Hudon (Pierre ; dit Beaulieu)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Militaire né dans la paroisse Notre-Dame de Chemillé (Maine-et-Loire, Anjou, France).

Arrive en Nouvelle-France le 17 août 1665 comme soldat de la Compagnie de Grandfontaine du Régiment de Carignan-Salières.
S'établit dans la seigneurie de Rivière-Ouelle (162).
L'un des pionniers de Rivière-Ouelle.
Père de la lignée Hudon/Gobeil d'Amérique.
Épouse Marie Gobeil à Québec en 1676 ; de cette union sont issus
Marie-Gertrude Hudon (mariée à Pierre Fortin),
Pierre Hudon (marié à Claire Paradis),
Catherine-Marguerite Hudon (mariée à Guillaume Paradis),
Joseph Hudon (marié à Geneviève Gamache),
Jean-Baptiste Hudon (marié à Marie-Angélique Gagnon),
François Hudon (marié à Geneviève Paradis),
Nicolas Hudon (marié à Marie-Madeleine Bouchard),
Jean-Bernard Hudon (marié à Marie-Charlotte Gagnon),
Marie-Françoise Hudon (mariée à Jean Paradis) et
Louis-Charles Hudon (marié à Geneviève Lévesque).
Décès en 1710 dans la seigneurie de Rivière-Ouelle (162).
En 1729, il avait 70 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels