Denis (Roch)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Politologue.

Études au Collège Sainte-Marie de Montréal, à l'Université de Montréal-UdeM, à l'Institut d'études politiques de Grenoble, et à l'Institut d'études politiques de Paris (doctorat, 1979).
Professeur de science politique (1971-2001), directeur du Programme d'études avancées (1983-1985), président du Syndicat des professeurs (1989-1993), puis recteur (2001-2006) de l'Université du Québec à Montréal-UQÀM.
En décembre 2006 il démissionne de son poste de recteur de l'UQÀM à la suite de révélations que le coût de construction du pavillon des sciences Pierre-Dansereau avait dépassé par 40 millions $ le coût estimé originalement à 165,7 millions $ ; il a préféré démissionner plutôt que de perpétuer la dissension chez le personnel de l'établissement.
Président de la Société québécoise de science politique (1986-1987).
Président de la Fédération québécoise des professeurs d'université (1993-1999).
Secrétaire général du Centre de coopération interuniversitaire franco-québécoise (1999-2001).

Recteur démissionnaire (2006).

Le 4 juin 2008, le vérificateur général du Québec présente son rapport sur la gestion de l'UQÀM sous l'autorité de Roch Denis ; ce dernier ainsi que Mauro Malservisi, vice-recteur aux ressources humaines et Nicolas Buono, directeur des investissements immobiliers de l'UQÀM, sont sévèrement blâmés pour avoir fourni au Conseil d'administration de l'institution des renseignements souvent incomplets et souvent imprécis autant en ce qui a trait à l'évaluation originelle des coûts du Pavillon des sciences et de l'îlot Voyageur que dans la gestion des dépassements de coûts de chacun des deux projets ; le rapport blâme sévèrement le Comité de vérification présidé par Jacques Girard pour n'avoir «tenu aucune réunion portant sur les projets immobiliers entre l'automne 2003 et l'automne 2006. Pourtant, le comité aurait dû s'assurer que les mécanismes de contrôle étaient en place et qu'ils étaient efficaces, et il aurait dû surveiller la gestion des risques».


  • Publications - Liste partielle


Lutte de classes et question nationale au Québec 1948-1968 (thèse de doctorat d'État, Psi-Édi, 1979)
Québec, fin de l'indépendantisme? (essai, Dossier de la documentation française, Paris, 1987)
Les syndicats face au pouvoir - Syndicalisme et politique au Québec de 1960 à 1992 (essai, en collaboration avec Serge Denis, Ottawa, Éditions du Vermillon, 1992)
Les Défis de l'université au Québec (essai, VLB Éditeurs, 2000)

  • Distinctions -


Officier de l'Ordre des palmes académiques de France (2005).

Outils personels