Ferron (Madeleine)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Femme de lettres (contes, nouvelles, romans) née en 1922 et élevée à Louiseville.

Études primaires et secondaires chez les soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* à Lachine, à l'Université de Montréal-UdeM (auditrice libre en lettres) et à l'Université Laval à Québec-ULQ (auditrice libre en ethnographie).
Soeur de Jacques Ferron et de Marcelle Ferron. Épouse de Robert Cliche (1945-). Mère de David Cliche.
Décès (Alzheimer ; en 2010 (27 février 2010).

  • Publications - Liste partielle


Coeur de sucre (recueuil de contes, Hurtubise HMH, 1966 ; réédité par la Bibliothèque québécoise)
La Fin des loups-garous (roman, Hurtubise HMH, 1966)
Le Baron écarlate (roman, Hurtubise HMH, 1971)
Quand le peuple fait la loi : la loi populaire à Saint-Joseph-de-Beauce (essai, avec Robert Cliche, Hurtubise HMH, 1972)
Les Beaucerons, ces insoumis. Petite histoire de la Beauce 1735-1867 (essai, avec Robert Cliche, Hurtubise HMH, 1974)
Le Chemin des dames (nouvelles, Éditions La Presse, 1977 ; Bibliothèque québécoise)
Histoires édifiantes (Nouvelles, Éditions La Presse, 1981)
Sur le chemin Craig (roman, Stanké, 1983)
Un singulier amour (nouvelles, Boréal, 1987)
Le Grand Théâtre (nouvelles, Boréal, 1989)
Adrienne, une saga familiale (Boréal, 1993)

  • Distinctions -


Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1992).
Prix France-Québec.
Prix littéraire de la Ville de Montréal.

La culture savante ne saurait se couper de la culture traditionnelle sans se priver d'une part essentielle de vérité. (Marcelle Ferron)

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Madeleine Ferron. L'Insoumise, Trois perspectives (Raymonde Labbé, André Garant sous la direction de Gervais Lajoie, Fondation Gabriel-Lajoie éditeur, Beauceville, 2009).

Outils personels