Fourrier (Catherine)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Née vers 1648 dans la paroisse Saint-Sulpice de Paris (Île-de-France, France).

Arrive en Nouvelle-France vers 1670.
Mère de la lignée Mercadier/Fourrier d'Amérique.
Épouse (premières noces) Mathurin Mercadier dit Lahaye à Ville-Marie (Montréal) 14 octobre 1670 ; de cette union est issue Geneviève Mercadier (mariée à René Cholet).
Mère de la lignée Bousquet/Fourrier d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Jean Bousquet à Ville-Marie (Montréal) le 11 mai 1672 ; de cette union sont issus Jean Bousquet (marié à Louise Lussier), Catherine Bousquet (mariée à Jean Venne), Pierre Bousquet (marié à Marie Banlier), Marie Bousquet (mariée à Majôle Audin), Barbe Bousquet (mariée à Pierre Laval), Jeanne Bousquet (mariée à Albert Beaune), Françoise Bousquet (mariée à Joseph Cusson) et Anne-Catherine Bousquet (mariée à Nicolas Ledoux).
Épouse (troisièmes noces) François Martin dit Langevin le 20 novembre 1712 ; cette union est sans postérité.
Décès en 1726 (21 octobre) dans la seigneurie de Repentigny (5).
En 1729, elle avait 76 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels