Bertolo (Giovanni «Johnny»)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • En 1993, Bertolo, une relation de la mafia montréalaise, est sous le coup d'une accusation de prêt usuraire lorsqu'il est appréhendé et accusé d'avoir dirigé une opération de trafic de 58 kg de cocaïne ; il avoue avoir investi 400 000 $ dans cette opération ; après avoir admis sa culpabilité à l'accusation de trafic de drogues, il est condamné à 12 ans de prison et l'accusation de prêt usuraire est abandonnée.

En 1997, Bertolo est ibéré sous conditions.
Après sa libération, Bertolo serait devenu représentant dsyndicat des peintres affilié à la FTQ-Construction et se serait lancé dans le prêt usuraire.
Le 11 août 2005, Giovanni «Johnny» Bertolo, 46 ans, est abattu par une raffale de balles alors qu'il s'apprête à monter dans son véhicule sport de luxe BMW X5 en face du Metropolis Gym, sur le boulevard Henri-Bourassa dans le quartier Rivière-des-Prairies de Montréal.
Au moment de son décès, il était représentant du syndicat des peintres au Conseil des métiers de la construction de Montréal affilié à la Fédération des travailleurs du Québec-FTQ ; il s'agirait d'un règlement de compte, des témoins ayant vu trois hommes s'enfuir après la fusillade et une automobile Mazda Protegé ayant été trouvée incendiée près d'une voie ferrée, à quelques rues du lieu du meurtre ; la rumeur veut que, lorsqu'il était en prison, il pratiquait le prêt usuraire ; il était un protégé de Raynald Desjardins ?.

Outils personels