Hilton (Davey dit Dave)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Athlète (boxe) né en 1963.

Champion canadien des mi-moyens (1984).
Le 15 décembre 2000, il devient champion mondial des super mi-moyens (75 kg) reconnu par le World Boxing Council-WBC en battant le Sud-Africain, Dingaan Thobela.
En 2000, son dossier de carrière était de 39 victoires, 2 défaites et 3 match nuls.
Condamné à 3 reprises pour conduite d'une automobile en état d'ébriété et une fois pour vol qualifié.
Le 15 avril 1999, il est arrêté et accusé d'agression sexuelle sur des mineures ; il est condamné à 7 ans (84 mois) de prison
Le 9 mai 1999, après avoir en vain demandé à la Cour d'appel d'annuler le verdict de culpabilité et la sentence, il entre en prison.
Le 16 mars 2001, il il est déclaré coupable sous 9 chefs d'accusation d'agressions sexuelles perpétrées contre deux jeunes filles mineures.
Le 1er mai 2001, la déclaration de culpabilité incite le World Boxing Council-WBC à le déchoir de son titre de champion ;
En novembre 2001, il obtient la révision de la sentence après avoir renoncé à la révision du verdict de culpabilité.
Le 15 avril 2002, la Cour d'appel confirme la sentence imposée par le tribunal de première instance ; jusque-là protégée par la Cour, leur identité est révélée par les victimes, Jeannie et Anne-Marie Hilton, les deux filles de Davey Hilton, dans un livre paru sous le titre Le Coeur au beurre noir (Éditions des Intouchables, 2004).
Le 10 mai 2006, la Commission des libérations conditionnelles annonce que Hilton sera libéré sous conditions au mois de juin 2006 lorsqu'il aura purgé les 2/3 (56 mois) de sa peine derrière les barreaux.
Le 20 août 2007, Hilton est réincarcéré pour bris de conditions.
Le 21 août 2007, Hilton est accusé de voies de fait sur Joanna Colavecchio, une femme qu'il fréquentait depuis un certain temps.
Le 17 octobre 2007, Hilton est acquitté de cette accusation, mais il demeure incarcéré en attendant la décision de la Commission nationale des libérations conditionnelles sur le bris de condition.
Le 7 janvier 2009, au Palais de justice de Laval, il est accusé de violence conjugale et acquitté parce que la plaignante, Joanna Colavecchio, qu'il fréquente depuis 2 ans refuse de témoigner ; à sa sortie de prison, le 10 janvier 2009, il signe un engagement de ne pas aller dans un débit de boissons, de ne pas consommer d'alcool pendant un an, de ne pas se trouver seul en présence de personnes de moins de 16 ans, à moins qu'il y ait sur place un adulte responsable et ayant une autorité sur les jeunes.
Le 5 mai 2009, il est arrêté lorsque sa conjointe, Joanna Collavecchio, alerte la police à l'occasion d'une dispute conjugale ; Hilton est accusé de voies de fait, menaces, agression armée, bris de condition (pour avoir consommé de l'alcool). Il est libéré sous cautionnement de 5 000 $ déposé par son père.
Le 26 juin 2009, la Couronne saisit les 5 000 $ du cautionnement versé par le père de Dave Hilton pour permettre sa libération le 5 mai précédent.
Le 22 août 2009, à l'aube, Hilton est de nouveau arrêté à Laval et accusé de voix de fait et de menace à l'endroit de Joanna Collavecchio et de bris de conditions pour avoir consommé de l'alcool et pour s'être trouvé à Laval malgré l'interdiction de s'y trouver en attendant son procès sur les accusations du 5 mai précédent.
Le 30 octobre 2009, Hilton est acquitté des accusations portées contre lui le 22 août précédent par son ex conjointe Joanna Colavecchio.
Le 1er décembre 2009, Hilton est condamné à 8 mois de prison pour les multiples bris de condition dont il s'est avoué coupable
Le 30 septembre 2010, il est accusé de menaces et de voies de fait contre Joanna Colavecchio qui est redevenue sa conjointe. Beau-frère d'Arturo Gatti. En 2012, le cinéaste Sylvain Archambault tourne un film sur la famille Hilton.
Le 12 novembre 2014, Hilton est accusé au palais de justice de Joliette d'avoir prononcé des menaces de mort à l'endroit de Maria Lipaccino lors d'une querelle le 25 juillet 2014 à Entrelacs.

Outils personels