Waskaganish (municipalité de village cri)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 295 km2.
  • Gentilé - Waskahiganishiwi Iyiyou.


  • Éphémérides -


1668
Construction du fort Charles à l'embouchure de la rivière Rupert ; premier poste de traite établi dans la région par Médard Chouart Des Groseillers.
1670
Le fort Charles prend le nom de Rupert's House.
1686
Enlevé aux Anglais, le fort est rebaptisé Fort Saint-Jacques.
1713
(16 avril 1713) Le Traité d'Utrecht le donne à la Hudson's Bay Company-HBC.
1755
Abandon du fort.
1776
Réouverture du fort.
1822
Rénovation du fort.
1945
Fermeture du poste de traite et mise en place des infrastructures du village de Waskaganish.
1950
Établissement du premier dispensaire en territoire cri.
1975
Signature de la Convention de la baie James et du Nord québécois englobant le territoire du village.
1978
(28 juin 1978) Constitution de la municipalité du village cri qui prend les noms de Fort Rupert en français, de Rupert House en anglais et de Waskaganish en cri.
1987
Construction d'un centre commercial.
1995
La population de Waskaganish est de 1 499 habitants.
2002
(4 février 2002) Les Cris de la réserve approuvent à 64 % l'entente réalisée avec le Gouvernement du Québec pour le développement des ressources de la région ; l'ensemble des populations cries de la baie James et de la baie d'Hudson ont approuvé cette entente dans la proportion de 69,35 %.
2006
(24 novembre 2006) Le ministre Claude Béchard délivre un certificat d'autorisation pour le projet de construction de la centrale Eastmain I-A et la dérivation de la rivière Rupert.
(30 novembre 2006) Les résidants de la réserve de rejettent à 73 % le projet de Hydro-Québec de construire la centrale Eastmain I-A et de dériver la rivière Rupert.
(6 décembre 2006) La Commission fédérale d'examen donne son aval à la construction de la centrale Eastmain I-A et à la dérivation de la Rupert.
2010
La population de Waskaganish est de 2 010 habitants.

  • Toponymie -


Charles rappelle le souvenir de Charles II, roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande (1660-1685), époque de la construction du fort Charles.
Rupert rappelle le souvenir de Robert de Bavière (1619-1682), dit le prince Rupert, 3e enfant de Élisabeth Stuart, soeur de Charles I d'Angleterre ; nommé premier gouverneur de la Hudson's Bay Company-HBC par son cousin le roi Charles II d'Angleterre le 2 mai 1670.
Waskaganish est un mot amérindien signifiant «petite maison» ; traduction adaptée des termes anglais et français «post, poste, house» souvent inclus dans la désignation des postes de traite.

  • Repères géographiques -


Sur la côte est de la baie James.
À l'embouchure de la rivière Rupert dans la baie de Rupert.
Région touristique d'Eeyou-Istchee Baie-James.
Carte 18 et Carte 22.

Carte 18 sur Google Maps
Carte 22 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)