Verchères (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 72,77 km2.
  • Gentilé - Verchèrois, oise.


  • Éphémérides -


1672 (3 novembre) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de front sur 1 lieue de profondeur par l'intendant Talon à François Jarret de Verchères qui la nomme Verchères.
1673 (6 août) Augmentation de la seigneurie par l'île aux Prunes et l'île Longue par le gouverneur Frontenac.
1674 (17 août) Concession d'une seigneurie (une des îles et les îlets situés dans le fleuve Saint-Laurent en haut de Verchères) par le gouverneur Frontenac à André Jarret de Beauregard, lieutenant de la Compagnie de Contrecoeur du Régiment de Carignan-Salières, qui la nomme Îles-Beauregard.
1678 (8 octobre) Augmentation de la seigneurie de Verchères (77) par une lieue de profondeur par le gouverneur Frontenac et l'intendant Duchesneau en faveur de François Jarret de Verchères.
1681 La population de la seigneurie est de 61 habitants.
1686 (15 septembre) Concession d'un arrière-fief (23 arpents de front sur 2 lieues de profondeur) dans la seigneurie de Verchères (77) offert en dot par François Jarret de Verchères et son épouse, Marie Perrault, à Marie-Jeanne Jarret de Verchères et son futur époux, Jean de Bouchet de la Rivière de l'Étang.
1690 La seigneurie des Îles-Beauregard passe à François Jarret de Beauregard, fils.
1700 (26 février) Au décès de François Jarret, la seigneurie passe à son épouse, Marie Perrault (10/20) et à ses enfants, Jean-Baptiste Jarret de Verchères (5/20), Louis (1/20), Joseph Jarret de Pouligny (1/20), Marie-Madeleine Jarret de Verchères, épouse de Pierre-Thomas Tarieu de la Pérade (1/20), Angélique Jarret de Verchères, épouse de Nicolas-Antoine Coulon de Villiers (1/20) et Marguerite, épouse de Léon Levreau de Langy (1/20).
1709 Érection canonique de la paroisse Saint-François-Xavier.
1710 (29 mars) Concession d'un arrière-fief (240 arpents) par Marie Perrault à Louis-Odet Piercot de Bailleul.
1714 (3 juillet) L'arrière-fief Bouchet est cédé en partage par Marie-Jeanne Duverger d'Aubusson à Catherine Duverger d'Aubusson ; les deux filles sont les héritières de Marie-Jeanne Jarret de Verchères, épouse en secondes noces d'Antoine Duverger d'Aubusson.
1718 Au mariage de Catherine Duverger d'Aubusson avec Paul-François Raimbault de Simblin, l'arrière-fief Bouchet est nommé Simblin.
1721 (30 janvier) Vente d'une partie de l'arrière-fief de Simblin par Paul-François Raimbault de Simblin, époux de Catherine Duverger d'Aubusson, à Pierre de Bailleul.
1724 Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-François-Xavier.
1728 (29 septembre) Au décès de Marie Perrault, la seigneurie de Verchères appartient à ses enfants, Jean-Baptiste Jarret de Verchères (5/10), Louis Jarret de Verchères (1/10), Joseph Jarret de Pouligny (1/10), Madeleine Jarret, épouse de Pierre-Thomas Tarieu de la Pérade (1/10), Angélique Jarret, épouse de Nicolas-Antoine Coulon de Villiers (1/10) et Marguerite Jarret, épouse de Léon Levreau de Langy (1/10).
1736
La moitié du fief des Îles-Beauregard appartient aux héritiers de François Jarret de Beauregard et l'autre moitié à Joseph Tétreau dit Ducharme, époux de Anne Jarret de Beauregard.
1746 (5 mars) Vente de leur part de la seigneurie (1/10) par Madeleine Jarret et son époux, Pierre-Thomas Tarieu de Lanaudière, à Jean-Baptiste Jarret de Verchères.
1747 (30 octobre) Vente de sa partie de la seigneurie (1/10) par Marianne Jarret et son époux, Léon Levreau de Langy à Jean-Baptiste Jarret de Verchères.
1780 (22 décembre) L'arrière-fief de Simblin (76) appartient à Marie-Anne de Bailleul, veuve de Joseph Boucher de Noix et héritière de Pierre de Bailleul, et à Marie-Madeleine Raimbault de Simblin, épouse de René-Amable Boucher de Boucherville et héritière de Pierre Raimbault de Simblin.
1723 (30 janvier) La seigneurie des Îles-Beauregard appartient à Anne Jarret et son époux Joseph Tétreau dit Ducharme (1/8), Louis Jarret (1/8), Joseph Jarret (1/8), Vincent Jarret (1/8), les enfants de François-Alexandre Jarret, Jean-Baptiste Jarret (1/4) et Marie Jarret (1/4).
1791 La seigneurie de Verchères (77) appartient entre autres, à Jean-Baptiste Hertel et à René-A. Boucher de Boucherville.
1788 Construction de la première église Saint-François-Xavier.
1818 Construction de l'église Saint-François-Xavier pour remplacer celle de 1788.
1832 (28 novembre) Érection canonique de la paroisse Saint-François-Xavier ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Verchères (77).
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-François-Xavier-de-Verchères.
1861 (24 janvier) La seigneurie de Verchères (77) appartient à Charles Boucher de Boucherville, Jovite Verchères de Boucherville, Charlotte Verchères de Boucherville, épouse d'Olivier Robitaille, Philéas Verchères de Boucherville, Louis-René et Charles-Auguste Chaussegros de Léry.
1872 Mise en exploitation de la chalouperie E. Desmarais chaloupes Verchères.
1913
(21 septembre 1913) Dévoilement du monument à Madeleine de Verchères.
(22 décembre 1913) Constitution de la municipalité du village de Verchères par détachement de celle de la paroisse de Saint-François-Xavier-de-Verchères.
1923 La population de la paroisse est de 1 700 âmes.
1952 (12 juillet) Fondation de la Caisse populaire de Verchères.
1961 La population de la paroisse est de 1 768 âmes.
1971 (18 septembre) Regroupement des municipalités de Saint-François-Xavier-de-Verchères et de Verchères sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Verchères est de 4 530 habitants.
1993 (16 juillet) Tragédie mortelle ; accident de la route à Lac-Bouchette ; collision d'une camionnette et d'un autobus transportant des pèlerins revenant de l'Ermitage de Lac-Bouchette ; bilan : 19 morts dont 17 originaires de Verchères et des environs.
1997 Sur le point de fermer ses portes, la chalouperie de E. Desmarais, Les chaloupe Verchères, est achetée par Normand Goyette qui en relance la production.
2000 La population de Verchères est de 4 847 habitants.
2002 (1 juin) Annonce du regroupement des services de police de Beloeil, Calixa-Lavallée, Carignan, Chambly, Contrecoeur, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Amable, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Julie, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Mathieu-de-Beloeil, Varennes et Verchères.
2004 (26 août) Alain Saint-Onge, jusque-là directeur adjoint de la sécurité publique de Laval devient le premier directeur de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.
2010 La population de Verchères est de 5 528 habitants.
2012 (13 janvier)
Un individu de 60 ans a un rendez-vous avec le directeur général de la municipalité ; rendu au bureau, il sort un couteau et attaque le directeur général et son adjoint ; les deux fonctionnaires ont été gravement blessés, mais on ne craint pas pour leur vie. Peu de temps après, le corps sans vie du voisin de l'agresseur est découvert dans sa maison de la Route Marie-Victorin ; les policiers considèrent cette mort comme suspecte.

  • Patrie -


Pierrre Amyot.
Pierre Bachand.
Joseph Bondy dit Douaire.
Hubert-Wilfrid Chagnon.
Paschal Chagnon.
Georges Dansereau.
Louis dit Roch Duhamel.
Ludger Duvernay.
Pierre Fortin.
Gabriel Gosselin.
Marie-Madeleine Jarret de Verchères.
Achille Chagnon dit Larose.
Augustin Pâquet dit Lavallée.
Calixa Lavallée.
Charles-Christophe Malhiot.
François-Xavier Malhiot.
Michel-Dosithée-Stanislas Martel.
Félix Messier.

  • Attraits :


Charnier (1830-1850).
Église Saint-François-Xavier (1818) ; rue Madeleine ; d'après le plan élaboré par l'abbé Pierre Conefroy, pour remplacer celle de 1788 ; décoration intérieure (1819-1822) par Louis-Amable Quévillon ; orgue Casavant (1910).
Monument à Marie-Madeleine Jarret de Verchères (1913) ; oeuvre en bronze de Louis-Philippe Hébert.
Moulin à vent de Jean-Baptiste Jarret (vers 1730) ; rue Madeleine ; loué en 1752 par la veuve de Jean-Baptiste Jarret, Madeleine d'Ailleboust, à Bertrand Durocher ; vendu en 1834 à Théophile Monjeau, il passe par licitation à Napoléon Sénécal en 1881 ; acquis par le Gouvernement du Canada en 1913 qui l'utilise comme phare jusqu'en 1949 alors que la municipalité l'acquiert pour en faire une salle d'exposition ; classé bien archéologique en 1983.
Moulin à vent Dansereau (1822) ; construit pour Joseph Dansereau ; classé monument historique en 1975.
Presbytère (1878).

  • Sports -


Golf ; deux parcours de 18 trous.

  • Économie -


Chalouperies ; la fabrication de chaloupes de type Verchères ; la chaloupe Verchères est une barque de bois à fond plat inventée au XIXe siècle ; dans les années 1950, 17 chalouperies sont exploitées à Verchères et vendent 3 000 chaloupes par année ; l'industrie dépérit au cours des années 1970 lors de la mise en marché de chaloupes en fibres de verre ; en 1998, E. Desmarais chaloupe Verchères est le seul producteurs de chaloupes de type Verchères.

  • Toponymie -


Verchères rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Saint-François rappelle le souvenir de François Jarret de Verchères, le premier seigneur de Verchères.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au nord-nord-est de Longueuil.
Diocèse de Saint-Jean-Longueuil.
Municipalité régionale de comté de Lajemmerais (siège social).
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 132 ou Autoroute 30.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)