Dion (Frédéric)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

Le 10 novembre 2014, il part en skis tirés par cerf-volant à traction de la base russe Novolazarevskaya, parcourt environ 2 100 km en 36 jours et atteint le pôle d'inaccessibilité de l'Antarctique en solo le 14 décembre 2014. Il est la première personne au monde à réaliser cet exploit en solitaire et en un temps record.
Il continue sa marche vers le centre géographique du pôle sud.
Le 23 décembre 2014, après une randonnée de 9 jours, Dion atteint le centre géographique du pôle sud et devient la première personne à réaliser cet exploit.
Le 21 janvier 2015, Adventure Stats, l'organisation qui compile et encadre les exploits polaires, ne reconnaît pas les réalisations de Dion à cause de l'assistance qu'il a reçue lors de son expédition. Son curriculum doit maintenant retrancher trois premières mondiales, une première nord-américaine et un record de distance. Dion a reçu du ravitaillement durant son périple ; il n'avait pas compris qu'en recevant ce ravitaillement, ça affectait le statut de solitaire.
Il conserve ses trois records de vitesse, soit
l'atteinte du pôle Sud d'inaccessibilité,
sa liaison au pôle Sud géographique ainsi que celle de
la traversée de l'Antarctique en passant par le pôle d'inaccessibilité.

Règles d'Adventure Stats :

Pour pouvoir prétendre accomplir une expédition en solitaire», il faut essentiellement répondre à deux critères : être seul et ne recevoir l'assistance de personne.
Frédéric Dion a reçu l'assistance à deux moments lors de son périple, selon les faits rapportés par ExplorerWeb, site internet qui suit ce type d'expédition. Il a tout d'abord changé de traîneau avant d'atteindre le point d'inaccessibilité et, au pôle Sud géographique, il a pu manger. Nota : Dion n'a jamais caché ces faits.

Seule la distance réelle est retenue à des fins de record. Celle-ci se calcule d'un point A à un point B, faisant fi du kilométrage effectué entre ces deux points. Les records se calculent sur une période de 24 heures, une journée entière. Dion soutient avoir parcouru 594 km en 24 heures. Le record est de 595 km. Il ne peut toutefois pas prétendreétablir un record en allongeant la période temporelle.

L'aventurier est le seul tenu responsable des communications faites aux médias. Il est pour ainsi dire le chein de garde de ce qui est dit à son sujet. «L'Ignorance n'est pas une excuse». peut-on lire dans les règlements d'Aventure Stats. De fausses réclamations publiées sur internet peuvent entacher la réputation d'autres aventuriers (diffamation).» Des aventuriers se sont déjà exposés à des poursuites en raison d'affirmations non fondées.

(Le Nouvelliste, 15 décembre 2014 et 24 décembre 2014 ; La Presse, 22 janvier 2015, Cahier Sport, page 4, Ulisse Bergeron : collaboration spéciale)

Outils personels