Wôlinak (réserve amérindienne abénaquise)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 0,8 km2.


1669 (18 avril) Fondation de la mission jésuite de La Nativité-de-Notre-Dame-de-Bécancour auprès des Abénaquis.
Vers 1680 Construction d'une église pour les Abénaquis.
1704 À la demande de l'intendant Beauharnois, les Abénaquis laissent leur village d'Amisokantik (Framington Falls, Maine, USA) et viennent s'établir dans la seigneurie de Bécancour.
1708 Le seigneur Pierre Robineau de Bécancour cède officiellement aux Abénaquis les terrains nécessaires à leur établissement.
1984 Jusque-là appelée Bécancour, la réserve est officiellement renommée Wôlinak.

  • Toponymie -


Anciennement appelée Bécancour.
Wôlinak est un mot abénaquis signifiant «la baie».
Wôlinaktegw est un mot abénaquis signifiant «rivière aux longs détours»

  • Économie -


Plantation d'environ 35 000 pins.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent, au nord-est de Nicolet.
Sur la rive sud de la rivière Bécancour.
Région touristique du Centre-du-Québec.
Carte 20.

Carte 20 sur Google Maps

(source : L'Estrie (Jean Mercier, Apostolat de la Presse, Sherbrooke, 1964)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)