooke)
Alfred Desrochers (Saint-Élie-d'Orford)
Clémence DesRochers (Sherbrooke)
Paul Desruisseaux (Sherbrooke)
Gérard Déziel (Sherbrooke)
Rita Dionne Marsolais (Sherbrooke)
Roland Dugré (Sherbrooke)
Michel Durand (Sherbrooke)
Samuel Elkas (Sherbrooke)
Yves Forest (Sherbrooke)
Émery-Hector Fortier (Lennoxville)
Paul Mullins Gervais (Sherbrooke)
Maurice Gingues (Sherbrooke)
André-J. Hamel (Sherbrooke)
Alfred Lanctôt (Sherbrooke)
Denis-R. Lanctôt (Sherbrooke)
Gilles Marcotte (Sherbrooke)
Henry Miles (Lennoxville)
Paul Miquelon (Sherbrooke)
Henry Walter Mulvena (Sherbrooke)
Gilles-Napoléon Ouellet (Bromptonville)
Dorais Panneton (Sherbrooke)
Camille Picard (Waterville)
Claude Pinard (Sherbrooke)
Réal Rancourt (Lennoxville)
Jean Rouillard (Sherbrooke)
Alfred Rouleau (Sherbrooke)
Jules Saint-Pierre (Sherbrooke)
Reed Scowen (Sherbrooke)
Gilles Thériault (Sherbrooke)
Edmund William Tobin (Bromptonville)
Charles Dickenson White (Sherbrooke)
Hazard Bailey Terrill (Ascot)
Timothy Lee Terrill (Ascot)
David Reilly Watson (Lennoxville)
Nell E. Willard (Sherbrooke)
Paul Yergeau (Lennoxville)

  • Attraits :


Agora Strathcona. Bois Beckett ; 140 acres ; sentiers pédestres (6,5 km) ; désigné forêt ancienne par le ministère des Ressources naturelles parce qu'il comprend des arbres vieux de 250 et 300 ans ; la faune comprend le cerf de Virginie et 120 espèces d'oiseaux.
Cathédrale Saint-Michel ; plans de Louis-Napoléon Audet (1917) ; statue de la Vierge exécutée par la sculpteure Sylvia Daoust ; orgue Casavant (1917) reconstruit par Guilbault-Thérien en 1987 (3 claviers, 35 jeux, traction électropneumatique) ; chapelle de l'évêché dérorée par le peintre Ozias Leduc entre 1921 et 1933.
Centrale hydroélectrique Frontenac (1888) ; la plus ancienne centrale encore en activité au Québec en 2006.
Centre d'exposition Léon-Marcotte ; 225, rue Frontenac à Sherbrooke ; expositions itinérantes et expositions particulières de pièces choisies parmi le fond du Musée de la nature et des sciences ; logé à partir de 2002 dans l'ancienne fabrique de sous-vêtements de de gants pour dame de la compagnie Kayser.
Centre d'interprétation de l'histoire de Sherbrooke ; 275, rue Dufferin à Sherbrooke ; logé dans l'ancien bureau de poste (1885) ; plans de François-Xavier Berlinguet.
Chapelle St. Mark de l'Université Bishop (1899) ; à Lennoxville ; style gothique ; orgue fabriquée par Karl Wilhem (1992, 2 claviers, 22 jeux, traction mécanique) ; classée monument historique en 1989.
Domaine Howard ; aménagé au début du XXe siècle pour le sénateur Charles Benjamin Howard, puis acquis par la municipalité en 1961 ; abrite, entre autres, la Société d'histoire des Cantons-de-l'Est ; en novembre, ses jardins extérieurs offrent une exposition de chrysanthèmes.
Église de la Plymouth-Trinity United Church (1855) ; 380, rue Dufferin ; style Renouveau classique ; plans de William Footner ; flèche du clocher atteignant 30 m du sol ; cloche (1792) ; orgue Casavant (1908) ; chaire (1924) ; classée monument historique en 1989.
Église St. Andrew ; (Presbytériens) ; orgue Casavant (1908).
Église Sainte-Jeanne-d'Arc ; orgue Casavant (1946).
Église Sainte-Praxède (Bromptonville) ; orgue Casavant (1920).
Église Sainte-Thérèse-d'Avila ; orgue Casavant (1926).
Église Saint-Jean-Baptiste ; orgue Casavant (1908).
Église Saint-Patrice ; orgue Casavant (1914).
Église épiscopalienne St. Peter's ; style gothique ; orgue Casavant (1902, 34 jeux, traction électropneumatique ; console remplacée en 1959 par Casavant Frères).
Église Unie ; à Lennoxville ; orgue Casavant (1919).
Église Unie ; à Waterville ; orgue Casavant (1911).
Esplanade Frontenac ; à Sherbrooke.
Festival des traditions du monde de Sherbrooke ; août 2015 ; ftms.ca
Filature Patton ; à Sherbrooke ; exploitée de 1866 à 1977.
Galerie d'arts du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke ; 2500, boulevard de l'Université.
Gare ferroviaire patrimoniale (1890) ; compagnie de chemin de fer du Grand Tronc ; appartient aujourd'hui au Canadien National.
Gorges de la rivière Magog.
Hôtel de ville de Sherbrooke (1904-1906) ; 145, rue Wellington ; logé depuis 1989 dans le troisième ancien palais de justice construit sur une partie du site de l'hôtel de ville démoli pour lui faire place ; style Second Empire (1906) ; plans de Elzéar Charest ; reconnu monument historique en 1977.
Manège militaire ; logé dans l'ancien palais de justice (1839) ; façade de style néoclassique ; plans de William Footner ; deuxième palais de justice à être construit au Québec.
Maison de l'eau Charmes ; 755, rue Cabana, au bord de la rivière Magog ; interprétation et sensibilisation à l'environnement aquatique ; point de départ d'un réseau pédestre riverain. Marais de la rivière Saint-François ; à moins de 10 minutes du centre-ville ; 40 hectares ; sentiers pédestres (2 km) ; tour d'observation et belvédère ; la faune comprend le grand héron, la grande aigrette, le butor d'Amérique etc.
Marché de la ferme Beaulieu, 3750, route 143, secteur Waterville.
Mines Capelton : Musée historique des mines Capelton ; 800, route 108 près du secteur North Hatley ; exploitation commencée en 1863 et terminée vers 1907 ; ouvertes au public en 1995 ; on y trouve environ 60 km de tunnels creusés dans la montagne au pic et à la pelle et sous l'éclairage de la chandelle. On y tourne des séquences de film.
Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke -MBAS; fondé en 1982 par un groupe d'amateurs d'art ; logé depuis 1996 dans le siège social de l'ancien édifice de la Eastern Township Bank construit en 1877 selon des plans de l'architecte James Nelson ; 241, rue Dufferin ; en 2015, le Musée possède une collection de près de 5 200 oeuvres dont plusieurs d'art naïf produites par 920 artistes dont 60 % sont originaires des Cantons-de-l'Est ; en particulier, le Musée possède une collection de 700 oeuvres de l'artiste estrien Frederick Simpson Coburn dont son fonds d'atelier (dessins, croquis, tubes, pinceaux, chevalets et carnets) remis par la famille Coburn dans les années 1990.
Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke ; 225, rue Frontenac ; logé dans l'ancienne usine de la Kaiser and Co. (1915), fabricant de bas de soie et de gants de nylon ; ancien Musée du Séminaire de Sherbrooke ; sciences naturelles ; 80 000 pièces dont une remarquable collection d'oiseaux ; herbier, collection de fossiles, etc.
Musée Uplands ; propriété de la Société d'histoire de Lennoxville et Ascot ; oeuvres d'artistes et photographes locaux.
Place de la Cité ; amphithéâtre à ciel ouvert.
Place des Moulins (2002) ; angle de la rue Wellington Nord et l'Esplanade Frontenac ; conçue par Melvin Charney.
Prison Winter (1865). cesse de recevoir des détenus en 1990. Il y a eu 6 pendaisons sur la potence qu'on installait sur le mur nord de la prison ; une dernière pendaison y a été exécutée en 1931.
Promenade du Lac-des-Nations ; le lac des Nations est un élargissement de la rivière Magog.
Salle Maurice-O'Bready ; salle de concert de 1 700 places.
Sentier lumineux de la gorge de la rivière Magog.
Théâtre Granada (1929) ; 53, rue Wellington Nord ; propriété de la ville de Sherbrooke.
Vieux clocher ; 1590, rue Galt ; salle (500 places) de concert logée dans une ancienne église.

  • Accueil -


Centre de foires de Sherbrooke; 1600, boulevard du Plateau Saint-Joseph.
Le Delta ; 2695 rue King Ouest ; 178 chambres, 22 salles.(178 chambres)
Grand Times Hôtel (120 chambres) ; sur les rives du lac des Nations.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous (Sherbrooke) ; un parcours de 18 trous (Milby); un parcours de 9 trous (Waterville, l'un des plus anciens du Québec); un parcours de 9 trous (Old Lennoxville).
Plages pour la baignade à Sherbrooke et à Deauville.
Ski alpin ; 6 pentes. Ski de fond ; 10 km.
Piste cyclable ; entre Lennoxville et North Hatley.

  • Services -


Bishop's College (privé, secondaire, collégial et universitaire).
Cégep public anglophone de Lennoxville (préuniversitaire et technique).
Centre de transfert des technologie de production assistée par ordinateur affilié au Collège de Sherbrooke.
Centre hospitalier de Sherbrooke (137 lits).
Centre hospitalier Hôtel-Dieu de Sherbrooke (380 lits).
Centre hospitalier Saint-Vincent-de-Paul (284 lits).
Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (388 lits).
Champlain Regional College (cégep public anglophone, préuniversitaire et technique).
Collège de Sherbrooke (cégep public, préuniversitaire et technique).
Hôpital d'Youville de Sherbrooke (355 lits).
Palais de justice.
Université de Sherbrooke.

  • Économie -


Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc (Lennoxville).
Textile (usine de Consoltex).
Usine de papiers de Scott Papers Limited (Lennoxville).
Usine de pâtes et papiers de la compagnie Kruger (Bromptonville).

  • Toponymie -


Ascot rappelle un village du Berkshire, Angleterre.
Brompton rappelle un district d'Angleterre.
Bromptonville était appelée Pimihlansk par les Abénaquis ; ce mot signifie «où les eaux tombent».
Capelton rappelle le souvenir de George Capel, premier exploitant d'une mine de cuivre à Ascot.
Deauville rappelle la ville française de ce nom.
Fleurimont rappelle le souvenir de Nicolas-Joseph de Noyelle de Fleurimont (1695-1761), officier de la Marine française et commandant de postes militaires en Nouvelle-France.
Glen Iver rappelle le souvenir de l'Écossais, Dan McIver, l'un des premiers colons ; Glen est un mot écossais signifiant «vallée».
Grandes-Fourches est descriptif du site au confluent des rivières Magog et Saint-François ; les Abénaquis appelaient l'endroit Ktineketolek8ak, mot amérindien signifiant «Grandes Fourches», ou Shacewanteku signifiant «endroit où l'on fume» parce qu'ils s'y arrêtaient pour se reposer lorsqu'ils remontaient la rivière Saint-François jusqu'à la rivière Magog.
Grand Portage désignait aussi l'endroit à cause du portage que les voyageurs devaient effectuer pour contourner le Sault qui caractérisait la rivière à cet endroit.
Lennoxville rappelle le souvenir de Charles Gordon Lennox, duc de Richmond ; cet en droit était autrefois appelé Petites-Fourches par opposition aux Grandes Fourches.
Orford rappelle un village du Suffolkshire (Angleterre).
Rock Forest est le nom donné par les Anglophones à la gare parce qu'elle était située sur le rivage rocheux de la rivière Magog à cet endroit quiétait couvert d'arbres ; le nom a également été donné au bureau de poste, puis à la municipalité ; tout naturellement, on donna le nom de Saint-Roch à la paroisse catholique.
Saint-Antoine rappelle le souvenir de Mgr Antoine Racine, premier évêque de Sherbrooke (1874-1893).
Saint-Élie rappelle le souvenir de l'abbé Alfred-Élie Dufresne (1826-1891), l'un des premiers desservants de la paroisse.
Saint-Théophile-d'Ely rappelle le souvenir de l'abbé Théophile Descarries, curé de la paroisse Sant-Joseph-d'Ely.
Sherbrooke rappelle le souvenir de John Coape Sherbrooke.
Waterville évoque l'énergie hydraulique fournie par la rivière Coaticook à cet endroit.
Westbury rappelle un village d'Angleterre.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À environ 135 km à l'est de Montréal et à environ 170 km au sud-ouest de Québec.
Au confluent des rivières Saint-François et Magog.
Diocèse et archidiocèse de Sherbrooke (siège archiépiscopal).
District judiciaire de Sherbrooke (chef-lieu).
Municipalité régionale de comté de Sherbrooke (siège social).
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Autoroute 10 x Autoroute 112 x Route 143 x Route 147 x Route 108.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

  • Bibliographie -


L'Hôtel de ville de Sherbrooke. Un édifice historique sur un site historique (La Société d'histoire de Sherbrooke).
L'Estrie (Jean Mercier ptre, 1964)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)