Bayeur (Rosario)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Artiste (luthier) et accordeur de pianos né en 1875 (21 août) à Saint-Paulin (Maskinongé).

Fabrique son premier violon lors d'un voyage à Providence, Rhode Island, États-Unis.
Études auprès du maître luthier Bohman à Chicago.
En 1916, avec son frère Albert Bayeur, il fonde la compagnie Bayeur Frères luthiers ; les deux frères étudient par correspondance avec la British Violin Makers' Guild de Londres (Angleterre) et obtiennent leur certificat de compétence. Rosario étudia de plus en Europe auprès des luthiers français tel Émile Germain.
L'un de ses violons fait d'épinette et d'érable à Giguère a appartenu à Claude Champagne.
D'autres violons Bayeur ont appartenu à Isaac Brounstein, Albert Chamberland, Alfred De Sève et Lucien Sicotte.
Au cours de sa carrière, Rosario Bayeur a fabriqué 54 violons numérotés qui portent sa signature une viole et 3 violoncelles. Il s'inspirait des oeuvres de Iamati, Stradivarius, Guarnerius, Maggini et LeLyonnais .
L'un de ses violons se classe 3e dans la catégorie moderne et 6e dans la catégorie générale au Concours international de sonorité de Paris organisé par le journal français Le Monde musical en 1921.
Décès en 1944 (1er juin) à Montréal.

  • Distinctions -


La rue Rosario-Bayeur de Montréal évoque son souvenir depuis 1980.

  • Bibliographie -


Les violons Bayeur d'érable canadien (Alfred Ayotte)
Rosario Bayeur, luthier, 1875-1944 (Cécile Huot)
Les luthiers du Québec... un peu d'histoire (Pierre Charette, 1989)

Outils personels