Taillon (Gilles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études à l'Université de Montréal-UdeM (baccalauréat ès arts (1967) ; licence d'enseignement secondaire (1970) ; licence en lettres (1972) diplôme en relations industrielles (1974).
Professeur au secondaire (1967-1972).
Directeur des ressources humaines de la Commission scolaire Champlain de Gatineau (1976-1982).
Directeur général du financement au ministère de l'Éducation du Québec (1982-1987).
Vice-président aux opérations de la Commission de la santé et sécurité au travail-CSST (1988-1990).
Directeur général de la Commission scolaire de Sherbrooke (1990-1996).
Vice-président exécutif de la Fédération des commission scolaires du Québec (1996-1998).
Président du Conseil du patronat du Québec (1998-2006).
Député du Parti de l'action démocratique du Québec -ADQ de Chauveau à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (2007-2008).
Candidat défait dans la circonscription de Chauveau aux élections provinciales de 2008.
Le 18 octobre 2009, il est élu chef du Parti de l'Action démocratique du Québec-ADQ par une marge de 2 voix sur son concurrent, Éric Caire ; le 10 novembre 2009, invoquant un complot de Mario Dumont, Gérard Deltell, Éric Caire et Léo Housakos contre lui, il annonce qu'il démissionnera de son poste lorsque son successeur aura été élu au suffrage universel comme il l'a lui-même été ; selon lui, les putshistes voulaient préserver une alliance entre l'ADQ et le Parti conservateur du Canada à laquelle il voulait mettre fin.

Chef du Parti de l'Action démocatique du Québec-ADQ démissionnaire (2009).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)