Morin (Robert)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Cinéaste (réalisateur, scénariste et acteur) né en 1949 (20 mai) à Saint-Hyacinthe.


  • Filmographie - Liste partielle


Le sculpturiste (réalisation, 1976)
Même mort, il faut s'organiser (réalisation, 1977)
Gus est encore dans l'armée (réalisation, 1980)
Le Voleur vit en enfer (réalisation, 1984)
Tristesse modèle réduit (réalisation, 1987)
La Réception (réalisation, 1989)
Requiem pour un beau sans-coeur / Requiem for a handsome Man (avec l'acteur Gildor Roy ; scénarisation et réalisation, 1992)
Windigo (scénarisation et réalisation, 1994)
Yes sir, Madame (scénarisation et réalisation, directeur photo ; acteur, personnage d'Earl Tremblay, 1994)
Windigo est un mot algique signifiant «monstre fabuleux» dans la mythologie amérindienne ; d'après la légende, il s'agissait d'une créature maléfique, mangeuse d'hommes qui peut prendre possession des âmes et des désirs du vivant pour gagner en pouvoir, il se confond, pour l'artiste Ojicrie, Lara Kramer, au capitalisme colonialiste maintenant incontrôlable, carnassier autant pour les humains que pour l'écologie ; selon la légende, il s'agissait d'un ogre ou encore d'une créature possédée du mauvais esprit et qui se nourrissait de chair humaine ; les indiens en avaient peur et, non seulement ils évitaient de remonter cette rivière dont le territoire environnant était habité par ce monstre de 30 pieds de hauteur et des pieds dépassant une verge de longueur, mais souvent, ils faisaient du portage sur la rive opposée plutôt que de remonter ou de descendre la rivière Saint-Maurice en face de l'embouchure de la Windigo. (entrevue de la journaliste Catherine Lalonde avec le photographe documentaire indépendant Valerian Mazataud, citée dans le cahier Culture du journal Le Devoir des 2 et 3 février 2019, à la page 6).
Quiconque meurt, meurt à douleur (coscénarisé et tourné avec des narcomanes et des ex narcomanes ; réalisation, 1998)
La moitié gauche du frigo (réalisation, acteur, personnage de Headhunter, 2000)
Trois princesses pour roland (directeur photo, 2001)
Le Nèg (scénarisation et réalisation ; acteur, personnage d'un policier, 2002)
Petit Pow Pow Noël (scénarisation, réalisation, acteur 2005)
Que Dieu bénisse l'Amérique (réalisation, 2006)
Papa à la chasse au lagopèdes (confessions schizophréniques ; scénarisation et réalisation 2008)
Journal d'un coopérant (réalisation, 2009)
Les 4 soldats (réalisation, 2013, d'après le roman Quatre soldats du Français Hubert Mingarelli, avec l'actrice Camille Mongeau et les acteurs Antoine Bertrand, Aliocha Schneider et Christian de la Cortina)
Trois histoires d'Indiens (avec Jean-François Caissy, 2013)
Quiconque meurt, meurt à douleur (2014)
3 histoires d'Indiens (avec Érik Papatie, Shayne Brazeau, Shandy-Ève Grant, Alicia Papatie-Pien et Marie-Claude Penosway, réalisation à Kitcisakik, à Lac-Simon et à Val-d'Or, 2014)
Le problème d'infiltration (2018)


  • Distinctions -


Prix L.-E.-Ouimet-Molson de l'Association québécoise des critiques de cinéma-AQCC (1992) pour Requiem pour un beau sans-coeur.
Prix Jutra de la meilleure réalisation (2003) pour Le Neg.
Prix Jutra du meilleur scénario (2003) pour Le Neg.
Prix des arts visuels et des arts médiatiques du Gouverneur général du Canada-GGC (2009)
Son film Les 4 soldats est présenté en première mondiale au festival Fantasia le 5 août 2013
Prix du Québec Albert-Tessier (2013)
Son film 3 histoires d'Indiens (2013) est présenté en première mondiale au Festival de cinéma de Berlin (Berlinale, 2014).
Son film Le problème d'infiltration est en lice pour un prix Iris au Gala Québec Cinéma, 2018)


(Source : Le Devoir 17 novembre 2013, page G8)

Outils personels