14. Québec (province). Meurtres, homicides et autres méfaits : (1993) :

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Voir également Guerres des gangs.


  • Éphémérides -




Voir également Guerres des gangs.

  • Éphémérides -


1993

En 1993, deux hommes sont abattus à Saint-Adèle ; Michel Barbeau, un trafiquant de drogues les soupçonnait de l'avoir volé ; il a commandé les meurtres et il a aidé à dépecer les cadavres pour les enterrer. reconnu coupable de meurtre prémédité, Barbeau a été condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; la Cour d'appel du Québec ordonne la tenue d'un nouveau procès, mais il reconnaît sa culpabilité à l'accusation réduite d'homicide involontaire et est condamné à 3 ans de prison en plus du temps déjà passé en détention. En 2006, son fils Benjamin Hudon Barbeau, est accusé du meurtre non prémédité de Jean-Patrick Fleury et de Vladimir Nicolas.

En 1993, Serge Archambault est condamné à la prison à perpétuité pour les meurtres de trois femmes à Saint-Jérôme.

En 1993, Martin Naud, un garagiste, est assassiné par Serge Quesnel, un tueur à gages à la solde du chapitre de Montréal des Hells-Angels.

En 1993, Richard Timm tue ses parents adoptifs, Gilbert et Victoire Timm, dans leur domicile de Brossard; reconnu coupable de ce double assassinat, il est condamné en 1995 à l'emprisonnement à perpétuité; la Cour d'appel du Québec refuse d'entendre son appel en 1998, puis la Cour suprême du Canada fait de même en novembre 1999.

En 1993, Claude Groulx, 37 ans, et René Caouette, 35 ans, tous deux impliqués dans le trafic de drogues disparaissent ; en octobre 1996, des chasseurs trouvent les restes de Claude Groulx enterrés derrière un camp de chasse des environs de Otter-Lake, en Outaouais ; le cadavre de René Caouette est trouvé dans les environs de Maniwaki ; les 2 hommes ont été tués par balles, puis enterrés dans une région boisée ; Daniel Gauthier, 42 ans, est condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre de René Caouette commis en 1993 à Saint-Philippe près de Laprairie.

Le 29 janvier 1993, Jean-Claude «La Couette» Maltais, un trafiquant de drogues indépendant est assassiné à Jonquière.

Le 1 février 1993, le cadavre de Jeffrey Babb est trouvé dans son appartement de la rue Walkley à Montréal ; il avait reçu 37 coups de couteau ; le 28 mars 2000, Jeremiah Lloyd Thomas confessera à la police de Kingston (Jamaïque) avoir tué Babb.

Le 3 février 1993, Danielle Boucher, 37 ans, une conductrice à l'emploi d'une agence d'escorte, est abattue de 3 balles à la tête et dans le dos alors qu'elle était dans sa voiture ; son cadavre est découvert sur la banquette avant côté passager d'une automobile abandonnée sur le boulevard Gouin Est près de la 94e Avenue dans le quartier Rivière-des-Prairies à Montréal ; le 14 décembre 2006, à la suite d'une enquête réactivée par le module des crimes non résolus du Service de police de Montréal, Gilles Chagnon, 54 ans, est arrêté près du Terminus Voyageur à Montréal et accusé de meurtre prémédité relativement au décès de Danielle Boucher ; Chagnon a été piégé par des policiers qui se faisaient passer pour des bandits ; le 13 décembre 2006, il avait avoué au chef de ces faux bandits qu'il avait tué une femme dans les années 1990 ; Chagnon aurait alors agi à titre de tueur à gages pour sa conjointe d'alors, une prostituée nommée Barbara Harangozo qui n'aimait pas la victime ; il aurait été payé 8 000 $ pour son oeuvre ; son aveu filmé faisait partie de la preuve de la Couronne ; le 30 octobre 2009, après une journée et demi de délibération, un jury le déclare coupable du meurtre prémédité de Danielle Boucher et il est condamné sur le champ par le juge James Brunton à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux. Chagnon avait été acquitté du meurtre de Daniel Favre, un vendeur de cigarettes abattu en avril 1993 à son domicile de Saint-Hubert ; il était également présent lors du meurtre d'un pédophile commis en 1993, sur la Rive-Sud de Montréal ; il a avoué ces faits à son faux chef de gang.

Le 8 février 1993, Pierre Langlois est assassiné à Charlesbourg, Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Langlois.

Le 19 février 1993, Christina Speich, 12 ans, périt dans un bref et violent incendie survenu à l'heure du midi au domicile de ses parents, sur la rue Leblanc, à Montréal-Nord ; son décès est d'abord classé comme mort accidentelle ; le 6 avril 1993, Anne-Lisa Cefali, 20 ans, périt dans l'incendie de la résidence familiale de la rue Claude-Jutra de l'arrondissement Rivière-des-Prairies de Montréal ; son décès est d'abord classé comme un suicide ; le 7 mai 2002, le cadavre de Jessica Grimard, 14 ans, est trouvé poignardé dans un terrain vacant longeant la rue Armand-Chaput dans l'arrondissement Pointe-aux-Trembles de Montréal ; le 30 septembre 2002, une étudiante de cégep est violée dans son appartement de Sainte-Thérèse et traînée presque inconsciente sur son lit auquel l'agresseur met le feu ; l'alarme réveille la jeune fille qui se sauve de l'incendie ; c'est à partir des informations données par cette dernière victime que, le 3 octobre 2002, la police de Montréal arrête Angelo Colalillo, 41 ans, un vendeur de téléphones cellulaires vivant avec ses parents, qui est alors accusé de viol, de tentative de meurtre et d'incendiat ; Colalillo entretenait une correspondance (environ 350 lettres) avec Nick Paccione, un prédateur sexuel déclaré délinquant dangereux en 2000 et détenu à l'institution pénitentiaire de Port-Cartier ; cette correspondance interceptée par les autorités carcérales permet de relier Colalillo aux morts violentes de Anne-Lisa Cefali, 20 ans (6 avril 1993), de Christina Speich, 12 ans (19 février 1993), et de Jessica Grimard, 14 ans (7 mai 2002) ; il est accusé de 3 meurtres prémédités, d'une tentative de meurtre et de deux viols ; alors que son procès doit commencer le 9 janvier 2005, Colalillo est trouvé inconscient dans sa cellule de la prison de Rivière-des-Prairies et transporté à l'hôpital Santa Cabrini le 7 janvier où il décède le lendemain à 6 h 30 ; il aurait voulu ainsi éviter à ses parents la couverture que les médias ne manqueraient pas de faire du déroulement de son procès.

Le 29 avril 1993, Daniel Favre, 36 ans, un trafiquant de cigarettes, est abattu dans son appartement de Saint-Hubert ; Gilles Chagnon, accusé de meurtre relativement à ce décès, est acquitté à l'issue de son procès.

Le 27 juillet 1993, Dany Paquet est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Paquet.

Le 28 juillet 1993, l'automobile de marque Porsche de Lee Carter, un agent-source de la police de l'État de New York, explose à Rouses Point ; Carter devait témoigner contre Richard Vallée, 45 ans, l'un des fondateurs du chapitre des Nomads et ancien président du chapitre de Trois-Rivières du gang des Hells-Angels ; arrêté le 3 avril 1995, Vallée est acquitté d'une accusation de meurtre d'un dirigeant d'une cellule des Hells-Angels à Saint-Jérôme, mais il reste détenu à cause d'une demande d'extradition faite par le Gouvernement des États-Unis ; le 5 juin 1997, Vallée échappe à ses gardiens alors qu'il recevait des soins à l'Hôpital Saint-Luc, puis se réfugie au Costa Rica où il demeure pendant 6 ans ; la nostalgie le ramène à Montréal où, affublant une barbe et les cheveux teints, il assume l'identité d'un homme d'affaires Costa Ricain ; Vallée, qui avait adopté le nom de Guy Turner, est appréhendé le 17 avril 2003 pour conduite avec facultés affaiblies à sa sortie d'un salon de massage du Centre-ville de Montréal, puis libéré le même jour sur promesse de comparaître bien que la police ait trouvé une arme sur lui et une substantielle somme d'argent comptant dans l'automobile ; le lendemain, en comparant ses empreintes digitales avec son catalogue, la police découvre la véritable identité de Vallée et l'arrête ; objet d'une demande d'extradition vers les États-Unis pour y répondre à l'accusation du meurtre de Lee Carter, il demeure détenu à Montréal ; cette accusation repose sur le témoignage d'un témoin repenti, Serge Quesnel, qui affirme que Vallée lui avait dit avoir tué Lee ; le 12 décembre 2003, une décision du juge Yves Mayrand de la Cour supérieure du Québec, rend possible son extradition ; le 9 novembre 2006, la Cour suprême du Canada refuse d'entendre son appel et il est extradé à Albany New York pour y subir son procès pour le meurtre de Lee Carter ; le 21 septembre 2007, à Albany, il est déclaré coupable du meurtre de Lee Carter ; le 14 avril 2008, il est condamné à la prison à perpétuité ; compte tenu de son âge, il est probable qu'il décédera en prison.

Le 9 septembre 1993, Richard Jobin, proche du gang de motards Les Mercenaires est poignardé à Sainte-Foy ; le 26 novembre 2015, Le Journal de Montréal rapporte que son assassin pourrait être Serge Quesnel.

Le 20 octobre 1993, Martin Naud est étranglé, poignardé et égorgé à Sainte-Foy présumément parce qu'il savait que son ami Serge Quesnel avait tué Richard Jobin ; le 26 novembre 2015, le Journal de Montréal rapporte que son assassin pourrait être Serge Quesnel.

Le 4 décembre 1993, Lincoln Ramsoondar, 21 ans, est abattu à l'extérieur du Vanier College dans la ville de Saint-Laurent sur l'île de Montréal (maintenant arrondissement de la Ville de Montréal) ; en 1994, James Craigwell, est reconnu coupable du meurtre non prémédité de Ramsoondar et est condamné à la prison à perpétuité ; en 2012, il obtient une libération conditionnelle complète et est confié à l'Agence des Services frontaliers du Canada qui décide de le déporter vers Barbados, son pays d'origine ; en septembre 2014, il serait revenu au Canada avec un faux passe-port que la police lui a confisqué en 2017 lors qu'il a été arrêté pour une série de vols à main armée dans des bars et dépanneurs et introduction par effraction dans une maison de Lachine ; en 2019, après avoir été reconnu coupable de vol à main armée, Craigwell reçoit de nouveau un ordre de déportation et l'ordre d'aviser le l'Agence des Services frontaliers si un jour, il remettait les pieds au Canada.


  • Bibliographie -


Allô Police (Hebdomadaire de Montréal)
Death Dealers (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1999)
Hells-Angels at War (Yves Lavigne, Harper-Collins Publishers, 1999)
Hells-Angels: Into the Abyss (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1996)
Hell's Angels: Taking Care of Business (Yves Lavigne, HarperCollins Publishers, 1987).
La Filière canadienne (Jean-Pierre Charbonneau, Les Éditions de l'homme, 1975).
La Petite histoire du crime au Québec (Hélène Andrée Bizier. Éditions internationales Alain Stanké, 1981).
Meurtres en série et de masse - Dynamique sociale et politique (Richard Poulin et Uanick Dulong. Éditions Sisyphe, 2009).
Iced: A History of Organized Crime in Canada (Stephen Schneider).

Outils personels