Piet dit Trempe (Jean )

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Né vers 1630 dans l'évêché de Saintes (Charente-Maritime, Saintonge, France).

Arrive en Nouvelle-France le 17 août 1665 comme soldat de la Compagnie de Saurel du Régiment de Carignan-Salières.
S'établit dans la seigneurie de Saurel (81).
Père de la lignée Piet/Chemereau d'Amérique.
Épouse Marguerite Chemereau dans la seigneurie de Saurel (81) en 1669 ; de cette union sont issus Pierre Piet dit Trempe (marié à Marie-Jacqueline Harel), Antoine Piet dit Fresnière (marié à Thérèse Charron), Marie Piet (mariée à Yves Martin), Marguerite Piet dit Trempe (mariée à François Charron) et Jean-Baptiste Piet dit Courville (marié à Louise Guignard).
Décès en 1730 dans la seigneurie de Berthier-en-Haut (13-14).
En 1729, il avait 48 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels