Boyer (Océane)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • En 2014, François Sénécal est reconnu coupable de menaces de mort et de méfait à Hawkesbury.

Le 26 février 2020, le cadavre d'Océane Boyer, 13 ans est découvert au bord d'un chemin isolé de Brownsburg-Chatham ; la jeune fille aurait été tuée d'une balle dans la tête.
Le 27 février 2020, vers 8 h., Océane Boyer, 13 ans, quitte le foyer familial pour se rendre à l'école polyvalente Lavigne de Lachute située en face de chez-elle.
N'étant pas revenue chez-elle en après midi, ses parents avisent la police.
Le Journal de Montréal rapporte que, au cours de l'avant-midi, le corps en partie dénudé et gravement blessé d'une jeune femme avait été découvert en bordure de la rue Berlin, une petite rue boisée de Browbsburg-Chatham à une vingtaine de kilomètres de la résidence des Boyer. La jeune fille aurait été droguée avant d'être violée et tuée.
Le 27 février 2020, soupçonné du meurtre d'Océane Boyer, François Sénécal, 51 ans, un ami de longue date de la famille Boyer, est appréhendé à Montréal ; les policiers exécutent aussi un mandat de perquisition dans la résidence de Sénécal, un réparateur de matériel audio usagé dont la boutique est située sur la rue Principale de Lachute, à moins de trois kilomètres de l'école polyvalente Lavigne.
Le 4 mars 2020, François Sénécal comparait mains et pieds menotés à la Cour de Saint-Jérôme pour répondre à l'accusation du meurtre prémédité d'Océane Boyer.

Outils personels