Gaudet (Ghislain)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Le 3 novembre 25, Ghislain Gaudet est poignardé au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, l'un des pénitenciers reconnu comme l'un des plus sécuritaires au canada.

Maurice «Mom» Boucher, 63 ans, et René Girard, 53 ans, sont accusés de tentative de meurtre sur Ghislain Gaudet qui purge une sentence de prison à perpétuité pour une violente évasion d'un pénitencier de Laval le 11 juillet 1978, au cours de laquelle le garde Guy Fournier a été tué ; l'un des prisonniers impliqués a également été tué lors de l'échange de coups de feu avec les gardiens ; Gaudet a été reconnu coupable de meurtre prémédité de Fournier et a été condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux.
En 1990, Gaudet et 4 autres prisonniers s'évadent d'un pénitencier de Québec dans une bétonnière qu'ils avaient volée et qu'ils utilisent pour enfoncer la barrière.
En 1998, il fabrique une bombe dans sa cellule de l'Unité spéciale de détention et l'explosion accidentelle blesse un gardien de la prison ; il est alors déclaré délinquant dangereux et il est condamné à demeurer en prison jusqu'au bon plaisir du gouverneur général du Canada. ( i.e. durée indéterminée).

Outils personels