Gaul (Giles)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Homme de loi (avocat) de Boucherville. juge à la Cour provinciale (1983-).

Commissaire de la construction, arbitre, coroner.
Radié du Barreau de 1987 à 1994 pour détournement de fonds au préjudice de 6 clients pour un total d'environ 55 000 $.
Appréhendé en novembre 2011 à la suite d'une enquête menée par les policiers du Service des enquêtes sur l'intégrité financière de la Sûreté du Québec-SQ. Il avait été démasqué par la Commission de la construction du Québec-CCQ qui s'était rendu compte que certains documents que l'avocat lui avait envoyés semblaient manifestement contrefaits en vue d'obtenir des certificats de compétence pour ses clients. Gaul a plaidé coupable à 16 des 18 accusations qui pesaient contre lui (fabrication, possession et trafic de faux documents au préjudice de la CCQ, fraude, vol d'identité et trafic de renseignements identificateurs perpétrés de 2005 à 2010. En 2013, il est condamné à 15 mois de prison ferme ; puis, il est de nouveau radié du Barreau.

Outils personels