Beauchemin (Micheline)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Artiste (sculpteure-lissière, tapissière et verrière) née en 1929 (24 octobre 1929) à Longueuil.

Études à l'École des beaux-arts de Montréal-ÉBAM et à l'École des beaux-arts de Paris avec Ossip Zadkine, et à l'Académie de la Grande Chaumière de Paris.
Son atelier est situé à Grondines, dans la maison ancestrale des Hamelin érigée en 1672 ; le hasard a voulu que le frère de Madame Beauchemin épouse Monique Hamelin, une descendante du propriétaire original.
Décès en 2009 (29 septembre 2009).

  • Oeuvres -


On trouve de ses oeuvres

à l'Aéroport de Toronto,
Dans l'antichambre de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montré (La tapisserie de la Chute d'Icare).
Dans la Grande salle du Théâtre Maisonneuve de la Place des arts de Montréal (Le rideau de scéne ;1963-1967),
Au Centre national des arts à Ottawa : le monumental rideau de scène d'opéra (12 m x 25 m, sans couture et pesant 2 tonnes réalisé en 1966-1969 au Japon, sur un métier de 12 m.
Dans l'entrée du Palais des congrès de Montréal : sculpture spatiale en aluminium, Ailes nordiques, 1984
Dans l'Hôtel de ville de North York à Toronto,
Dans l'Hôtel de ville d'Ottawa
Dans l'édifice Lavalin à Montréal,
Dans l'église Saint-Jean-Vianney de Rosemont (15 m, autour du maître-autel),
Dans la Bibliothèque du Québec (sculpture spatiale),
Dans la Tohu du Cirque du Soleil ; Soleil, en fibres optiques (2007).

  • Distinctions -


Prix du Conseil des arts du Canada (1967).
Membre de la Société royale des arts du Canada-SRAC (1971).
Membre de la Société royale du Canada-SRC (1971).
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1973).
Prix d'excellence Saydie-Bronfman de l'Institut royal d'architecture du Canada (1982).
Prix Louis-Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1983).
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1991).
Prix Paul-Émile-Borduas du Gouvernement du Québec (2005).
Prix du Gouverneur général du Canada pour les arts visuels et les arts médiatiques (2006).
Le nom de la rue Micheline-Beauchemin, dans le Parcours du Cerf de Longueuil rappelle son souvenir.

Outils personels