Gagnon (Martin)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • En 2003, Martin Gagnon est poignardé à mort dans la résidence de Raynald Boivin à Alma.

Le 20 novembre 2004, Boivin est acquitté de l'accusation de meurtre prémédité de Martin Gagnon, le jury ayant accepté qu'il avait poignardé Gagnon par réflexe lorsque ce dernier s'était glissé derrière lui alors qu'il jouait de la guitare dans sa résidence ; le jury a conclu que Boivin n'avait jamais eu l'intention de tuer Gagnon.

Outils personels